Infos - Ibrahimovic absent pour une durée indéterminée, Pogba a rempilé, Bielsa a des idées...

Commentaire(s)
Infos - Ibrahimovic absent pour une durée indéterminée, Pogba a rempilé, Bielsa a des idées...
L'actualité footballistique de ce vendredi après-midi 24 Octobre 2014 a été marquée par la journée de Ligue 1 à venir MERCATO

L'actualité de ce vendredi après-midi 24 Octobre 2014 a principalement été marquée par la onzième levée de Ligue 1 qui se profile, dès ce soir...

Hamouma : "C'est un bon résultat dans l’ensemble"

Ce jeudi soir, l'AS Saint-Etienne a obtenu un bon point en décrochant le match nul contre l'Inter Milan (0-0), à Giuseppe Meazza, dans le cadre de la troisième journée des phases de groupes de l'Europa League. Les deux formations, opérant dans un schéma tactique quasi identique (3-5-2 et 5-3-2), se sont annihilées. De ce fait, le milieu de terrain offensif ligérien, Romain Hamouma, n'avait que très peu de regrets à l'issue de la partie.

"Il nous a juste manqué un but. Mais bon, on aurait très bien en prendre un aussi. On a essayé de les embêter le plus possible, mais il nous manque un petit quelque chose qui aurait pu les faire douter. Il nous manque peut-être un grain de folie. Les regrets sont à avoir sur les matchs d’avant, par sur celui-là. Jouer à Milan et ne pas marquer de but, ce n’est pas honteux. C’est une très grosse équipe, et c’est un bon résultat dans l’ensemble. Le point noir de la soirée est cependant la victoire de Qarabag contre le Dniepro. Il va falloir être très bon chez nous. Ce soir il y avait énormément de supporters stéphanois. On était prévenu, mais ca fait toujours chaud au cœur. On se sentait presque chez nous (rires) ! Maintenant on se concentre sur le championnat, car un gros match nous attend contre Metz.", a déclaré le milieu de terrain offensif des Verts au terme de la rencontre.

Pastore a beaucoup de qualités mais encore quelques défauts

Auteur d'une entame de saison 2014-2015 étincelante, le milieu de terrain du Paris Saint-Germain, Javier Pastore, semble, enfin, donner la pleine mesure de ses immenses qualités dans la Capitale. Mais pour son entraîneur, Laurent Blanc, l'international Argentin doit encore progresser dans quelques secteurs clés pour devenir un top joueur.

"L'an dernier, il jouait un peu moins. Mais c'est lui qui a les clés de son temps de jeu. L'esprit de performance est important dans un grand club. Javier a fait une préparation énorme et il a besoin d'être au top physiquement. Il s'est mis dans les bonnes dispositions dès le stage en Autriche. Son début de saison est très bon et il est presque tout le temps dans le onze titulaire. Un petit bémol : il peut faire encore mieux et ne doit pas se relâcher, notamment en terme d'efficacité devant le but. Pour le moment, il n'est pas assez décisif.", a déclaré l'ancien sélectionneur de l'équipe de France en conférence de presse.

Courbis n'a pas encore digéré l'arbitrage face à l'OL

Dimanche soir passé, Montpellier a connu une soirée très compliquée entre Rhône et Saône, étant étrillé par l'Olympique Lyonnais (5-1), dans le cadre de la dixième journée de Ligue 1. Près d'une semaine après cette déconvenue, la pilule a visiblement encore du mal à passer pour l'entraîneur du MHSC, Rolland Courbis.

