France - Deschamps : "Assurer la première place" (compte-rendu)

Commentaire(s)
France - Deschamps : 'Assurer la première place' (compte-rendu)
Didier Deschamps (France) était en conférence de presse, ce samedi après-midi. QUALIFS EURO 2020

À la veille de la rencontre opposant l'Albanie à la France, prévue dimanche soir (20h45) à Tirana dans le cadre de la 10ème et dernière journée des éliminatoires pour l'Euro 2020, Didier Deschamps (51 ans), le sélectionneur des Bleus, tenait une conférence de presse en ce samedi après-midi. Le technicien tricolore, qui fêtera pour l'occasion sa 100ème à la tête de la sélection, a notamment évoqué les enjeux de cette affiche capitale.


Le forfait de Kingsley Coman

"Kingsley Coman n'est pas là, il a un problème musculaire. J'ai décidé de le remettre à disposition de son club du Bayern Munich."

Ses attentes pour cette rencontre

"Déjà d'obtenir le même résultat, qui nous permettrait d'assurer la première place. on veut faire mieux que la première mi-temps. C'est un autre match, une autre équipe. Pour les Albanais, c'est un premier match dans leur nouveau stade, de la ferveur. Ce sera un vrai match et on se doit d'être à notre meilleur niveau."

L'Albanie

"Je n'ai pas compris la question (sourire). Il y a déjà eu des joueurs albanais qui ont joué dans le championnat de France. Mais aucun albanais ne peut jouer avec les Bleus car ils ne sont pas français (sourire). Mais il y a de la qualité dans cette équipe."

Le tirage au sort de l'Euro 2020

"Il va falloir que je vous donne le mode d'emploi (sourire). On peut avoir la possibilité qu'il soit plus ou moins difficile, je ne dis pas favorable. Après, si vous voulez prendre la calculatrice ... C'est délicat. Lors du tirage au sort, les quatre derniers qualifiés seront connus en mars, ce n'est pas impossible d'avoir un nouveau tirage après. Il faut être premier, ça ne garantie rien, mais c'est mieux."

Le onze de départ face à l'Albanie

"Il y aura au moins un changement. Après, j'ai encore du temps. La réflexion, avec des matches très proches, concerne sur les joueurs aptes à rejouer ou pas. Kanté, c'est une situation, Giroud aussi. L'important est qu'il soit en pleine possession de leur moyen. Là, ils ont envie de jouer, comme les autres (sourire)."

Un sentiment de revanche par rapport à l'aller ?

"Il n'y a pas de revanche. On a obtenu le résultat que l'on voulait, ça n'a pas été simple. Là, c'est un autre match et un autre contexte."

Kylian Mbappé

"Kylian a toujours cette capacité de pouvoir faire la différence à lui tout seul. Il continuera. Il y a une prise de risque, mais il faut trouver un juste milieu. Kylian s'est toujours inscrit dans le collectif. Il a beaucoup tenté contre la Moldavie, peut-être un peu trop. Après, il rentre dans un collectif. On aurait aimé que ça se passe mieux, même si le résultat était à l'arrivée quand même."

Les 23 pour l'Euro

"Vous savez que la vérité du mois dernier, n'est pas celle de ce mois-ci. S'ils ont du temps de jeu, ils ont intérêt à être les meilleurs possibles. Ils ne jouent pas plus ou moins gros demain (dimanche). Aujourd'hui, il y a des joueurs blessés, ils ne seront peut-être plus en mars. Ca fait un moment que j'ai des choix difficiles à faire. Je peux en prendre que 23. L'avantage, c'est que ceux présents peuvent le démontrer et le prouver. La liste du mois de mars, sauf impondérable, sera proche de la liste finale."