France U21 - Eduardo Camavinga raconte sa semaine de rêve

Commentaire(s)
France U21 - Eduardo Camavinga raconte sa semaine de rêve
Camavinga raconte sa semaine de rêve VIDEOS FOOT

Eduardo Camavinga est revenu, sourire aux lèvres, sur sa première convocation avec l'équipe de France Espoirs. Le milieu rennais de 17 ans ne cache pas son bonheur d'arriver à Clairefontaine.

Entre le 4 et le 11 novembre, Eduardo Camavinga a vécu une semaine de rêve. Le milieu de terrain né en Angola a d'abord célébré sa naturalisation française le 5 novembre, avant de fêter, cinq jours après, son 17ème anniversaire. Et le jeune Breton a reçu le plus beau des cadeaux ce dimanche : une convocation pour l'équipe de France Espoirs. Réuni avec sa famille pour souffler ses bougies, le Rennais a raconté cette anecdote à la FFF TV.

"Ma semaine a commencé en apprenant que j'étais français. Ca m'a fait un bien fou. Après j'ai eu mon anniversaire dimanche, et l'arrivée en sélection lundi. Comment j'ai appris ma sélection ? Je n'étais pas prêt, j'étais dans ma chambre et j'ai reçu un appel du coach (Stéphan) pour me dire que j'étais sélectionné. Vu que c'était mon anniversaire il y avait toute ma famille, tout le monde était heureux. Le coach m'avait dit que j'allais recevoir un appel du sélectionneur. J'avais laissé mon téléphone en haut (sourire), du coup je m'en suis souvenu et j'ai voulu aller le chercher mais personne voulait me lâcher. Je suis parti en courant pour aller chercher mon téléphone et mon cousin me l'a ramené" explique-t-il en toute simplicité.

"J'espérais porter ce maillot un jour"

Alors qu'il réalise un début de saison monstrueux avec les pensionnaires du Roazhon Park, Camavinga a pris ses marques à Clairefontaine même s'il reste émerveillé par cette convoncation. "C'est un honneur franchement, je suis heureux d'être là. J'y pensais mais y être c'est fabuleux. Je suis né en Angola, je suis arrivé ici à l'âge de 2 ans. La France c'est mon pays, j'y suis depuis tout petit. Porter le maillot bleu, c'est une émotion de malade" glisse-t-il. "Depuis tout petit, je regardais en cassette l'équipe de France 98 et j'espérais porter ce maillot un jour. Je pense à ma famille et il y aura beaucoup d'émotions".

Enfin, Camavinga est revenu sur sa première Marseillaise dans le vestiaire rennais la semaine passée. Attendu par tous ses coéquipiers, téléphones à la main, le milieu a joué le jeu pour chanter l'hymne français. "Je revenais des cours et je suis allé à l'entraînement. Tout le monde m'attendait dans les vestiaires, je savais qu'ils voulaient que je chante (rires). Ils ont tous pris leur téléphone, ils m'ont filmé et je l'ai chanté. Il y avait de l'émotion, j'espérais la chanter le plus rapidement possible". Le néo-international Espoirs aura l'occasion de l'entendre, pour la première fois, vendredi soir face à la Géorgie.