ICC - Le PSG corrigé par Arsenal (résumé et notes)

Commentaire(s)
ICC - Le PSG corrigé par Arsenal (résumé et notes)
Nkunku a livré une très belle prestation PSG ARSENAL ICC

Après sa défaite contre le Bayern Munich samedi dernier (3-1), le PSG s'est de nouveau incliné contre Arsenal samedi (5-1) pour son deuxième match dans l'International Champions Cup. Thomas Tuchel avait encore aligné de nombreux jeunes à une semaine du Trophée des champions contre Monaco.

International Champions Cup - 2ème journée
Arsenal FC - Paris Saint-Germain : 5-1 (1-0)
Buts : Özil (13ème), L.Diarra (67ème, csc), Nketiah (71ème, 94ème), Holding (87ème) pour Arsenal, Nkunku (60ème) pour Arsenal

Opposé à Arsenal dans son deuxième match d'International Champions Cup, le PSG voulait se relancer après sa défaite face au Bayern Munich (3-1) samedi dernier, mais s'est fait croquer par les Gunners. Dans une entame assez ouverte et plaisante, les Parisiens ne se sont pas démontés face à une équipe proche de celle qui démarrera pour la première journée de Premier League. Lancé par un Rabiot très en jambes, Toufiqui s'est procuré la première occasion de la rencontre sur une frappe enroulée du pied gauche, qui est passée tout près du poteau droit de Leno. Mais la jeunesse a aussi ses défauts et, pourtant encadrée par Lassana Diarra, la charnière a complètement oublié Aubameyang sur le côté droit, qui a parfaitement servi Özil pour l'ouverture du score (13ème).

A partir de là, les Gunners ont clairement affiché leur supériorité et il a fallu un grand Buffon pour empêcher Iwobi de faire le break suite à un superbe mouvement collectif impliquant Mkhitaryan, Aubameyang et Özil (23ème). Le portier italien s'est ensuite de nouveau imposé devant Aubameyang après avoir vu le Gabonais enrhumer Mbe Soh (29ème) puis en a fait de même devant Mkhitaryan (43ème). Les Franciliens se sont montrés beaucoup plus mordants au retour des vestiaires à l'image d'un Weah plus entreprenant, qui a pris Kolasinac de vitesse pour obtenir un penalty transformé par Nkunku (60ème). Mais Arsenal a rapidement mis un terme à ce temps fort en profitant d'une défense parisienne trop passive, d'abord sur un but contre son camp malheureux de Diarra (67ème) puis sur une réalisation de la tête de Nketiah consécutive à sortie moyenne de Buffon (71ème). En fin de rencontre, Holding s'est lui chargé de punir un marquage trop laxiste de N'Soki sur corner pour alourdir la marque (87ème), avant que Nketiah ne termine le travail d'un doublé en partant à la limite du hors-jeu (94ème). Un score lourd pour le PSG à une semaine du Trophée des champions, dans une fin de match aux allures d'entraînement et marquée par de nombreux remplacements.

Nkunku au rendez-vous

De manière générale, les cadres parisiens présents sur le terrain samedi ont plutôt livré de solides prestations avant les très nombreux changements de Tuchel. En jambes, Adrien Rabiot a été précieux dans sa faculté à casser les lignes par ses courses. Lassana Diarra, lui, a soufflé le chaud et le froid à son nouveau poste de défenseur central mais fait preuve d'une grande aisance dans ses relances malgré des mésententes avec ses partenaires et son but contre son camp. Cadre parmi les Titis, Nkunku a de son côté dribblé, frappé, renversé le jeu, et a souvent fait preuve de culot, ne tremblant pas au moment de transformer le penalty de l'égalisation (60ème). Sa belle frappe à l'issue d'un numéro impressionnant dans des petits espaces (42ème) puis son coup-franc bien repoussé par Martinez (51ème) auraient peut-être mérité un meilleur sort.

Du côté des jeunes pousses, Weah a marqué plus de points que ses partenaires et la prestation de N'Soki aurait été très consistante sans cette erreur en fin de rencontre. Georgen, qui a raté tous ses centres et Bernede, très discret dans l'entrejeu, se sont beaucoup moins mis en évidence tandis que Rimane et Mbe Soh ont parfois manqué de repères et d'entente avec Diarra derrière. Toufiqui, lui, a eu le mérite de tenter sa chance à deux reprises sur des frappes dangereuses du pied gauche, mais a été globalement discret.

LES NOTES

ARS : Leno (5) puis Martinez (45ème) (6) - Bellerin (5), Sokratis (5), Mustafi (5), Kolasinac (4) - Elneny (5) puis Ramsey (45ème) (5,5), Guendouzi (6) - Iwobi (4) puis Lacazette (45ème) (6), Ozil (cap) (6), Mkhytarian (5,5) - Aubameyang (6)

PSG : Buffon (6) - Rimane (4), Diarra (5,5), Mbe Soh (4) - Georgen (4), Rabiot (cap) (5,5), Bernede (4), N'Soki (5) - Nkunku (6), Weah (5,5), Toufiqui (5).