à la une

Espagne - Le football espagnol au coeur d'un nouveau scandale

Le président du syndicat des joueurs en Espagne (AFE) est accusé de corruption.
Le président du syndicat des joueurs en Espagne (AFE) est accusé de corruption. CORRUPTION

Un nouveau scandale de corruption vient toucher le monde du football en Espagne. Après les accusations d'Emili Rousaud à l'encontre des dirigeants du Barça, c'est désormais une toute autre institution qui est dans la tourmente. Cette fois-ci, c'est le président de l’AFE, le syndicat des joueurs en Espagne, David Aganzo, qui est accusé de corruption. Selon un employé, le président l'aurait "obligé par différents moyens de pression à collaborer" afin d'obtenir "de manière illégale des documents financiers de Futbolistas On (un autre syndicat de footballeurs)".

En effet, l'employé, Antonio Saiz Checa, a fait parvenir une lettre adressée à ses supérieurs dans laquelle il détaille les accusations. Et c'est Marca qui a rendu cette lettre publique. Le président et le secrétaire général de l’AFE, Diego Rivas, également accusé dans cette affaire, auraient notamment eu recours à des pots-de-vin (3000 euros) pour avoir accès aux documents en question. Les deux hommes, de leurs cotés, clament leur innocence. "Tout est entre les mains de nos avocats. Je suis tranquille" a déclaré Diego Rivas. Son président quant à lui, a fait savoir depuis son compte Twitter : "Ces accusations sont fausses. Mon travail est exclusivement dédié à la défense des intérêts des joueurs et des joueuses. Je défendrai mon honneur face à tous ceux qui le remettent en question". Désormais l'affaire est entre les mains du parquet de Valence.