France - Giroud s'oppose aux banderoles homophobes

Commentaire(s)
France - Giroud s'oppose aux banderoles homophobes
Giroud estime que des mesures strictes doivent être prises.

Elles ont été au coeur de la polémique au cours du mois d'août. Durant ce début de saison, des banderoles à caractère homophobe ont fleuri dans les stades de Ligue 1, provoquant régulièrement l'interruption des rencontres. Dans une interview accordée à Ouest-France, Noël Le Graët s'est exprimé sur la question. Olivier Giroud en a fait de même dans un entretien accordé au Figaro vendredi. L'attaquant tricolore a dans un premier temps souligné le besoin de dissocier les chants et les banderoles.

"Il ne faut pas tout mélanger. Ces chants-là existent depuis des années et il ne faut pas tout confondre avec les banderoles récentes. Il y a un amalgame qui est fait que je ne comprends pas. Est-ce qu'on peut empêcher ces chants ? Je ne sais pas, mais les banderoles, oui" a-t-il expliqué, avant de prendre l'Angleterre pour exemple au moment d'appuyer son propos. "Il faut identifier les fauteurs de troubles et les mettre en dehors des stades. En Angleterre, ça ne pourrait pas se passer. Il y a une répression qui oblige les supporters à se tenir à carreau. Mais qu'en 2019, on soit encore en train d'évoquer les problèmes de racisme ou d'homophobie dénote à quel point notre société ne tourne pas toujours rond."