Infos - Ibrahimovic n'y croit guère, KTC est épanoui chez les Verts, Labrune a fait une grosse erreur...

Commentaire(s)
Infos - Ibrahimovic n'y croit guère, KTC est épanoui chez les Verts, Labrune a fait une grosse erreur...
L'actualité footballistique de ce mercredi après-midi 29 Octobre 2014 a été marquée par le pessimisme affiché par Ibrahimovic concernant l'attribution du Ballon d'Or 2014 MERCATO

Retrouvez les principales informations footballistiques de ce mercredi après-midi 29 Octobre 2014. Une après-midi marquée par plusieurs déclarations savoureuses...

Ibrahimovic et le Ballon d'Or : "Je suis nommé mais ce sera difficile"

Que dire de la saison 2013-2014 de l'attaquant du Paris Saint-Germain, Zlatan Ibrahimovic ? Laissons les chiffres parler d'eux-mêmes : 33 matches de Ligue 1, 26 buts et 11 passes décisives. Mieux, toutes compétitions confondues : 53 matches, 48 buts et 15 passes décisives. Des statistiques étincelantes qui, pourtant, laisse l'international suédois plus que circonspect quant à ses chances d'obtenir le Ballon d'Or 2014.

« Je pense que je viens de disputer la meilleure saison de ma carrière. C’est l’un des objectifs : être meilleur chaque année et toujours progresser. Je suis nommé mais ce sera difficile car je n’ai pas joué la Coupe du Monde. Beaucoup de joueurs fantastiques se sont illustrés dans ce Mondial. Ils partiront donc avec un certain avantage. Mais tant que je fais ce que je sais faire, que je ramène des résultats et que je jouerai à un niveau élevé, je pourrai viser cette récompense. C’est en tout cas ce que j’essaie de faire chaque jour, en travaillant encore et encore. », a déclaré l'ancien joueur du Milan AC, dans un entretien accordé sur la chaîne de télévision officielle du club de la Capitale PSG TV.

La liste des 23 pré-sélectionnés pour l'attribution de ce trophée.

Faubert absent contre le TFC "à cause d'un syndrome viral"

Initialement retenu dans le groupe des Girondins de Bordeaux appelé à défier le Toulouse FC (1-3), ce mardi soir, dans le cadre des seizièmes de finale de la Coupe de la Ligue, le défenseur latéral, Julien Faubert, était finalement absent de la feuille de match. Le joueur, rentré à Bordeaux dans l'après-midi, a été victime d'un syndrome viral selon les informations dévoilées, ce jour, par le site officiel du FCGB.

« Notre joueur avait en fait quitté Toulouse dans l'après-midi afin de regagner Bordeaux à cause d'un syndrome viral. Rien de grave a priori pour notre n°22 qui est bien présent à l'entraînement ce mercredi. Espérons qu'il soit assez remis pour postuler dimanche lors du deuxième derby de la Garonne ! », peut-on lire sur le site internet du club bordelais.

Makelele : "Le seul point positif, c’est qu’on est qualifiés"

Le Sporting Club de Bastia a dominé, dans son antre d'Armand-Cesari Furiani, la formation de Ligue 2 de l'AJ Auxerre (3-1), ce mardi soir, dans le cadre des seizièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Malgré la qualification pour la suite de la compétition, l'entraîneur insulaire, Claude Makelele, n'avait que très peu le sourire en conférence de presse d'après-match. En cause, une prestation, selon lui, plus que moyenne de ses protégés.

« Je suis déçu par rapport à la manière et à certaines choses qui ne m’ont pas plu. Le seul point positif, c’est qu’on est qualifiés, c’est tout. Le reste ne m’a pas intéressé. Je les avais prévenus. Contre une équipe de L2, il faut être agressif, mettre du rythme. Ce qu’on n’a pas fait. C’est ce qui m’a déplu. L’attitude de certains joueurs aussi. Ils m’ont déçu. Depuis des semaines, il faut toujours être derrière eux, leur taper sur les doigts, être exigeant. Je suis déçu car je voulais revoir les enchaînements qu’on avait faits contre Monaco, c’était l’objectif. On va retravailler cette semaine pour préparer le match de Guingamp, qui va être capital. On ne peut pas se permettre de jouer dans ces conditions, sinon on va droit dans le mur. », a déclaré l'ancien entraîneur adjoint du Paris Saint-Germain à l'issue de la partie.

Kombouaré : "On a fait un non-match !"

Dans un entretien accordé au site officiel du club Sang et Or, l'entraîneur du Racing Club de Lens, Antoine Kombouaré, est revenu sur la défaite concédée, ce mardi soir, par sa formation contre l'équipe de Ligue 2 de Créteil (0-2), dans le cadre des seizièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Le technicien kanak n'avait aucun regret à émettre : son équipe est tout simplement passée à côté de sa rencontre. De mauvaise augure avant le match contre l'Olympique de Marseille, prévu le week-end prochain en championnat.

