France - Lloris : "À nous de nous faire violence..." (compte-rendu)

Commentaire(s)
France - Lloris : 'À nous de nous faire violence...' (compte-rendu)
Hugo Lloris (France) était en conférence de presse, ce jeudi après-midi. QUALIFICATIONS EURO 2020

Les Bleus de France entament leur campagne de qualifications à l'Euro 2020 en Moldavie, vendredi soir (20h45). À la veille de cette rencontre, que les Tricolores aborderont avec l'étiquette logique de favoris, Hugo Lloris, le dernier rempart et capitaine des Bleus, s'est livré face à la presse. Plutôt serein, le portier français espère que les Tricolores mettront les ingrédients nécessaires pour s'adjuger la victoire.


Le statut de Champion du Monde

"On a un statut, il faut le défendre. On connaît l'importance de bien démarrer. Il faudra donner du respect. Il faut se concentrer sur la phase qualificative, on pourra ensuite penser à l'Euro. L'objectif, c'est de finir premier. Il faut prendre les matchs les uns après les autres. On sait qu'on est attendus partout avec ce statut de champion du monde. Ça peut être un match piège, à nous de nous faire violence mentalement et de gagner. On reste des compétiteurs, on a des responsabilités en portant ce maillot. On est attendus partout."

La Moldavie

"On sait à quoi s'attendre, on va avoir le ballon. Il faudra bien l'utiliser, ne pas mettre l'adversaire dans le confort. Il faudra aller les chercher, les mettre sous pression, ne pas les laisser espérer. Il faudra marquer très tôt, ne pas se mettre à leur niveau. À nous d'élever notre niveau dès le début. On a regardé des vidéos sur l'adversaire. On sait qu'ils vont procéder en contre. Il faut se focaliser surtout sur nous, mettre du sérieux. C'est la meilleure façon de respecter l'adversaire. Il manque un joueur important chez eux en défense centrale. Mais c'est une équipe avec du coeur, vaillante. On sera attendus. Ils croient en l'exploit, il faut que ça nous serve de motivation. On a un devoir de résultats. C'est un match à prendre au sérieux. Il faut tout faire pour le gagner."

Les éliminatoires

"On a eu des avertissements contre l'Islande, les Pays-Bas... A nous d'être sérieux. Le fait de jouer que des matchs de qualif', je pense que c'est une bonne chose. On sera sous pression, avec l'objectif de se qualifier le plus rapidement possible."

L'état d'esprit des Bleus

"Comment je sens mes partenaires? Pour être honnête, on a eu très peu de temps pour préparer ce match. Ce qui nous sert de repère, c'est notre histoire commune. On a eu quelques séances pour mettre en place des choses. On connaît l'importance de bien démarrer, à nous de faire le travail et de répondre aux exigences du haut niveau. Si on prend le match à la légère, il y a des chances qu'on se fasse un peu secouer. Si on sous-estime l'adversaire, on risque d'avoir des problèmes."