"Y a l'après-match à froid et comme je suis mauvais perdant, je ne vais pas changer sur ce match-là. Sans remettre en question la victoire de Lyon. Mais remettre en question et avec tristesse, le score. Pour un entraîneur, il y a la défaite possible, traditionnelle avec le salut: "Bravo, bien joué, bon match". Mais le travail de la semaine après une déroute (5-1) qui nous bousille le goalaverage, et notre progression, je dis qu'il ne faudrait pas que ça se répète trop souvent. (...) Qu'on puisse vouloir n'expulser personne, et qu'un arbitre prépare une rencontre en voulant ne pas mettre de rouge, je dis tant mieux pour les Lyonnais. Sans vouloir les attaquer, je parle d'un troisième but qui peut être hors jeu, deux joueurs qui peuvent être expulsés, un penalty de Bisevac sur Barrios, ça fait beaucoup.", a déclaré l'entraîneur héraultais, dans des propos rapportés par le site officiel du club pailladin.

Fournier : "Bielsa n'a rien inventé" mais...

Présent en conférence de presse ce vendredi en fin de matinée, l'entraîneur de l'Olympique Lyonnais, Hubert Fournier, a évoqué l'affiche à venir face à l'Olympique de Marseille, prévue dimanche soir à 21 heures, dans le cadre de la onzième journée de Ligue 1. L'occasion pour l'ancien technicien du Stade de Reims de donner, sans langue de bois, son avis sur la méthode Marcelo Bielsa.

«Au risque d’en décevoir beaucoup, il n’a rien inventé.», a-t-il lancé à l'assemblée, avant de dresser un portrait plus positif de son homologue : «Il a amené de la rigueur et une certaine idée de ce qu’il attendait de son équipe. Il a la volonté que tout le monde travaille et il se passe de ceux qui ne sont pas en capacité de le faire. Il demande un énorme travail sur le plan défensif à des joueurs qui n’étaient pas habitués à le faire, mais qui l’acceptent parce qu’ils ont compris que cela était bénéfique à la fois pour eux et pour l’équipe.», a-t-il conclu.

Gonalons promet du spectacle face à un OM "intouchable" !

L'affiche de clôture de la onzième journée de Ligue 1 vaudra surement son pesant d'or. Opposant l'Olympique Lyonnais à l'Olympique de Marseille, soit deux formations en très grande forme, cette rencontre devrait offrir un très beau spectacle aux spectateurs et téléspectateurs. Le milieu de terrain et capitaine rhodanien, Maxime Gonalons, partage, lui aussi, cet avis.

"À des buts, à de l’intensité, à du spectacle. Nous sommes dans une bonne spirale, mais ce sera très difficile contre une équipe qui, en ce moment, domine le championnat de la tête et des épaules. Quand on regarde le comportement, l’abnégation et la qualité des Marseillais, il faut constater que ce n’est plus la même équipe. Leur pressing, notamment, est une grosse différence par rapport à la saison dernière. Huit victoires de suite, ce n’est pas anodin, cela montre que l’OM est intouchable. Mais, à domicile, nous aurons notre mot à dire.", a-t-il déclaré, avant de se montrer très élogieux à l'égard des Phocéens : "Si les Marseillais continuent comme ça, avec cette intensité, je ne sais pas qui pourra les arrêter. Leurs matches sont construits, ils ne marquent pas un but de raccroc en fin de match avec de la chance. Alors, oui, s’ils continuent, ils seront de vrais concurrents pour le PSG. Nous, on veut surtout retrouver la Coupe d’Europe.", a-t-il conclu, dans des propos rapportés par nos confrères du quotidien L'Equipe.

Coup d'envoi dimanche soir à 21 heures.

Lavezzi "jouera", Marquinhos "peut-être dans le groupe"

Ce samedi après-midi à 17 heures, le Paris Saint-Germain accueillera les Girondins de Bordeaux, dans le cadre de la onzième journée de Ligue 1. Pour cette affiche du haut de tableau, l'entraîneur de la Capitale, Laurent Blanc, pourra compter sur le retour de son international argentin, Ezequiel Lavezzi.

