Infos - Blanc annonce un grand Ibra, Gourcuff veut être conservé par JMA, Kombouaré et le RCL ne veulent pas jouer petit bras...

Commentaire(s)
Infos - Blanc annonce un grand Ibra, Gourcuff veut être conservé par JMA, Kombouaré et le RCL ne veulent pas jouer petit bras...
Retrouvez le condensé de l'actualité footballistique de ce vendredi après-midi 28 Novembre 2014

Retrouvez les principales informations footballistiques de ce vendredi après-midi 28 Novembre 2014. Une après-midi marquée par la quinzième levée de Ligue 1 qui se profile dès ce soir...

Aulas veut conserver Gourcuff

En dépit des récurrentes blessures dont il est victime, Yoann Gourcuff garde la confiance de son président, Jean-Michel Aulas.

Ce dernier a confirmé à Sud Ouest son appétence de conserver le joueur.

"Je souhaite qu'il reste, a assuré. J'ai d'excellentes relations avec lui et je pense qu'il va faire une saison de plus. Vous savez, quand il est là, c'est la ola à l'intérieur de l'équipe. On l'a bien vu contre l'OM. Il sait ce qu'on a fait pour lui. On lui a redonné son visage. Mais pour garder un joueur comme ça, il faut que l'on soit en Ligue des Champions."

L'objectif européen est donc vital pour le club de la capitale des Gaules.



Montanier : "On va rencontrer une équipe de Champion’s League"

Ce samedi soir à 20 heures, Rennes défiera l'AS Monaco, dans le cadre de la quinzième journée de Ligue 1. Sur une série de sept matches de rang sans défaite, les Bretons comptent bien continuer sur leur lancée. Mais, à l'image de leur entraîneur, Philippe Montanier, ils s'attendent à une partie compliquée face à une formation de très grande qualité.

« Les Monégasques ont un gros potentiel offensif, en quantité et en nombre. Le danger viendra de partout. Il ne faudra pas se concentrer sur une ou deux individualités. (...) Les résultats mettent le doute mais on voit qu’ils jouent plus de ballons que nous, ils tirent plus, cadrent plus. En terme de statistiques, ils sont au dessus. C’est en terme d’efficacité qu’ils sont en dessous de nous. », a indiqué le technicien du SRFC, qui ne veut pas croire à un coup de mou des joueurs du Rocher, trois jours après leur escapade allemande en Ligue des Champions : « On peut penser qu’ils seront émoussés mais ils ont l’effectif pour faire tourner. On va rencontrer une équipe de Champion’s League. Ce sera forcément très difficile. Ça ne gène pas ce genre de formation de jouer tous les trois jours. Des joueurs comme Carvalho, Moutinho, Toulalan ont l’expérience pour gérer plusieurs compétitions. », a-t-il conclu, dans des propos relayés par le site internet officiel du club breton.

Van Wolfswinkel "aurait dû marquer plus"

Auteur d'une réalisation face à Qarabag (1-1), ce jeudi soir, dans le cadre de la cinquième journée des phases de groupes de l'Europa League, l'attaquant néerlandais de l'AS Saint-Etienne, Ricky Van Wolfswinkel, aurait pu (du) marquer plus face à la modeste formation azérie. Un constat que l'attaquant, prêté par Norwich City, partage amplement.

"On aurait dû gagner facilement. Car on aurait dû marquer plus, moi-même j'aurais dû marquer un deuxième voire un troisième but. Nous avons été malchanceux. Il y aura des regrets surtout si on ne passe pas. Car cela avait été le même genre de match déjà contre Dnipro (0-0) contre qui nous aurions dû gagner. Ce que nous allons essayer de faire au retour pour la dernière journée.", a déclaré l'attaquant batave, dans un entretien accordé sur le site officiel de l'UEFA.

Pour rappel, son second but, inscrit d'une talonnade et parfaitement valable, a été refusé, à tort, pour un hors-jeu inexistant.

Cissokho l'avoue, l'intérêt estival de l'OM l'a perturbé

Le défenseur latéral droit de Nantes, Issa Cissokho (29 ans, 12 matches en Ligue 1 en cette saison 2014-2015), est un ovni dans le monde du football. Après avoir écumé, pendant de longues années, les terrains des championnats amateurs hexagonaux, le grand frère d'Aly est parvenu à faire sa place chez les Canaris. Arrivé en Juin 2010 avec un contrat amateur, le natif de Paris est désormais professionnel et cherche à rattraper le temps perdu. De ce fait, l'intérêt que lui portait l'Olympique de Marseille cet été ne l'a pas laissé de marbre. Au point, et il l'avoue, d'avoir été perturbé.

"On se voit associé à des clubs comme l'Olympique de Marseille et on n'est pas insensible. Quand on arrive sur le tard, on a envie d'aspirer à autre chose, financièrement et sportivement. Le coach m'a remis sur pied.", a indiqué le défenseur, dans un entretien accordé à nos confrères du quotidien L'Equipe.

