Homophobie dans les stades - Antoine Griezmann est pour l'arrêt des matchs

Commentaire(s)
Homophobie dans les stades - Antoine Griezmann est pour l'arrêt des matchs
Antoine Griezmann aborde un sujet délicat.

A la différence de son président Noël Le Graët, Antoine Griezmann ne fait pas de distinction entre le racisme et l'homophobie, deux types de discriminations qui doivent être combattus de la même manière selon lui. "Pour moi, c'est très bien d'arrêter les matchs, que ce soit pour des chants homophobes ou des chants racistes", a commenté l'attaquant des Bleus au micro de RTL. "Si on arrête les matchs, les gens ne seront pas contents et ils arrêteront de le faire."

On se souvient cependant que l'arrêt du match Nice-Marseille, le 28 août dernier, n'avait pas stoppé la prolifération des banderoles jugées à caractère homophobe dans les jours qui avaient suivi. Hier, la Ministre des Sports Roxana Maracineanu a réaffirmé sa position sur le sujet, adressant par la même occasion un léger tacle à Le Graët.