"Le staff médical a fait du très bon travail et on récupère nos joueurs. Lavezzi, ça fait quatre semaines qu'il n'a pas joué. Il n'a pas un match entier dans les jambes. Titulaire ou sur le banc ? Vous verrez demain. Mais il jouera. Je suis content de l'avoir, il apporte de la profondeur. Il marque des buts, pas assez à mes yeux, et il est capable de jouer partout devant. C'est un joueur de grande valeur.", a-t-il déclaré, avant de se montrer plus mystérieux concernant son défenseur central brésilien, Marquinhos : "Il sera peut-être dans le groupe contre Bordeaux mais ce sera plutôt la semaine prochaine face à Lorient. Jouer avec trois défenseurs centraux ? Oui, c'est une solution car Marquinhos a été très performant quand il a joué. Thiago Silva et David Luiz ne sont pas à 100% et le retour de Marquinhos va m'offrir des solutions. La seule condition, c'est que cela soit efficace pour l'équipe.", a-t-il conclu devant les médias.

Blanc ne sait (toujours) pas quand Ibrahimovic reviendra !

Présent en conférence de presse ce vendredi en début d'après-midi, l'entraîneur du Paris Saint-Germain, Laurent Blanc, a livré un point complet sur l'état de santé de son attaquant international suédois, Zlatan Ibrahimovic. Comme depuis plusieurs semaines, le Cévenol est dans l'incapacité de donner une date de retour de son attaquant vedette.

"Il a mal et ne s'entraîne pas avec le groupe. Il fait un travail particulier mais ne peut pas courir. Je ne peux pas vous dire quand il reviendra. C'est impossible. J'espère qu'il reviendra rapidement car ça commence à faire long. Vous avez envie de le voir, moi aussi !", a-t-il déclaré, avant de rappeler aux journalistes présents sur place de ne pas chercher d'autres explications à son absence que la blessure : "C'est une talalgie. Ne cherchez pas ailleurs. Il a mal au talon et sa douleur persiste. Tant que ce sera comme ça, il ne pourra pas reprendre l'entraînement.", a-t-il conclu devant les médias.

Bielsa sait comment contrer les latéraux Lyonnais

A un peu plus de quarante-huit heures d'un "Olympico" très attendu entre l'OL et l'OM à Gerland, Marcelo Bielsa s'est présenté face à la presse, ce vendredi après-midi. Face aux Rhodaniens, l'un des principaux enjeux de ses hommes sera de faire face aux latéraux Henri Bedimo et Christophe Jallet, réputés pour leur apport considérable à l'animation offensive. Et pour ce faire, El Loco semble avoir trouvé la meilleure stratégie : attaquer.

"La meilleure manière d'obliger les latéraux adverses de ne pas attaquer, c'est les obliger à défendre. Et c'est ce qu'on va essayer de faire", a-t-il prévenu devant les journalistes.

Pogba prolonge jusqu'en 2019 ! (Officiel)

Après d'âpres négociations, les dirigeants de la Juventus de Turin et le milieu de terrain international français, Paul Pogba, sont parvenus à un accord concernant une prolongation de contrat.

La pépite tricolore a ainsi rempilé pour trois saisons supplémentaires, soit jusqu'en Juin 2019, a annoncé le club turinois ce vendredi. Une prolongation de bail assortie d'une belle revalorisation salariale : émargeant à 1,5 million d’euros par an, il gagnera désormais trois fois plus, soit 4,5 millions d'euros.

Bielsa se méfie des attaquants Lyonnais

C'est avec le statut de leader que l'Olympique de Marseille se déplacera à Gerland, dimanche soir (21h). Marcelo Bielsa, qui s'est présenté cet après-midi face aux médias, n'a toutefois pas caché sa méfiance à l'égard des Rhodaniens, dont il redoute plus particulièrement le secteur offensif.

"C'est une équipe avec de très bon attaquants. Pas seulement les attaquants qui composent l'équipe-type, mais aussi les remplaçants, a expliqué le technicien argentin. Elle a du caractère, de la présence. Ses derniers matchs ont été de très bons niveaux. elle fait partie des équipes qui animent le championnat. La deuxième partie de leur début de saison est meilleure que la première."