France - Véronique Rabiot clashe Noël Le Graët et fait le point sur la situation de son fils

Commentaire(s)
France - Véronique Rabiot clashe Noël Le Graët et fait le point sur la situation de son fils
Adrien Rabiot, ici à son arrivée à Clairefontaine en mars 2017.

Ce jeudi soir, sur l'antenne de L'Equipe 21, la mère et représentante d'Adrien Rabiot est revenue sur la situation de son fils en équipe de France. L'occasion pour elle d'adresser, également, un tacle appuyé au président de la Fédération Française de Football (FFF), Noël le Graët.

Plus discrète dans les médias depuis le transfert de son fils du Paris Saint-Germain à la Juventus Turin, Véronique Rabiot va de nouveau faire couler beaucoup d'encre. Invitée à s’exprimer en direct chez nos confrères de L'Équipe 21, à l'occasion de l'émission "L'Équipe d'Estelle" animée par Estelle Denis, la mère et agent du joueur français, Adrien Rabiot, a évoqué la carrière internationale de son fils. Selon Véronique Rabiot, qui s'en est ouvertement pris à Noël Le Graët, qu'elle a qualifié de "menteur", son fils n'a "jamais refusé d’être réserviste en équipe de France".

"Je ne voulais pas spécialement intervenir sur le fait qu’Adrien vienne ou pas en Bleus. Ce n’est pas tout à fait ça le propos (…) Je n’ai eu aucun contact avec M. Le Graët. Il ne m’a pas parlé, je ne lui ai pas parlé. Je n’ai rien demandé. Je sais que les journalistes disent que j’ai eu des contacts avec M. Le Graët, ce qui est faux. Je sais ce que M. Le Graët a déclaré. Et aujourd’hui, tout à fait droit dans mes bottes, je vous dis : M. Le Graët c’est un menteur", a-t-elle lâché, avant d’enchaîner sur l’avenir du "Duc" en équipe de France, lui qui n’a plus arboré le maillot tricolore depuis mars 2018.

"Quel est le footballeur qui ne voudrait pas jouer en équipe de France ? Quand vous dites qu’Adrien a refusé, Adrien n'a rien refusé. Reprenez le courrier qui a été fait, il n’a jamais dit qu’il refusait. Ce sont des mots de journalistes... Vous reprenez le courrier d’Adrien, il n’est pas écrit "je refuse d’être réserviste." C’est faux. Il est écrit qu’il ne peut pas être à disposition du contrôle antidopage, ce qui est totalement différent", a-t-elle révélé par téléphone, et d'assurer que son fils, qui n'a "jamais raté une sélection en équipe de France entre 15 et 24 ans", a "toujours envie des Bleus".