« Je n’ai pas à être déçu de ce genre de match puisque l’élimination est tout à fait logique. On a fait un non-match ! Il y a surtout cette entame de match qui nous met en difficulté et qui nous plombe. On est en retard sur tous les ballons et battus dans tous les duels. Après on perd confiance. On a essayé de revenir en seconde période. On a le sentiment de défendre et de bien jouer mais on n’a pas pesé. On n’a eu que deux occasions en seconde période. Il n’y a rien à dire sur la qualification de Créteil. On va retourner à nos chères études et se concentrer sur le match de championnat de dimanche à Marseille. À l’échauffement, on n’a moins senti les garçons impliqués. Il y a une espèce de relâchement mais on leur demande énormément depuis le début de la saison. C’est la première fois que l’on est à côté de la plaque. On est tous dans le même bateau et on a tous été mauvais. Moi le premier. Cette compétition ne nous réussit pas et Créteil est notre bête noire. », a indiqué le technicien du RCL.

"Pourvu que ça dure" pour Théophile-Catherine

Il est indéniablement, après onze journée de championnat, un des très bons coups du marché estival des transferts. Il, c'est Kevin Théophile-Catherine. Arrivé à l'AS Saint-Etienne sous forme de prêt avec option d'achat estimée à 3 millions d'euros, le défenseur latéral droit appartenant à Cardiff City réalise des prestations plus que convaincantes en terre ligérienne. Des bonnes performances qui peuvent s'expliquer par sa très bonne intégration dans le groupe des Verts.

« Personnellement, je me sens de mieux en mieux. J’ai trouvé un logement. Depuis peu, je suis chez moi. Je suis bien installé. (...) J’ai déjà dit qu’il y avait un bon groupe, ici. Je ne vais pas me répéter. Il y a de l’expérience, de la maturité. C’est cool, pourvu que ça dure. » a déclaré l'ancien joueur de Rennes, dans un entretien accordé au quotidien régional Le Progrès.

Pastore est "super impressionnant" et "se fait plaisir"

Le football peut être un sport magique ! Sous une pluie de critiques lors de l'exercice précédent, le milieu de terrain du Paris Saint-Germain, Javier Pastore, doit désormais faire face à une averse d'éloges. Après son entraîneur, Laurent Blanc, c'est au tour du jeune attaquant du club de la Capitale, Jean-Christophe Bahebeck, d'être dithyrambique à l'égard de son coéquipier.

"À l'entraînement et en match, il est super impressionnant techniquement. Il a une facilité déconcertante avec le ballon. La saison dernière, quand on le voyait faire des matchs bizarres, on restait sur notre faim. Mais cette année, on voit qu'il se fait plaisir, qu'il est heureux de jouer au foot dans cette équipe.", a déclaré le joueur formé au club, dans un entretien accordé sur les ondes de Radio France Bleu.

Pour rappel, l'international argentin, âgé de 25 ans, a pris part aux onze rencontres de Ligue 1 en cette saison 2014-2015.

Caillot : "Tu passes vraiment pour un c.."

Le Président du Stade de Reims, Jean-Pierre Caillot, avait la tête des mauvais jours, hier soir, au sortir de la défaite concédée par sa formation contre l'équipe de Ligue 2 d'Arles-Avignon (2-3, a.p.), dans le cadre des seizièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Le dirigeant, passablement énervé, n’a pas mâché ses mots envers son équipe.

« Je suis en colère de la première mi-temps que l’on a produite qui est indigne. (...) Tu te fais éliminer et tu passes vraiment pour un con parce que tu te fais éliminer par le 19ème de Ligue 2. », a déclaré le dirigeant Champenois, dans des propos relayés par nos confrères de L'Union.

Courbis : "Je ne trouve pas les solutions"

Pour sa première à l'Altrad Stadium, le Montpellier HSC s'est incliné contre la formation de Ligue 2 de l'AC Ajaccio (0-1), dans le cadre des seizièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Avec ce troisième revers en trois rencontres toutes compétitions confondues, les Héraultais sont clairement dans le dur. À l'image de l'entraîneur du MHSC, Rolland Courbis, qui dit "chercher les solutions" pour renouer avec une dynamique positive.

« Ce soir on a découvert ce stade. On est bien content d’être accueilli. La pelouse est moyenne mais je sais très bien qu’on va me répondre : "c’est valable pour les deux équipes". Mais il y a une équipe qui est peut-être un peu supérieure à l’autre et un peu plus désavantagée, mais ce n’est pas une excuse. On fait preuve d’inefficacité, mais avant de parler de mes joueurs je parle de mes choix et en ce moment, sur les trois ou quatre derniers matchs, je ne trouve pas les solutions. Et c’est mon boulot de les trouver. En tout cas, je les cherche. », a déclaré le technicien de La Paillade, dans un entretien accordé sur les ondes de RMC.

