France - L'occasion ratée de Wissam Ben Yedder

Commentaire(s)
France - L'occasion ratée de Wissam Ben Yedder
Wissam Ben Yedder n'est pas parvenu à se montrer dimanche soir.

Titularisé pour la troisième fois en équipe de France, dans un système qui aurait dû lui profiter, Wissam Ben Yedder n'a pas franchement convaincu en Albanie dimanche soir.

Wissam Ben Yedder n'est pas habitué à vendanger cette saison avec l'AS Monaco. Mais dimanche soir, en Albanie, le meilleur buteur de Ligue 1 (9 réalisations en 11 matchs) a raté une belle occasion de marquer des points sous le maillot Bleu. Pour sa troisième titularisation en équipe de France, il a traversé le match sans jamais frapper au but ni se distinguer d'une quelconque autre manière (1 passe avant un tir, 0 dribble, 12 pertes de balle, note de 4/10 attribuée par MadeinFOOT)... Pas de quoi donner des maux de tête à Didier Deschamps, qui en a déjà bien assez en se projetant sur le prochain tirage au sort de l'Euro.

Le sélectionneur tricolore avait pourtant mis l'attaquant monégasque dans les meilleures conditions, en optant pour un système en 3-5-2 calqué sur celui de Leonardo Jardim. Une comparaison qu'on pourrait même pousser aux profils similaires d'Islam Slimani et Olivier Giroud, compère d'attaque de Ben Yedder à Tirana. "Il avait Olivier en appui. Il a pu aussi trouver Antoine (Griezmann) plus souvent au sol", analyse Deschamps, qui préfère retenir le positif de la prestation de son attaquant de poche. "C'est un profil différent. Mais il a mis du liant. Il a déjà fait de bonnes choses avec nous. C'était mieux que la Turquie (1-1, le 14 octobre) pour sa deuxième titularisation. On l'a senti plus à l'aise."

Un duel avec Giroud pour une place dans le 3-5-2

C'est justement grâce à ce "profil différent" que l'ancien Toulousain devrait, sauf catastrophe, figurer dans la liste des vingt-trois pour l'Euro. Mais hier, c'est peut-être une place de titulaire qu'il aurait pu briguer en cas de bonne performance, qui plus est dans un schéma novateur laissant la place à deux attaquants de pointe, contrairement au traditionnel 4-2-3-1 de Deschamps. Ce 3-5-2, dans lequel le maestro Griezmann est apparu très à l'aise, pourrait au moins être conservé comme une alternative par DD.

En considérant que Kylian Mbappé, diminué et forfait hier soir, retrouvera automatiquement ses gallons de titulaire quel que soit le système, il resterait une place à distribuer, probablement entre Giroud et WBY (Martial, Lacazette, Pléa ou encore Thuram n'étaient pas dans la dernière liste). Malgré sa situation délicate en club, l'attaquant de Chelsea garde une longueur d'avance dans la hiérarchie. Contrairement à lui, le troisième meilleur buteur de l'équipe de France n'a jamais manqué une occasion de convaincre en Bleu.