Kombouaré : "Il faudra essayer de gagner à tout prix"

Ce samedi soir, à 20 heures, le Racing Club de Lens accueillera le FC Metz, dans le cadre de la quinzième levée de Ligue 1. Une nouvelle échéance très importante pour les Sang et Or dans l'optique du maintien. Lanterne rouge du championnat, et opposés à un concurrent direct, les Nordistes n'ont d'autre choix que de gagner. En conférence de presse, l'entraîneur du RCL, Antoine Kombouaré, n'y est pas allé par quatre chemins.

« Ce sera un match à trois points qu’il faudra essayer de gagner à tout prix. Il faut retrouver le chemin de la victoire car on reste sur une série impressionnante de défaites. La dernière victoire remonte à Toulouse… On jouera face à Metz, équipe qui fait partie de notre championnat. Les Messins sont 12ème avec 18 points, ils carburent bien malgré tout. », a indiqué le technicien du RCL, dans des propos relayés par le site internet officiel du club artésien.

Attention, Ibrahimovic va revenir à son meilleur niveau sous peu !

Si son absence - longue durée - n'a pas empêché le Paris Saint-Germain de glaner de nombreux succès, son retour à la compétition était attendu avec la plus grande impatience du côté du Camp des Loges. Désormais rétabli de sa blessure au talon, l'attaquant du club de la Capitale, Zlatan Ibrahimovic, est prêt à repartir au combat. Selon son entraîneur, Laurent Blanc, l'attaquant scandinave sera, très bientôt, de retour au top de sa forme.

"Il peut encore jouer quelques années. Mais 40 ans, pour un attaquant, ça fait beaucoup même si Totti tient encore son rôle et sa place à Rome. Tout dépendra de son évolution physique, il a un gabarit hors-norme et quand on vieillit, notre corps se transforme. Zlatan est en train de combler son retard après sa blessure. Et s'il n'a pas de problème physique, on va revoir le Zlatan de l'année dernière dans peu de temps.", a déclaré l'ancien sélectionneur des Bleus, en conférence de presse ce vendredi après-midi.

Futurs adversaires du Paris Saint-Germain, vous voilà prévenus !

Blanc s'enthousiasme pour Cavani

Après quelques mois compliqués, Edinson Cavani retrouve de sa superbe sous les couleurs du Paris Saint-Germain. Un constat que partage aisément son entraîneur dans la Capitale, Laurent Blanc. Profitant de son passage en conférence de presse ce vendredi après-midi, le Cévenol a indiqué tout le bien qu'il pensait de son international uruguayen qui, selon lui, "marquera beaucoup de buts à Paris".

"Il trouve sa place et n'a jamais eu de problèmes. Il a eu une période délicate puisqu'il ne marquait pas de but. Il en a déjà vécu d'autres. Il n'a pas été convoqué en équipe nationale, je ne sais pas si c'est une demande. Il a pu travailler pendant dix jours avec nous, il a pu trouver ses repères devant le but. Mais physiquement, c'est un phénomène. Qu'il joue à gauche, à droite ou dans l'axe, il marque des buts. Je pense qu'il marquera beaucoup de buts à Paris.", a déclaré l'ancien sélectionneur de l'équipe de France, devant les médias.


Blanc "compte énormément sur Rabiot"

En conférence de presse, ce vendredi après-midi, l'entraîneur du Paris Saint-Germain, Laurent Blanc, a pris quelques minutes pour s'attarder sur le cas de son jeune milieu de terrain défensif, Adrien Rabiot. Si le Cévenol lui reconnaît un grande nombre de qualités, il reste toutefois bien conscient qu'au vu des ambitions de sa formation, il sera dur de lui octroyer un temps de jeu conséquent.

"Je n'en pense que du bien. Il a besoin de compétition. Il a été mis entre parenthèses à cause d'un problème de contrat mais avant cela, il avait été arrêté huit semaines à cause d'une blessure à la cheville. Il a envie de jouer et a l'opportunité de jouer puisqu'il y a eu beaucoup de blessures à ce poste. Il a besoin de quelques matchs en plus dans les pattes. C'est problémtaique parce qu'on a une obligation de résultats. Certains joueurs auraient besoin de jouer pour retrouver leur meilleur niveau. Mais le club a besoin de victoires, donc il faut faire attention. Il faut jongler pour qu'il retrouve du temps de jeu et que les résultats de l'équipe ne s'en ressentent pas.", a déclaré l'ancien sélectionneur des Bleus, devant les médias, avant de préciser qu'il n'envisageait pas un départ de son joueur cet hiver. Le jeune milieu de terrain doit faire preuve de patience et se réfugier dans le travail afin de poursuivre sa progression linéaire : "Jusqu'au mois de décembre, je compte énormément sur lui. Je n'ai pas hésité à l'aligner à Metz. C'est un joueur que j'apprécie beaucoup et qui doit comprendre qu'il doit travailler beaucoup. Des joueurs de son âge titulaires dans un grand club européen, il n'y en a pas beaucoup. Il y a beaucoup de choses à faire avec Adrien. je n'envisage pas un départ au mois de janvier.", a-t-il conclu.

