à la une
Mercredi 30 Septembre

FC Séville - Sébastien Corchia : "Je suis plus affamé que jamais !" (exclu Madein)

Commentaire(s)
FC Séville - Sébastien Corchia : 'Je suis plus affamé que jamais !' (exclu Madein)
Sébastien Corchia sort d'une saison délicate à l'Espanyol Barcelone. EXCLU MADEIN MERCATO

Il ne fait pas partie du groupe emmené à Düsseldorf par Julen Lopetegui. Sébastien Corchia, revenu d’un prêt à l’Espanyol Barcelone, regardera depuis chez lui le quart de finale de Ligue Europa qui opposera le FC Séville à Wolverhampton, ce mardi soir (21h). De quoi attiser encore un peu plus son envie de retrouver les terrains, après une année ternie par une longue blessure au genou, la relégation de l’Espanyol en deuxième division et, bien sûr, l’interruption des compétitions liée au covid-19.

De nouveau apte à jouer, l'international tricolore doit maintenant attendre que son avenir s’éclaircisse. À 29 ans, et à dix mois de la fin de son contrat en Andalousie, il se sait à un tournant. Et l'ancien lillois se verrait bien revenir en Ligue 1, où plusieurs clubs (Rennes, Strasbourg, Marseille…) se sont penchés sur sa situation...


MadeinFOOT : Huit mois après votre arthroscopie du genou droit, comment vous sentez-vous ?
Sébastien Corchia : "Je me sens super bien. J’ai repris l’entraînement collectif avec Séville et j’ai participé à un match de préparation. Mon corps réagit bien et je travaille dur pour revenir. Je suis plus affamé que jamais ! Je suis prêt, je n’en peux plus d’attendre de rejouer. Que ce soit avec Séville ou un autre club…"

Après des expériences mitigées à Séville et au Benfica (en prêt en 2018-19), vous sortez d’une saison compliquée à l’Espanyol Barcelone.
"C’était très compliqué, entre ma blessure et l’interruption liée au covid-19. Il y a eu aussi le changement de coachs. Ça avait bien commencé avec (David) Gallego, je me sentais bien, j’étais performant et collectivement, on avait réussi à finir premier de notre groupe d’Europa League (4 titularisations pour 3 victoires et 1 nul en C3). Et puis ç’a été compliqué pour moi de voir arriver Pablo Machin (en octobre 2019, ndlr). Il ne comptait clairement pas sur moi, pas plus qu’à Séville (en 2018, ndlr). Pourtant, je sentais que j’aurais pu me rendre utile en championnat…"

Des clubs de Ligue 1 s’intéressent à vous et un départ de Séville semble envisageable...
"J’ai encore un an de contrat là-bas, mais je suis ouvert à ce qui pourrait m’être proposé de sérieux et intéressant. J’ai adoré jouer en Espagne et au Portugal avec le Benfica, mais ce serait intéressant de revenir en France. J’ai toujours aimé ce championnat et je sais que des clubs de Ligue 1 s’intéressent à moi. Mais il n’y a rien de concret pour le moment."

On a également évoqué des pistes en Italie.
"Jouer en Serie A me plairait aussi, c’est un championnat intéressant. Le plus important pour moi, si je dois quitter Séville, c’est de trouver le bon club avec le bon projet. Je suis arrivé à l'âge parfait pour un footballeur (il aura 30 ans le 1er novembre, ndlr) et je veux retrouver le rythme qui m’avait permis d’enchaîner toutes ces saisons en France (244 matchs de L1 avec Le Mans, Sochaux et Lille, ndlr). Tout peut arriver cet été. Je suis très optimiste."