Le classement des pelouses après la 11ème journée

La Ligue de Football Professionnel a communiqué, ce mercredi, le classement des pelouses de Ligue 1 après les onze premières journées. Le Paris Saint-Germain a conforté sa place de leader avec 19,4 points. Le club de la Capitale devance toujours Metz (18,7 pts) et Nantes (18,6 pts). Pour rappel, seuls les clubs évoluant sur une pelouses naturelle sont classés.

Ces surfaces sont jugées par les capitaines des deux équipes, l'arbitre et le réalisateur du match selon plusieurs critères comme la trajectoire du ballon, la souplesse du terrain ou encore la qualité des appuis.

Le classement des pelouses de Ligue 1 après la onzième journée

1. Paris SG 19,4 pts (+0,1 pt)
2. FC Metz 18,7 pts (=)
3. FC Nantes 18,6 pts (=)
4. Montpellier HSC 17,6 pts (=)
5. RC Lens 16,4 pts (=)
-. AS Monaco 16,4 pts (=)
7. EA Guingamp 16,2 pts (+0,2 pt)
8. Evian TG 16 pts (-0,2 pt)
-. SM Caen 16 pts (+0,3 pt)
-. AS Saint-Etienne 16 pts (+0,2 pt)
11. Olympique Lyonnais 15,8 pts (+0,2 pt)
-. Girondins de Bordeaux 15,8 pts (=)
13. Lille OSC 15,4 pts (=)
14. Olympique de Marseille 14 pts (=)
15. Stade Rennais 13,2 pts (+0,5 pt)
16. Toulouse FC 12,9 pts (+1,1 pt)
17. Stade de Reims 12 pts (-0,7 pt)
18. OGC Nice 11,5 pts (=)
19. SC Bastia 9,8 pts (=).

Dupraz : "J'ai beaucoup de mal à l'accepter"

Ce mardi soir, dans le cadre des seizièmes de finale de la Coupe de la Ligue, se tenait un duel de mal classés de Ligue 1 entre Evian-Thonon-Gaillard et le FC Lorient. Une rencontre qui s'est soldée par un succès breton (1-2), au terme d'une partie moyenne. De quoi passablement énervé le technicien haut-savoyard, Pascal Dupraz, qui s'en est pris à certains de ses joueurs.

«Nous avons eu la chance de marquer un superbe but grâce à Daniel Wass, mais encore une fois, nous offrons deux buts à notre adversaire. Dans ces cas là, on parle peu et on se remet au travail. Une nouvelle fois, l'ETG a été trop friable et j'ai beaucoup de mal à l'accepter. J'espère que c'est le doute qui fait que nous offrons autant de buts. Même si je constate encore ce soir qu'il y a eu des attitudes qui ne sont pas celles de défenseurs, comme par exemple le fait de défendre de l'extérieur du pied. Franz Beckenbauer le faisait, mais il avait d'autres qualités comme l'anticipation. Il faudrait également qu'on puisse enfin jouer des matchs à onze, et non à six ou sept comme en ce moment. Ce qui compte maintenant, c'est de faire preuve de caractère pour se relever et inverser la tendance. Pour le moment, je n'y arrive pas trop. Mais ne comptez pas sur moi pour lâcher.», a-t-il déclaré au sortir de cette nouvelle déconvenue.

Un agent influent tacle la direction olympienne sur le cas Gignac !

Prolongera ? Prolongera pas ? Le feuilleton André-Pierre Gignac est lancé depuis plusieurs semaines désormais. Auteur d'une entame de saison 2014-2015 de feu sous les couleurs de l'Olympique de Marseille, l'actuel meilleur réalisateur de la Ligue 1 avec dix buts en onze levées est au centre de pléthores de discussions. Âgé de 28 ans, l'ancien attaquant de Toulouse arrive en fin de contrat en Juin prochain. Une hérésie selon le célèbre agent, Jean-Pierre Bernès. Selon lui, les dirigeants olympiens n'ont tout simplement pas su anticiper.

"La saison dernière, Gignac avait amorcé son rebond, Marseille aurait dû entrer en négociations. Aujourd'hui, c'est un peu léger de le laisser libre. Gignac prend la valeur depuis deux ans et l'OM est en train de perdre de l'argent. L'OM aurait dû anticiper.", a-t-il déclaré dans les colonnes du bi-hebdomadaire France Football.

Pour rappel, des négociations pour une prolongation de contrat d'une saison supplémentaire soit jusqu'en juin 2016 sont toutefois en cours. Une prolongation qui permettrait au club marseillais de récupérer une belle indemnité en cas de transfert. Mais Newcastle et Arsenal sont également sur les rangs pour s'attacher les services d'APG, dès janvier. Une affaire à suivre avec attention dans les jours et semaines qui arrivent.