Infos - Sagnol va faire parler, Le PSG toujours obligé de gagner, Antonetti de retour au SCB...

Commentaire(s)
Infos - Sagnol va faire parler, Le PSG toujours obligé de gagner, Antonetti de retour au SCB...
L'actualité footballistique de ce mardi après-midi 4 Novembre 2014 a été marquée par les déclarations surprenantes de Sagnol à l'égard des joueurs africains MERCATO

Retrouvez les principales informations footballistiques de ce mardi après-midi 4 Novembre 2014. Une après-midi marquée par les déclarations chocs de Willy Sagnol, les présences de Laurent Blanc et Thiago Silva en conférence de presse. Ainsi que quelques informations liées aux transferts, savoureuses...

Nicollin se paie ses recrues !

Cet été, le Montpellier HSC s'est montré actif durant le marché des transferts, s'attachant les services de quatre nouvelles recrues : Paul Lasne, Dylan Gissi, Kévin Bérigaud et Lucas Barrios. Peu connu pour garder sa langue dans sa poche, l'emblématique président du club héraultais, Louis Nicollin, a livré son avis, au tiers de la saison, sur ses nouveaux protégés. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le dirigeant de La Paillade n'est pas dithyrambique à l'égard des nouveaux venus. En particulier concernant le cas de son attaquant international paraguayen, qui avait été ardemment désiré par son entraîneur, mais qui erre sur les terrains de Ligue 1 depuis son arrivée.

"Avec les quatre que l'on a recrutés, on n'a pas eu la main heureuse. Ce n'est pas un fisaco mais... Gissi, il a joué un match, on l'a viré. Lasne, ce n'est pas si tocard que ça, Bérigaud vient de marquer. Barrios, Courbis m'a dit que c'était l'affaire du siècle, pour le moment, c'est le casse du siècle.", a déclaré le président du MHSC lors d'un chat organisés avec les lecteurs du quotidien régional Le Midi Libre.

Antonetti en pôle ?

Le Sporting Club de Bastia, depuis l'éviction de Claude Makelele intervenue hier lundi, est en recherche active d'un entraîneur. Si Frédéric Hantz a fait savoir qu'il n'était pas intéressé, le club insulaire pourrait bien parvenir à ses fins et faire revenir un ancien de la maison. En effet, selon les informations de nos confrères de RMC, le président du club corse, Pierre-Marie Geronimi, devrait rencontrer, demain mercredi, Frédéric Antonetti.

Libre de tout contrat depuis son départ de Rennes en 2013, le technicien est actuellement consultant pour la chaîne cryptée Canal Plus. Pour rappel, l'entraîneur corse a été à la tête du Sporting de 1994 à 1998 puis de 1999 à 2001.

Une affaire à suivre avec attention dans les heures et jours qui viennent.

Une pépite portugaise sur les tablettes ?

Leader de la Ligue 1 après douze journées, l'Olympique de Marseille réalise un premier tiers de championnat étincelant ! Mais les protégés de Marcelo Bielsa ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin et veulent rester, le plus longtemps possible, dans le très très haut de tableau. Pour se faire, les dirigeants olympiens envisageraient de recruter cet hiver, le technicien argentin ayant émis le souhait de renforcer son milieu de terrain. Ainsi et selon les informations du quotidien sportif A Bola, le milieu de terrain du Sporting Braga, Pedro Tiba, serait dans les petits papiers de l'ancien entraîneur de l'Athletic Bilbao.

Âgé de 26 ans, mesurant 1m82 et pesant 76 kg, le joueur, tout récent international portugais (Ndlr, Face à l'Albanie), est sous contrat avec sa formation jusqu'en Juin 2019. Sa clause libératoire est, quant à elle, fixée à vingt millions d'euros.

Le groupe pour l'APOEL Nicosie, sans Verratti !

L'entraîneur du Paris Saint-Germain, Laurent Blanc, a communiqué, ce mardi après-midi, la liste des vingt joueurs retenus pour le match contre l'APOEL Nicosie, prévu mercredi soir à 20h45, pour le compte de la quatrième journée des phases de groupes de la Ligue des Champions. À noter le forfait du milieu de terrain international italien, Marco Verratti, qui souffre de douleurs à l'adducteur gauche. Son absence profite à Adrien Rabiot, dont le contrat a finalement été prolongé, vendredi dernier.

Le groupe du Paris Saint-Germain

AURIER Serge, BAHEBECK Jean-Christophe, CABAYE Yohan, CAMARA Zoumana, CAVANI Edinson, CHANTOME Clément, DAVID LUIZ, DIGNE Lucas, DOUCHEZ Nicolas, LAVEZZI Ezequiel, LUCAS, MARQUINHOS, MATUIDI Blaise, MAXWELL, PASTORE Javier, RABIOT Adrien, SIRIGU Salvatore, THIAGO MOTTA, THIAGO SILVA, VAN DER WIEL Gregory.

L'arbitre du Classico est connu !

