Infos - L'OM surveille le dossier Montoya, Vers une fin de l'aventure en Lorraine pour Maïga, Thiago Silva pas épargné par les médias...

Commentaire(s)
Infos - L'OM surveille le dossier Montoya, Vers une fin de l'aventure en Lorraine pour Maïga, Thiago Silva pas épargné par les médias...
Retrouvez le condensé de l'actualité footballistique de ce jeudi après-midi 11 Décembre 2014

La dix-huitième journée de Ligue 1 qui se profile, dès demain soir, a animé l'après-midi de ce Jeudi 11 Décembre 2014. Ainsi que quelques informations transferts. Retrouvez, ci-dessous, les principales informations footballistiques de cet après-midi...

La tierce-propriété va-t-elle débarquer en L1 ?

Malgré la volonté de la FIFA d'interdire ce procédé, Nelio Lucas, patron du fonds d'investissement Doyen Sports, fait part ce jeudi de son intention de recourir à la tierce-propriété des joueurs pour investir dans le football français.

Fin octobre, la FIFA annonçait son intention de mettre en place un groupe de travail visant à étudier la possibilité d'interdire la tierce-propriété (TPO, third-party ownership) des joueurs professionnels. Ce procédé, très répandu depuis quelques années, notamment au Portugal et en Espagne, vise à donner la possibilité aux clubs de s'aider de fonds d'investissement privés dans leur recrutement et de partager avec eux la propriété des joueurs enrôlés par ce biais. Mais en attendant que la FIFA ne prenne une décision à ce sujet, la TPO pourrait arriver dans un pays où elle était jusqu'ici interdite, la France.

Dans une interview accordée à Challenges et publiée ce jeudi, Nelio Lucas, à la tête du célèbre fonds d'investissement Doyen Sports - qui détenait notamment 33% des parts d'Eliaquim Mangala avant son transfert de Porto à Manchester City - , confie son intention d'investir très prochainement sur le territoire hexagonal. "Je peux vous assurer que j'investirai en France la saison prochaine, annonce l'homme d'affaires. Faire appel à des fonds d’investissement comme Doyen Sports est le seul moyen pour les clubs français d’être compétitifs en Europe. Je suis désolé de les voir à la place qu’ils occupent actuellement… Ils ont besoin de financements alternatifs parce qu’il n’y a plus d’argent dans le football français. Si ça continue comme ça, l’écart entre la Ligue 1 et les grands championnats va continuer à se creuser."

Saivet : "Une revanche à prendre pour nous et pour nos supporters"

Samedi après-midi, les Girondins de Bordeaux se déplacent à Nantes, dans le cadre de la dix-huitième journée de Ligue 1. Une affiche de haut de tableau et un derby de l'Atlantique qui gonflent les motivations de part et d'autre. Ajoutez à cela la large défaite concédée par le FCGB face au FCN (0-3), la saison passée à Chaban-Delmas, et vous comprendrez le sentiment de revanche qui habite le milieu de terrain offensif du club au scapulaire, Henri Saivet. Selon lui, son équipe va tout faire pour laver cet affront à la Beaujoire.

"Ils nous ont battu chez nous 3 à 0 la saison passée. Cette année, nous avons une revanche à prendre pour nous et pour nos supporters. Ils ne sont pas loin de nous au classement donc nous devons gagner pour afficher notre suprématie. Nous avions joué contre eux en amical durant l’intersaison, c’est une défense très solide. C’est toujours particulier de jouer à la Beaujoire. On s’attend à un match compliqué. C’est une belle équipe.", a déclaré le milieu de terrain, dans un entretien accordé sur le site officiel du club.

Sagnol : "Nous aurons un esprit conquérant"

En match décalé de la dix-huitième journée de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux affronteront, samedi après-midi à 17 heures, le FC Nantes. Une rencontre que le technicien du club au scapulaire, Willy Sagnol, a évoquée en conférence de presse ce jeudi après-midi. L'entraîneur du FCGB a été clair : son équipe ira à La Beaujoire pour jouer et gagner.

«C'est un derby. Il y aura un enjeu, une suprématie en plus. Nous aurons un esprit conquérant. (...) Que le FC Nantes soit sur bonne ou mauvaise passe ne change pas grand chose pour nous.», a indiqué l'ancien sélectionneur de l'équipe de France Espoirs, devant les médias.

Pour cette affiche, les Bordelais devront se passer des services de Maxime Poundjé, forfait sur blessure musculaire.



Plusieurs retours pour défier le MHSC

Ce samedi soir à 20 heures, le Racing Club de Lens se rendra dans l'Hérault pour défier, dans le cadre de la dix-huitième journée de Ligue 1, le Montpellier HSC. Pour cette rencontre, l'entraîneur des Sang et Or, Antoine Kombouaré, pourra compter sur les retours de plusieurs joueurs.

