à la une
Lundi 25 Mai

Droits TV - Nasser Al-Khelaïfi répond aux attaques de Mediapro

Commentaire(s)
Droits TV - Nasser Al-Khelaïfi répond aux attaques de Mediapro
Nasser Al-Khelaïfi répond à Mediapro DROITS TV L1 L1 EN DANGER

Violemment pointé du doigt par le patron de Mediapro, Jaume Roures, Nasser Al-Khelaïfi a fait preuve de diplomatie pour lui répondre, dans les colonnes de L'Equipe. Le président du PSG et de beIN Media Group se montre très heureux de l'implication du futur diffuseur de la L1.

En France, dans les plus hautes sphères de la Ligue 1, les tensions sont au plus haut à cause des refus de Canal+ et beIN Sports de payer la dernière échéance concernant les droits TV. À tel point que la LFP et les clubs de L1 ont élu un quatuor de présidents (PSG, OM, Nice, TFC) pour discuter et négocier avec la chaine cryptée. Mais la présence de Nasser Al-Khelaïfi parmi les nommés surprend, notamment du côté du boss de Mediapro Jaume Roures. "Je n'arrive pas à comprendre comment Nasser dirige une négociation où il est partie prenante" a-t-il notamment lâché. "C'est incompréhensible. L'attitude de Canal + et de beIN face à la Ligue, c'est aussi celle de Nasser (...) S'il s'est dit prêt à négocier avec beIN ? Il a dit : "Je vais me mettre en face d'un miroir et je vais me demander si je paye ?" Il est le président de beIN (beIN Media Group). C'est facile pour lui de régler ça, non ? En cinq minutes, c'est une affaire résolue".

Visiblement, les propos du dirigeant espagnol ne sont pas tombés dans l'oreille d'un sourd et NAK s'est empressé de répondre, toujours dans les colonnes de L'Equipe. Diplomate, le dirigeant ne veut pas rentrer dans une joute verbale, au contraire il félicite Mediapro de vouloir diffuser les deux derniers mois du championnat. "La confirmation par Mediapro du respect de ses engagements pour la saison prochaine est une très bonne nouvelle. Nous travaillons tous pour que les meilleures conditions soient réunies pour faire de la prochaine saison un accord gagnant-gagnant pour tout le monde. Leur proposition de diffuser les deux derniers mois de Championnat est encore une meilleure nouvelle et nous devrions l'étudier". A voir maintenant si la déclaration n'est pas ponctuée d'ironie...

Pour Jean-Pierre Rivère, président de Nice lui aussi élu pour négocier avec Canal, les déclarations de Mediapro sont aussi accueillies à bras ouverts. Le dirigeant niçois estime que "les propos de Mediapro sont rassurants, ils vont nous apporter des garanties pour l'avenir. On doit préparer l'avenir ensemble, notre volonté est de travailler main dans la main pour le bien de notre football". Le Niçois concède, aussi, que le lien avec Canal+ et beIN "s'était un peu distendu" ces derniers temps, "c'est un peu notre faute" juge Rivère. "Avec nos diffuseurs actuels et futurs, on doit se parler, s'écouter et connaître les besoins des uns et des autres pour trouver des solutions". Aux clubs de L1 et aux diffuseurs, désormais, de se mettre d'accord.