En clôture de la treizième levée de Ligue 1, ce dimanche soir à 21 heures, le Paris Saint-Germain accueillera l'Olympique de Marseille, dans son antre du Parc des Princes. À ce sujet, la Ligue de Football Professionnel a dévoilé, ce mardi après-midi, le nom de l'arbitre principal de la rencontre. Monsieur Clément Turpin est l'heureux élu.

Pour rappel, cette rencontre décisive mettra aux prises le double Champion de France en titre, second au classement, et l'actuel leader du championnat, seulement séparés par une unité.

Lacazette pisté par le PSG ?

Avec 10 buts et 4 passes décisives en douze journées de championnat, Alexandre Lacazette réussit assurément le meilleur début de saison de sa jeune carrière, entre Rhône et Saône. Tant et si bien que le Paris Saint-Germain garderait un oeil avisé sur ses performances, et ce depuis plusieurs mois, selon Pascal Praud.

"Ses performances ont tapé dans l’œil du Paris Saint-Germain, qui poursuit ses travaux d’approche auprès de Jean-Michel Aulas, assure le consultant d'iTélé sur son blog. Ce n’est pas nouveau. Lors du mercato d’été, Nasser Al-Khelaifi avait testé le président du septuple champion de France. Refus sans condition. Lacazette n’est pas à vendre. S’il continue à marquer près d’un but par match et s’il surperforme de cette façon, les prix s’envoleront. L’OL aura du mal à résister à l’appel des millions d’euros."

Une information à prendre avec d'énormes pincettes, étant donné l'effectif pléthorique dont dispose Laurent Blanc dans le domaine offensif (Cavani, Lavezzi, Ibrahimovic, Lucas, Bahebeck, Augustin, Ongenda...).

Galtier est "remarquable", "fabuleux", "extraordinaire" !

Invité de l'émission J+1 diffusée hier soir sur l'antenne de Canal Plus Sport, le président du Conseil de Surveillance de l'AS Saint-Etienne, Bernard Caïazzo, a dressé un portrait très élogieux de son entraîneur, Christophe Galtier. Selon lui, le technicien ligérien est incontestablement l'homme fort des Verts et celui qui tire tout le club vers le haut.

"Le métier d’entraîneur est extrêmement difficile. Le métier le plus difficile ce n'est ni les dirigeants, ni les joueurs, ni les journalistes, ni les arbitres, mais c'est celui de coach ! Galtier c'est lui qui décide. Je partage tout ce qu'il fait. Tout ce qu'il fait je lui donne raison, sans regarder. Pour moi, il est le patron du vestiaire, patron du territoire, c'est le patron du sportif ! (...) Il fait partie des six entraîneurs à la plus longue longévité d'Europe en division 1. C'est un homme tout a fait remarquable, il est plus exigeant que nous ! C'est à dire qu'il a une exigence plus forte .. c'est extrêmement rare. Ce sont normalement les dirigeants. Mais lui il a encore plus d'ambition. Sincèrement c'est un garçon fabuleux, le jour où je le perdrai ça sera une journée d'un très grande tristesse. J'espère le garder le plus longtemps possible parce que l'homme est extraordinaire, comme le professionnel. Je l'aime beaucoup Christophe !", a déclaré le dirigeant forézien sur le plateau de nos confrères.

Nul doute que l'intéressé appréciera.

Sagnol et les caractéristiques "du joueur typique africain"

À coup sur, ces déclarations vont faire parler et créer la polémique ! Dans un entretien accordé à nos confrères du quotidien Sud-Ouest, l'entraîneur des Girondins de Bordeaux, Willy Sagnol, a indiqué que, sous ses ordres, le club au scapulaire ne recruterait plus de joueurs africains : "Tant que je serai entraîneur des Girondins, il y aura beaucoup moins de joueurs africains qui rejoindront les rangs de Bordeaux.", a-t-il déclaré, sans langue de bois.

En cause selon l'ancien sélectionneur des Espoirs, les problèmes liés à la Coupe d'Afrique des Nations, compétition internationale organisée tous les deux ans, et qui pourrait priver son équipe de plusieurs joueurs "qui, une fois tous les deux ans, se barrent pendant deux mois.". À noter que neuf joueurs des Girondins sont actuellement susceptibles de disputer la prochaine édition de la compétition, en janvier et février 2015.

De surcroît, le profil des joueurs africains ne semble pas être la panacée pour le technicien du FCGB : "L'avantage du joueur typique africain, c'est un joueur pas cher quand on le prend, prêt au combat généralement, qu'on peut qualifier de puissant sur un terrain. Mais le foot ce n'est pas que ça. Le foot c'est aussi de la technique, de l'intelligence, de la discipline. Il faut de tout. Il faut des Nordiques aussi. C’est bien les Nordiques (sourire). Une bonne mentalité.", a expliqué le technicien du club présidé par Monsieur Triaud.

L’entraîneur bordelais a ensuite détaillé ses propos de manière moins polémique : « Le foot, c’est comme la vie, c’est comme la France, c’est un mélange. On a des défenseurs, des milieux, des attaquants, des rapides, des grands, des petits, des techniques. », a-t-il conclu avec son franc-parler habituel.

"Vous voyez à quoi on est condamnés"

Des propos qui, au vu de leur teneur, nous ramènent directement à "l'affaire des quotas" qui, en 2011, avait secoué le football français.

