Fulham - Ça chauffe pour Claudio Ranieri

Commentaire(s)
Fulham - Ça chauffe pour Claudio Ranieri
Fulham et Claudio Ranieri touchent le fond.

Trois mois et demi après son arrivée à Fulham, Claudio Ranieri doit faire face à un constat d'échec : son équipe est en perdition et quasiment condamnée à la relégation en Championship.

Mercredi soir, pendant que ses hommes concédaient une nouvelle défaite (la quatrième en autant de matchs ce mois-ci) sur la pelouse de Southampton (2-0), Claudio Ranieri a été attaqué personnellement par les supporters de Fulham présents dans le parcage visiteur. Les "we don't want you here, f... off Ranieri" ("nous ne voulons pas de toi ici, va te faire f..... Ranieri") descendus des tribunes du St Mary's Stadium traduisent bien le malaise qui règne dans le club londonien cette saison.

Arrivé à la mi-novembre pour remplacer Slavisa Jokanovic sur le banc des Cottagers, cinq mois après son départ du FC Nantes, Ranieri n'est pas parvenu à redresser la barre et sait sa position de plus en plus fragile. "Je ne sais pas... Il faut demander aux propriétaires du club", a répondu le Transalpin à nos confrères de Sky Sports, comme désemparé. "Je n'arrive pas à comprendre ce qu'il se passe cette saison."

Malgré un mercato estival clinquant, destiné à réinstaller Fulham sur la durée en Premier League, le promu végète dans les bas fonds du classement depuis des mois (il n'a plus quitté la zone rouge depuis la 10e journée le 27 octobre) et compte désormais dix longueurs de retard sur son adversaire d'hier, Southampton, premier non relégable. Dans son interview d'après-match, Ranieri a ajouté qu'il allait "continuer à se battre" pour le maintien "jusqu'à ce qu'il devienne mathématiquement hors de portée". Ou jusqu'à ce que ses dirigeants lui indiquent la porte de sortie...