Football Leaks - Le PSG réagit aux accusations de fichage ethnique


Paris réagit
Football Leaks - Le PSG réagit aux accusations de fichage ethnique

Paris a confirmé, via un long communiqué de presse, une partie des accusations de Football Leaks concernant le fichage ethnique pratiqué au centre de formation. Cependant, d'après le PSG, la faute revient à une seule et unique personne.

le Paris Saint Germain a réagi vis-à-vis des accusations de fichage ethnique avancées par Football Leaks et Mediapart ce jeudi. Le club de la capitale confirme "que des formulaires avec des contenus illégaux ont été utilisés entre 2013 et 2018 par la cellule de recrutement du centre de formation, dédiée aux territoires hors Ile de France". Toutefois, les formulaires proviendraient d'une "seule initiative personnelle du responsable de ce département." Par la suite de son communiqué, le PSG "réaffirme sa condamnation ferme de toute forme de discrimination, racisme ou fichage ethnique".

"Dès qu’il en a été informé au début du mois d’octobre dernier, le Paris Saint-Germain a lancé une enquête interne pour comprendre comment de telles pratiques ont pu exister et décider des mesures qui s’imposent" lit-on par la suite. La Direction générale du PSG n'a "jamais eu connaissance" de ce système, ni "eu en sa possession un tel formulaire" : "Au vu des informations qui y sont mentionnées, ces formulaires trahissent l’esprit et les valeurs du Paris Saint-Germain". Enfin, le PSG fait référence aux informations des Football Leaks, pointant du doigt Marc Westerloppe : "L’enquête du consortium de media EIC fait un lien avec des propos condamnables qui auraient été tenus en 2014 par le responsable de la cellule de recrutement du centre de formation dédiée aux territoires hors Ile de de France."

Paris SG

PSG Football Leaks