Sous le feu des critiques depuis l'entame de la saison 2014-2015, le Paris Saint-Germain subit, tout simplement et à écouter son entraîneur, Laurent Blanc, le lot réservé aux grandes équipes.

"Je n'ai pas à dire si c'est juste ou pas. Le PSG est le club le plus médiatique de France, voire d'Europe, donc c'est plus facile pour vous de parler de notre mauvaise première mi-temps à Lorient que de celle de beaucoup d'autres clubs. Je peux le comprendre. Le PSG fait parler beaucoup, attire beaucoup, je vous écoute de tout en temps et voilà. Mais on avance. On fait notre travail pas pour avoir de la reconnaissance, mais gagner des matchs et des titres. Au PSG, l'objectif est simple : tout le temps gagner. Vous voyez à quoi on est condamnés. Mais c'est la même chose dans tous les autres grands clubs.", a-t-il déclaré ce mardi après-midi en conférence de presse.

Pour le coup, difficile de donne tort à l'ancien sélectionneur de l'équipe de France...

Bodmer absent pour une durée indéterminée

C'est un coup dur pour les Aiglons ! Le club de l'OGC Nice a annoncé, ce mardi, la blessure de son défenseur central, Mathieu Bodmer. L'ancien joueur du Paris Saint-Germain, blessé contre l'Olympique Lyonnais (1-3), samedi soir passé, souffre d'une fracture d'une côte.

Le joueur va passer des examens médicaux complémentaires dans les prochaines heures pour déterminer la durée d'indisponibilité qui en découle. Elle «sera estimée à la suite d'examens supplémentaires», a ainsi précisé le Gym.

Blanc : "Ibrahimovic n'est pas très loin mais..."

Présent en conférence de presse ce mardi après-midi, l'entraîneur du Paris Saint-Germain, Laurent Blanc, n'a pu échapper aux traditionnelles questions concernant l'état de santé de son attaquant international suédois, Zlatan Ibrahimovic. Absent sur blessure depuis de nombreuses semaines, le joueur a, encore une fois, été appelé en sélection nationale. Ce qui n'étonne pas plus que ça l'entraîneur du club de la Capitale. Un Laurent Blanc qui se veut, d'ailleurs, plutôt optimiste concernant un prochain retour à la compétition de son protégé.

"Cela ne m'étonne pas que le sélectionneur l'ait appelé. Quand vous avez la possibilité de récupérer un garçon comme lui, vous tentez votre chance. Il n'est pas très loin, mais il lui manque encore quelque chose. Sept semaines, c'est très long, mais il a beaucoup travaillé, a perdu le contact avec le ballon et le rythme de la compétition, mais physiquement, il n'a rien perdu. Donc on peut penser que si cette satanée blessure l'abandonne définitivement, il peut reprendre assez rapidement. Le sélectionneur s'est dit : je le convoque. On va discuter avec le staff médical, avec le joueur, et on prendre une décision, mais ce n'est pas illogique qu'il soit appelé.", a indiqué le Cévenol devant les médias.

Thiago Silva défend Cabaye

Ce mardi après-midi, dans l'auditorium du Parc des Princes, se tenait une conférence de presse. L'occasion pour le défenseur central du Paris Saint-Germain, Thiago Silva, d'évoquer la méforme de son coéquipier, Yohan Cabaye, vu très peu à son avantage contre le FC Lorient (1-2), ce samedi après-midi en championnat. Mais pour le capitaine du club de la Capitale, monté au créneau pour défendre son partenaire, le milieu de terrain international tricolore n'est pas le seul fautif.

"Sur le match à Lorient, ce n'est pas lui le problème du PSG. Ce sont tous les joueurs. On a eu peur de jouer, on a eu beaucoup de difficultés. Mais pas seulement lui, moi aussi. Je ne sais pas pourquoi. Ce n'est pas une excuse, mais c'est peut-être lié au terrain. Un terrain comme ça, ce n'est pas possible ! Ce n'est pas la faute de Cabaye, c'est la faute de tout le monde. En deuxième mi-temps, on a mis beaucoup de courage et d'intensité et on méritait de gagner ce match.", a-t-il déclaré devant les médias.

Thiago Silva : "La possibilité de terminer premiers du groupe"

Présent en conférence de presse ce mardi après-mardi, le défenseur central brésilien et capitaine du Paris Saint-Germain, Thiago Silva, a évoqué l'affiche à venir face à l'APOEL Nicosie, prévue ce mercredi soir à 20h45, dans le cadre de la quatrième journée des phases de groupes de la Ligue des Champions. Malgré un statut logique de favori, les Parisiens, à l'image de leur défenseur international auriverde, se méfient au plus haut point d'une formation chypriote pas simple à dominer.

"Demain c'est un match très difficile pour nous, car l'APOEL joue très bien, défend très bien est est très solide derrière. C'est difficile de trouver des espaces, mais avec nos supporters, peut-être qu'on pourra faire des choses différentes du premier match. Nous sommes très motivés, car si on gagne, il y a la possibilité de terminer premiers du groupe.", a-t-il déclaré devant les médias.