En effet, Alharbi El Jadeyaoui (angine) a retrouvé le groupe professionnel à l'occasion de l'entraînement de mardi après-midi. Yoann Touzghar (entorse) et Pablo Chavarria (ischio-jambiers) en ont fait de même hier mercredi. L'attaquant argentin reste toutefois incertain pour la rencontre : «Il y a un point d'interrogation le concernant.», a déclaré l'entraîneur de Lens.

Enfin, Dème Ndiaye (pubis) a suivi un travail spécifique individualisé avant de recevoir des soins.

Tolisso encore marqué par sa boulette dans le derby

La défaite dans le derby a laissé des traces à l'Olympique Lyonnais, et notamment chez Corentin Tolisso. Auteur d'une bourde énorme qui a amené le troisième but des Verts, le milieu de terrain - ou défenseur latéral droit - ressens encore le contrecoup de cette boulette.

« Je n’ai pas forcément oublié. J’y pense encore un peu. J’essaie d’oublier et de rebondir. C’était mon premier derby à Geoffroy-Guichard dans lequel je suis impliqué sur deux des trois buts encaissés. Le troisième, c’est même une erreur directe. Je n’avais pas de pression spéciale, mais c’est vrai que c’était la première fois que je connaissais un tel engouement. J’ai mal géré mon match, mon avant-match… Alors j’ai pris sur moi bien aidé par ma famille, mes amis, le staff, mes coéquipiers. J’ai eu et j’ai encore beaucoup de soutien. », a-t-il déclaré, dans un entretien accordé sur le site officiel du club rhodanien.

Montoya "partira en janvier", une aubaine pour l'OM ?

Trop peu utilisé par Luis Enrique à Barcelone, Martin Montoya envisage un départ cet hiver. L'Olympique de Marseille pourrait en profiter pour l'enrôler.

Voilà plusieurs mois que le nom de Martin Montoya circule sur la Canebière, et plus particulièrement depuis l'arrivée à l'OM de Marcelo Bielsa, qui avait fait du jeune espagnol une de ses priorités dans l'optique du dernier mercato estival.

En manque évident de temps de jeu à Barcelone (1 match disputé cette saison en Liga), le défenseur de 23 ans ne cache plus son souhait de quitter la Catalogne, et ce dès le mois de janvier, date de la prochaine période de transferts estivale. "Martin (Montoya) a décidé de quitter Barcelone, il partira en janvier, a confié son agent Juan Carrasco à Calciomercato. Il n'y a pas de place pour lui (Ndlr, à Barcelone), il veut franchir des étapes, être heureux et jouer. Ce ne sera pas facile de quitter un club où il évolue depuis 15 ans, mais il a décidé de le faire."

L'OM, qui s'apprête à perdre un nombre d'éléments conséquent durant la prochaine Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2015, notamment dans le secteur défensif, pourrait donc se positionner sur le joueur formé au Barça. Mais dans cette éventualité, les dirigeants Phocéens devront faire face à la rude concurrence de quelques cadors européens, plus particulièrement en Angleterre (Liverpool) et en Italie (Milan AC, Inter Milan, Naples, Juventus Turin).

Du changement annoncé face aux Dogues

Présent en conférence de presse ce jeudi, l'entraîneur de Toulouse, Alain Casanova, a remis les choses au clair. La défaite concédée contre l'AS Monaco (0-2), au Stadium, vendredi soir passée, n'a pas du tout été à son goût. De ce fait, le technicien du Téfécé a annoncé des changements pour le déplacement à Lille, prévu dimanche après-midi à 17 heures, dans le cadre de la dix-huitième levée de Ligue 1.

«Il y aura des changements dimanche après le non-match contre l'ASM. La semaine a été axée sur nos manques, notamment sur le plan mental. L'exigence de la Ligue 1 est grande à ce niveau. Il y a une remise en question à faire, personnelle et collective.», a-t-il indiqué. En revanche, l'entraîneur des Pitchounes a confirmé Ali Ahamada au poste de gardien : «Il a saisi l'opportunité qui lui a été donnée. Sa mise à l'écart lui a servi. Il a une grande rage de vaincre. Ses performances sont en train de faire de lui un leader et un exemple.», a-t-il conclu, devant les médias.

Du nouveau dans les affaires des agressions de français à Barcelone

Ce matin, nous vous relayions les informations révélées par la presse espagnole au sujet de deux agressions en marge du match Barcelone - PSG, l'une sur un supporter Parisien, l'autre n'ayant, a priori, aucun rapport avec la rencontre.