Blanc : "Brandao ? Je trouve la sanction démesurée"

Comme relaté dans nos colonnes hier, jeudi, l'attaquant du Sporting Club de Bastia, Brandao, a écopé d'un mois de prison ferme pour avoir asséné un coup de tête au milieu de terrain du Paris Saint-Germain, Thiago Motta. Inévitablement, ce vendredi après-midi en conférence de presse, l'entraîneur du club de la Capitale, Laurent Blanc, a été invité à réagir sur cette sanction. Une sanction que le Cévenol juge "démesurée".

"Je trouve la sanction démesurée. Est-ce qu'il va purger sa peine ? Je n'en sais rien. Je ne pense pas qu'il va faire un mois de prison, il va faire des choses pour la société.", a indiqué l'ancien sélectionneur des Bleus, devant les médias.

Gourcuff, Grenier, Bisevac... Fournier donne des nouvelles de ses blessés

A un peu plus de deux jours d'un derby rhônalpin très attendu à Saint-Etienne, Hubert Fournier a profité de ce vendredi après-midi pour se présenter en conférence de presse. L'occasion pour lui d'évoquer, face aux médias, l'état de santé de plusieurs de ses hommes.

Après avoir reconnu "quelques petites incertitudes" concernant les éventuelles participations de Milan Bisevac et Yoann Gourcuff au déplacement dans le Forez, l'entraîneur de l'OL a annoncé un nouveau coup dur pour Clément Grenier, qui ne devrait pas retrouver la compétition avant l'année prochaine.

Année terminée pour Grenier

"On a encore quelques petites incertitudes concernant Bisevac. On verra au jour le jour concernant Gourcuff, Clément (Grenier) ne sera pas du derby. Sur une frappe, une adhérence a lâchée. Il est peu vraisemblable de le voir jouer cette année, a annoncé sans détour Hubert Fournier, dans des propos relayés par Foot Mercato. Il sera peut-être plus libéré quand il va reprendre. C’était prévisible. Il y a aussi la suspension de Lindsay Rose, car il a été expulsé avec la réserve lors du dernier match, a-t-il expliqué, avant de revenir plus précisément sur les situations respectives de Gourcuff et Bisevac. Pour Gourcuff, il y a toujours un espoir. Je ne peux pas encore vous dire. Concernant Milan (Bisevac), il a pris une béquille à l’entraînement sur une sortie de Gorgelin, mais ça avance bien."

L'appel du pied de Sagnol à Thierry Henry

Ancien partenaire de Thierry Henry en équipe de France, Willy Sagnol ne serait pas contre l'idée de le coacher chez les Girondins de Bordeaux.

Alors qu'il pourrait prendre sa retraite dès ce week-end, si les New York Red Bulls venaient à se faire éliminer en MLS, l'ancien international tricolore a reçu l'éloge du technicien Bordelais."Il est du même niveau que Just Fontaine, Michel Platini et Zinédine Zidane. Il mérite une statue, a estimé Sagnol, ce vendredi, en conférence de presse. La porte des Girondins lui est grande ouverte."

Imbula évoque le début de saison de l'OM

Avant la réception de Nantes ce soir au Vélodrome lors de la quinzième journée de Ligue 1, Giannelli Imbula s'est entretenu avec le Dauphiné Libéré afin d'évoquer le début de saison du club phocéen.

Le milieu marseillais a évoqué l'objectif majeur du groupe jusqu'a la trêve : "C’est important d’être toujours premier cinq matches avant la trêve. Tous, on a en tête de rester premier jusqu’aux fêtes, même si ce n’est pas non plus une obsession. En jouant comme en ce moment, on peut y parvenir", a-t-il affirmé.

Avec un effectif composé de jeunes joueurs, sans stars au contraire du PSG, l'OM est en tête de L1. Pour Imbula, l'état d'esprit du groupe est une composante essentielle de la réussite olympienne.

"Ce qui fait surtout la différence, c’est qu’on ne lâche rien, on l’a encore prouvé face à Bordeaux. C’est notre abnégation et notre force de caractère qui font la différence. Et qui expliquent qu’on se procure beaucoup d’occasions. On peut toujours renverser la tendance."

Imbula a aussi abordé sa relation avec Marcelo Bielsa, ce dernier semblant apprécier son esprit de compétiteur :

"Il me parle beaucoup, me donne beaucoup de conseils, comme il le fait avec beaucoup de joueurs. Dans les séances individuelles de vidéo, il m’explique ce qu’il aime, ce qu’il n’aime pas, ce que je dois faire et ce que je ne dois pas faire", a-t-il commenté.