à la une
Vendredi 27 Novembre

Girondins - Longuépée donne la tendance pour le mercato

Commentaire(s)
Frédéric Longuépée, le président délégué des Girondins de Bordeaux.
Frédéric Longuépée, le président délégué des Girondins de Bordeaux. MERCATO GIRONDINS MERCATO

Dans un entretien pour L'Equipe, Frédéric Longuépée a évoqué le mercato à venir pour les Girondins de Bordeaux.

Alors que les Girondins de Bordeaux sont actuellement agités par des guerres internes, les dirigeants doivent dans le même temps organiser le prochain mercato. Pour l'exercice 2019-2020, le club néo-aquitain a terminé à une décevante 12ème place alors qu'il a figuré dans le haut de tableau en cours de saison. Malgré la déception de ce classement, une révolution du staff n'est pas à l'ordre du jour, comme l'a expliqué Frédéric Longuépée dans un entretien accordé à L'Equipe. "Je ne vais pas faire une réponse de Normand mais on a un excellent coach (Paulo Sousa), un directeur du football (Eduardo Macia) qui est passé par de grands clubs européens, des joueurs d'expérience comme Koscielny, des éléments confirmés comme Pardo, des joueurs en devenir comme Oudin et Adli, une académie qui a fait ses preuves..." a-t-il déclaré.

Le président délégué bordelais a poursuivi en révélant ce à quoi il fallait s'attendre pour le mercato du club. A priori, très peu d'arrivées sont à prévoir. "Lors de ce mercato qui s'annonce assez inédit, il faudra surtout viser la stabilité de l'effectif. N'oubliez pas que lors des trois derniers mercatos, on a quand même recruté quinze joueurs pros" a-t-il expliqué. "J'essaie de gérer le club en bon père de famille en fonction des limites financières. Aujourd'hui, on a plus de certitudes sur nos charges que sur les potentiels revenus qui permettront de faire vivre le club."

Conscient que Paulo Sousa frappera très certainement à sa porte pour lui demander des renforts, Frédéric Longuépée estime que "chacun est dans son rôle. Le sien, c'est de demander des joueurs parce que les résultats viendront avec eux. Le mien, c'est de lui demander de rendre nos joueurs meilleurs et avoir des résultats avec les joueurs que l'on a" a-t-il glissé et de rester assez fou sur l'avenir du coach portugais. "L'actualité des dernières semaines prouve que la vérité du jour n'est pas toujours celle du lendemain ; Paulo est sous contrat jusqu'en 2022."