à la une

Ils ont marqué la L1 - Carlos Bianchi

Carlos Bianchi sous le maillot du PSG
Carlos Bianchi sous le maillot du PSG

La rédaction de MadeInfoot vous propose de faire un petit saut dans le temps, et de revenir sur les anciennes gloires qui ont marqué notre Ligue 1. Après être revenus sur la carrière de Dominique Rocheteau et de Josip Skoblar, nous vous proposons cette semaine de s'intéresser à celle de Carlos Bianchi.

Carlos Bianchi en quelques chiffres :

397 buts en 565 matchs avec les professionnels
8 fois meilleur buteur d'un championnat
64 buts en 2 saisons avec le PSG
18 ans de carrière
3 coupes intercontinentales en tant que coach


Ses débuts


Carlos Bianchi est un footballeur argentin, d'origine italienne, évoluant au poste d'attaquant. Formé au sein du club de Velez Sarsfield, dans la banlieue de Buenos Aires, il fait rapidement sa première apparition avec l'équipe première du club, à l'âge de 18 ans. Rapidement il s'impose comme un attaquant très adroit, inscrivant la bagatelle de 121 buts avant de partir tenter sa chance en Europe, à 22 ans.


Son premier club européen : le Stade de Reims


En 1970 le Stade de Reims n'est plus que l'ombre de ce qu'il était lorsque le club comptait dans ses rangs des Raymond Kopa et autre Just Fontaine, mais le club est suffisamment huppé pour permettre au joueur de se faire connaître. Son rendement affolant aura d'ailleurs suffit à lui faire une réputation, El Paledo inscrivant 30 buts lors de sa première saison. Il restera durant 4 saisons en Champagne-Ardennes, vivant notamment une saison blanche, la faute à une double fracture tibia-peronné, avant de s'envoler pour le Paris Saint-Germain.

L'idole du Parc des Princes

Le Paris Saint-Germain est alors un club tout jeune, mais qui dispose déjà d'une forte notoriété. Rapidement il s'impose, et est deux années de suite élu meilleur joueur et meilleur buteur du championnat, inscrivant donc pas moins de 64 buts lors de ces deux saisons. Malheureusement, si le joueur évolue à un top niveau, il n'est pas couronné de succès collectivement, le PSG ne réussissant pas à faire mieux qu'une triste onzième place lors de la saison 77/78. C'est la raison pour laquelle il choisit de s'envoler pour le RC Strasbourg, qui était alors le champion en titre.


Un passage raté en Alsace


Venu à Strasbourg pour enfin gagner un titre Carlos Bianchi aura été bien déçu, ne parvenant pas à s'imposer, la faute à une mauvaise relation avec son entraîneur. L'argentin n'inscrivit que 8 buts lors de cette saison, et retourna en Argentine, dans son club d'enfance : le Vélez Sarsfield.


Une fin de carrière sur les chapeaux de roues ...


De retour chez lui en Argentine, l'attaquant retrouve rapidement son niveau d'antan, pour devenir l'un des meilleurs buteurs du championnat, inscrivant 95 buts en un peu plus de 4 saisons pour finalement devenir le meilleur buteur de l'histoire de ce club avec 206 en un peu plus de 320 matchs.


Et un retour en France, pour une reconversion progressive en tant qu'entraîneur


Fort d'une jolie carrière, Carlos Bianchi ne veut pas pour autant s'en arrêter là, et répond favorablement au challenge que lui propose le Stade de Reims qui évolue alors en Ligue 2 et qui vise la remonté. Toujours aussi malheureux en club, il ne parvient pas à faire remonter Reims dans l'élite et sera amené à prendre les rennes de l'équipe alors qu'il est encore joueur. Le début d'une nouvelle carrière, où il connaîtra beaucoup plus de succès collectivement.


La France pour apprendre le métier


Très apprécié au sein du club Champardennais, Carlos Bianchi se voit confier les rênes de l'équipe première durant 3 saisons, mais ne parvenant pas à faire remonté le club en première division. Il est finalement attiré par l'OGC Nice qu'il emmène en ... Ligue 2. C'est alors qu'il repartit pour l'Argentine, afin de prendre les commandes de l'équipe première du Vélez Sarsfield.


Le succès en Argentine


C'est à cette époque que Carlos Bianchi va exploser en tant qu'entraîneur menant l'équipe se mêler au gratin du football argentin, et rapportant notamment 2 championnat, une coupe nationale, une Copa Libertadores, et une coupe intercontinentale à son club d'enfance. Il aura notamment coaché des joueurs tels que José Luis Chilavert, ou encore José Basualdo. L'ancien attaquant exercera également à Boca Junior, où il rencontrera également le succès, glanant trois championnat, une coupe nationale, trois Copa Libertadores, et deux nouvelles coupes intercontinentales.


Des passages ratés en Espagne et en Italie


Fort d'une solide réputation en tant qu'entraîneur, Carlos Bianchi aura été sollicité par l'AS Rome, mais son passage vira au cauchemar, l'argentin affichant à la fin de son expérience un bilan de 9 victoires, 9 nuls et 8 défaites. Il aura également vécu une expérience de 6 mois ratée du côté de l'Atlético Madrid, affichant un bilan désastreux de 4 victoires, 8 nuls et 6 défaites.


Une fin de carrière en tant que directeur sportif


Carlos Bianchi aura par la suite occupé le poste de directeur à Boca Junior et ce durant 3 saisons, avant de finalement jeter l'éponge, au grand dam de ceux qui l'annonçaient comme "le Ferguson argentin". Il se verra même proposer de prendre les rênes de la sélection d'Argentine, mais refusa à chaque fois.