Football Leaks - Quand l'ASM abuse des contrats sous seing privé...


L'ASM encore pointée du doigt
Football Leaks - Quand l'ASM abuse des contrats sous seing privé...

Nouvelle journée de révélation pour les Football Leaks. Selon Mediapart, l'AS Monaco a un goût prononcé pour les contrats "sous seing privé", permettant aux dirigeants de contourner plusieurs règles de la LFP. En s'appuyant sur des mails internes, nos confrère sont découvert que l'ASM utilise, par exemple, ce type de contrat pour pouvoir augmenter la commission des agents. Plafonnée à 10% sur les transferts ou les salaires, cette dernière a été augmentée grâce à des "contrats de services" signés "sous seing privé". Pour faire simple, l'ASM embauchait ces agents gourmands pour "rechercher des joueurs, des équipes, des sponsors à travers le monde". Ces contrats "bidons", comme le qualifie Mediapart, ont permis de faciliter des opérations comme l'arrivée de Nicolas Isimat-Mirin en 2013 ou le transfert d'Anthony Martial à Manchester United en 2015.

L'ASM a aussi eu recours à ces contrats "sous seing privé" pour négocier des prolongations de contrat automatiques en fonction du nombre de matchs joués. Les bails de Jérémie Toulalan, Ricardo Carvalho et Éric Abidal en 2013 ont notamment été impliqués. Quelques déclarations de Vadim Vasilyev viennent agrémenter ces révélations : "la clause est bien validée par la Ligue ?" demande-t-il. "Non, c'est une clause unilatérale donc la LFP ne l'accepte pas. C'est une clause sous seing privé" lui a répondu le DG adjoint et numéro 2 du club. Enfin, Monaco a aussi contourné les règles pour la contribution de solidarité. Lors du recrutement de Falcao en 2013 pour 43 millions d'euros, Monaco a versé, par la suite, 10 millions d'euros supplémentaire à l'Atlético Madrid. "La différence ? Dans un cas - transfert à 53M€ -, la contribution de solidarité due au club formateur du Colombien atteint 2,65M€. Dans l'autre - à 43M€ -, elle baisse à 2,15 M€, soit 500 000 euros d'économisé sur le dos de l'équipe qui a fait éclore Falcao. Mais "il y a un risque de pénalités de la part de la FIFA" écrit un employé de Monaco. "Si la FIFA apprend l'existence de la clause à 10 M€, on peut avoir des problèmes."

Monaco

ASM Football Leaks