France - Le rêve éveillé de Jonathan Ikoné

Commentaire(s)
France - Le rêve éveillé de Jonathan Ikoné
Jonathan Ikoné en plein rêve

Jonathan Ikoné a tenu sa première conférence de presse avec l'équipe de France. L'occasion, pour lui, de raconter ses premiers pas à Clairefontaine, mais surtout d'évoquer toute sa joie d'atteindre le niveau international.

Invité surprise de la liste de Didier Deschamps jeudi dernier, Jonathan Ikoné a fait son apparition, ce jeudi, en conférence de presse. Un brin timide, voire gêné, le joueur formé au Paris Saint-Germain, qui fait les beaux jours de Lille, confie être sur un petit nuage depuis sa convocation pour Clairefontaine. Les yeux émerveillés, le natif de Bondy, comme Kylian Mbappé, est en pleine découverte.

"Surpris d'être appelé si tôt ? Oui, j'ai été franchement surpris. Je ne m'y attendais pas, on a fait une bonne saison avec le LOSC et en Espoirs j'étais plutôt pas mal. Je me suis dit 'peut-être que plus tard, je serai sélectionné mais pas tout de suite'. Après c'est arrivé, maintenant j'espère tout donner avec l'EDF. Une fois qu'on est dedans, on n'a plus envie d'y ressortir. Je vais tout donner en tout cas" promet-il.

"Au début, j'avais du mal à dormir"

Conscient que sa présence à Clairefontaine est liée aux bonnes prestations de Lille l'an dernier, le milieu offensif nage en plein bonheur aujourd'hui. "Déjà, jouer la Ligue des Champions c'est énorme. C'était déjà un rêve qui commençait à s'accomplir. Et là, l'Équipe de France qui vient d'arriver. Je ne peux pas rêver mieux. Je dois tout donner cette année, avec le LOSC ou l'EDF". Ambitieux, Ikoné avoue avoir "vraiment envie de jouer" avec les A au cours des deux prochains matchs.

D'ailleurs, l'ancien Parisien s'est fait "beaucoup de films" concernant ses premières minutes sous le maillot de l'Équipe de France. "J'avais du mal à dormir au début. Mais là ça va et c'était plus dans les débuts. J'avais peur on va dire, une petite boule au ventre. Ça va mieux maintenant. Le scénario idéal pour ma première apparition, c'est que l'on gagne les deux matchs déjà, et faire une bonne entrée (sourire). Je ne sais pas si je vais jouer, si je vais débuter un match. Si le coach m'utilise, c'est d'apporter à l'équipe, déjà défensivement mais aussi offensivement. Une fois que j'aurai bien accompli ces tâches, pourquoi pas faire une passe décisive ou marquer". Les étoiles pleins les yeux, Jonathan Ikoné espère maintenant revêtir, pour la première fois, le maillot de l'Équipe de France A.