France - Deschamps : "Je ne pense pas qu'on soit dans un cocon" (compte-rendu)

Commentaire(s)
France - Deschamps : 'Je ne pense pas qu'on soit dans un cocon' (compte-rendu)
Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France. QUALIFICATIONS EURO 2020

À la veille du premier match des éliminatoires des Bleus en Moldavie, vendredi soir (20h45) à Chisinau, Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France, a fait face à la presse. Retrouvez, ci-dessous, le compte-rendu de l'intervention du technicien tricolore devant les journalistes.


Le discours tenu à ses joueurs

"On utilise toujours les grands mots, mais il faut prévenir, alerter, ne vous inquiétez pas, je les ai prévenus dès lundi. Il y a 2 ans, on commence notre campagne avec un 0-0 contre la Biélorussie. Il ne suffit pas de le répéter, c'est par ce qu'on fera en terme de concentration, qu'on imposera des choses à notre adversaire."

La Moldavie

"Ce n'est pas difficile, mes joueurs savent bien que la Moldavie est au programme. Même si le stade est plus petit, il sera plein, ça ne doit pas être une excuse. On a déjà été confronté à ce type de contexte. On fait avec, on connait la situation. Il n'y a pas à se poser de question par rapport à tout ça. Inconsciemment, ça peut jouer, mais ça ne doit pas amener à de la déconcentration."

Les Bleus, dans une zone de confort ?

"Je ne pense pas qu'on soit dans un cocon. En novembre, on s'est fait secouer aux Pays-Bas. Personne ne pourra enlever ce qu'il s'est passé (au Mondial), mais là, on démarre autre chose. Tout ce qui est détermination, implication, il ne faut pas penser que ça va venir tout seul. À nous de le faire pour obtenir ce qu'on veut."

Kinglsey Coman

"C'est quelqu'un qui est dans le dribble, l'élimination, la percussion. S'il n'a pas toujours été avec nous, c'est qu'il a été embêté par les pépins physiques. C'est un joueur qui gagne en maturité aussi. Il faisait souvent des décalages et pensait à faire marquer et aujourd'hui il pense à marquer plus."

Samuel Umtiti

"Je l'ai pris en tenant compte de son état de santé. Ça fait un mois qu'il a repris l'entraînement collectif, il n'a pas enchaîné des matches tous les trois jours. Il est sur la bonne voie. Si je le prends, c'est pas seulement pour qu'il soit avec nous. Il peut débuter demain. Sam' a une place importante dans le groupe et en terme de leadership aussi."

Ce qu'il attend des Bleus face à la Moldavie

"J’espère qu’on aura le ballon et qu’on les obligera à défendre. Le quatuor offensif est intéressant, mais si on est dans la configuration avec eux qui défendent en bloc bas, Il faudra tout faire mieux. Niveau technique, précision et vitesse d’exécution ainsi que transmission du ballon. Ce sont des situations de jeu les plus difficiles, mais on va y être. Tout ce qu’on fait d’habitude quand il y a plus d’espace, il faut le faire de façon plus juste."

Commentaire(s)