Eco - Les comptes du foot français plombés par Lyon, Bordeaux et Rennes !

Commentaire(s)
Eco - Les comptes du foot français plombés par Lyon, Bordeaux et Rennes !
Les clubs français sont encore dans le rouge financièrement !

Dans son édition de ce mercredi, L'Equipe dévoile au grand jour le rapport de la DNCG sur les comptes des clubs professionnels français (L1 et L2 confondues). On y observe une baisse de la perte globale, qu'explique en grande partie l'exode de nos meilleurs joueurs vers les championnats étrangers...

Ça commence à devenir une habitude. Pour la septième année consécutive, le football professionnel français a affiché des résultats négatifs à l'issue de l'exercice 2014-2015. C'est ce que révèle L'Equipe dans son édition du jour, en dévoilant les chiffres du rapport de la DNCG qu'il s'est procuré. Alors certes, les 56 M€ de pertes représentent une forte baisse par rapport aux 102 de la saison précédente, mais cet écart plutôt flatteur doit être analysé à travers le prisme de l'inflation sur les dernières périodes de mercato.

En effet, le rapport souligne que 221 M€ ont été générés par les clubs français sur les transferts de joueurs, notamment grâce à la nouvelle manne financières des clubs anglais, qui ont anticipé l'entrée en vigueur du nouveau contrat de droits télévisuels pour la tranche 2016-2019 (3,5 milliards d'euros annuels). 221 millions, c'est 42 de plus que l'année précédente (179 M€), ce qui explique en - très - grande partie la baisse des pertes globales des clubs pros dans l'Hexagone. Mais ces derniers ne sont pas tous à mettre dans le même sac !

Si certains font figure de bons élèves, comme Montpellier, Nice, Lille, Guingamp ou le PSG - même si son cas reste à part, qui affichent tous des résultats positifs sur la saison 2014-2015, d'autres ont littéralement plombé les comptes de la Ligue 1. "Lyon, Rennes et Bordeaux bonnets d'âne", titre L'Equipe, qui précise les pertes : 13,4 M€ pour les Girondins, 15,8 pour le Stade Rennais et 21,4 M€ pour l'Olympique Lyonnais ! Des chiffres qu'il faut, là encore, observer à la lumière des stratégies des clubs concernés - l'OL finance son stade et en est propriétaire, mais qui rendent bien compte de la difficulté des trésoriers de Ligue 1 à ajuster leurs comptes. Parviendront-ils à régler la mire, d'ici au 30 juin prochain ?


Les comptes des clubs de L1 pour l'exercice 2014-2015

Paris SG : +10,6 M€
Montpellier : +2,1
Nice : +0,9
Lille : +0,9
Guingamp : 0,5
Saint-Etienne : équilibre
Nantes : équilibre
Reims : équilibre
Monaco : équilibre
Evian-TG : équilibre
Caen : -0,2
Bastia : -1,2
Metz : -1,5
Lorient : -1,6
Toulouse : -2,4
Marseille : -3,8
Lens : -10,1
Bordeaux : -13,4
Rennes : -15,8
Lyon : -21,4