Quelques heures plus tard, RMC nous apprend que ce sont bien deux supporters du PSG qui ont été agressés par deux membres d'un groupe d'ultras du club catalan. L'une des deux victimes a été touchée au thorax, mais cette blessure n'engagerait pas son pronostic vital.

Une deuxième agression, distincte de la première, concernerait trois français attaqués lors d'une tentative de vols de portable, qui aurait ensuite dégénéré avec des coups de couteaux portés vers l'un des français. Ce dernier aurait alors été transporté à l'hôpital, où il serait ressorti, depuis, avec des points de suture.

Maïga de retour en Angleterre dès cet hiver ?

L'aventure en Lorraine de l'attaquant malien, Modibo Maïga, pourrait tourner court. L'attaquant, prêté aux Grenats par West Ham, pourrait rapidement retrouver l'Angleterre. En cause, les problèmes de comportement de l'ancien joueur qui, la semaine passée, n'avait pas pris part au déplacement du FC Metz à Marseille.

Selon les informations du Daily Star, son prêt d'une saison pourrait être remis en cause. Le média anglais avance même que le joueur devrait retourner du côté de West Ham United dès le mois de janvier. Une affaire à suivre.

Vers des huitièmes franco-allemand ?

Comme relaté dans nos colonnes hier soir, le Paris Saint-Germain, avec sa deuxième place du groupe F, héritera d'un premier de groupe lors des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. De ce fait, les adversaires potentiels des Parisiens sont : le Real Madrid, Chelsea, le Bayern Munich, l'Atlético Madrid, le FC Porto et le Borussia Dortmund. Le FC Barcelone, présent dans le groupe F avec le PSG en phase de poules et l'AS Monaco, autre club français, ne peuvent pas rencontrer les doubles Champions de France en titre au prochain tour.

De son côté, l'AS Monaco a terminé à la première place de son groupe (C). Ses adversaires potentiels sont : Arsenal, la Juventus Turin, Manchester City, le FC Bâle, le Shakhtar Donetsk et Schalke 04. Le Bayer Leverkusen, présent dans le groupe C avec l'ASM en phase de poules et le Paris Saint-Germain, autre club français, ne peuvent pas rencontrer les joueurs du Rocher au prochain tour.

Nos confrères britanniques d'Eurosport UK ont donc planché sur les probabilités de tirage au sort et ont compilé les données inhérentes à chaque groupe pour établir, sous la forme d'un tableau, le pourcentage de chance que chaque équipe qualifiée à de se rencontrer en huitièmes de finale de la compétition. Comme vous pourrez le voir ci-dessous, le Paris Saint-Germain a le plus de chances d'hériter du Bayern Munich ou du Borussia Dortmund. Pour l'AS Monaco, la tendance est encore plus forte : les Asémistes ont le plus de chances de rencontre Schalke 04. Mais tout ça, bien évidemment, ne reste que probabilité...

Larqué égratigne Thiago Silva

Hier soir, en clôture de la phase de poules de la Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain s'est incliné contre le FC Barcelone (3-1), au sortir d'une prestation collective décevante. L'arrière garde parisienne n'a pas été exempt de tout reproches, à l'image du défenseur central international brésilien, Thiago Silva. Crédité d'un 4/10 dans nos colonnes, l'Auriverde a déçu. Le consultant de RMC, Jean-Michel Larqué, allant même jusqu'à pointer du doigt le faible mental de l'ancien défenseur du Milan AC.

"Si pleurer sur son passé est son fonds de commerce, ça ne peut pas marcher. Un footballeur, je vous assure, ne rêve que d'une chose quand ça s'est mal passé le dimanche, c'est de rejouer pour oublier. Lui, on a l'impression qu'il ressasse tout. À un moment donné, Nasser Al-Khelaïfi va être rattrapé par la réalité des choses. Il ne peut pas, aujourd'hui, fermer les yeux sur un joueur qui depuis le mois d'avril est très moyen, même très mauvais par rapport à ce qu'il est capable de faire.", a déclaré le consultant sur les ondes.


Tabanou a la cote dans la Botte !

Le défenseur latéral gauche de l'AS Saint-Etienne, Franck Tabanou, serait, selon le média Italien Tuttomercatoweb, sur les tablettes de deux grands clubs transalpins. En effet, la Juventus de Turin et l'Inter de Milan seraient très intéressés par le profil de l'ancien toulousain, acheté pour près de cinq millions d'euros à l'été 2013.

Pour rappel, Franck Tabanou est sous contrat avec les Verts jusqu'en Juin 2017. Cette saison, il a pris part à vingt rencontres toutes compétitions confondues et a été l'auteur de deux passes décisives.