Infos - Zidane a pris trois mois, Rabiot file tout droit vers la Roma, Evra out un mois...

Commentaire(s)
Infos - Zidane a pris trois mois, Rabiot file tout droit vers la Roma, Evra out un mois...
L'actualité footballistique de ce lundi après-midi 27 Octobre 2014 a été marquée par la sanction infligée à Zidane MERCATO

Retrouvez les principales informations footballistiques de ce lundi après-midi 27 Octobre 2014. Une après-midi marquée par la lourde sanction infligée, en Espagne, à Zinedine Zidane, qui sera privé de bancs de touches pendant les trois prochains mois...

Lassana Diarra en négociations avancées ?

L'ancien milieu de terrain international français, Lassana Diarra, serait, selon les informations de nos confrères de L'Equipe, en discussions avancées avec la formation britannique de Tottenham. Libre de tout contrat depuis la résiliation de son bail avec le Lokomotiv Moscou (Russie), le dossier serait en très bonne voie.

En effet, toujours selon les informations du média, l'offre du club londonien, comprenant salaire, prime à la signature et bonus substantiels, ne laisserait pas le joueur indifférent. Pour rappel, l'ancien joueur du Real Madrid avait déjà été proche de signer en Angleterre, il y a quelques semaines, en faveur des Queens Park Rangers. À noter que l'Olympique de Marseille avait également pisté le joueur.

Clément : "Il était important de gagner après le match à Milan"

Ce dimanche après-midi, l'AS Saint-Etienne a dominé le FC Metz (1-0), dans le cadre de la onzième journée de Ligue 1. Une victoire longue à se dessiner mais méritée pour des Verts totalement dominateurs et un nouveau bon résultat qui vient clôturer une très belle semaine : deux victoires de rang en championnat entrecoupées d'un match nul en Coupe d'Europe. De quoi donner le sourire au milieu de terrain défensif ligérien, Jérémy Clément.

"Il était important de gagner après le match à Milan. Sur l'ensemble du match, c'est mérité. On a eu l'emprise sur la rencontre. On savait que cette équipe laissait souvent le ballon à ses adversaires. On aurait pu se mettre à l'abri avant mais l'essentiel, ce sont les 3 pts. C'était une bonne semaine. Il y a des périodes où l"on est peut-être un peu moins flamboyant devant mais on n'a le mérite de ne pas lâcher, de toujours y croire. Ce soir, c'est un attaquant qui marque, c'est très bien. Défensivement, on est assez solide. On encaisse peu de buts. Si à chaque match, on en met un de plus que l'adversaire... Même si ça fait 1 - 0, il y a des fois où l'on s'en contente.", a-t-il déclaré dans un entretien accordé au quotidien régional Le Progrès.

Zidane écope de trois mois de suspension !

« Il y a deux sujets bien distincts, celui du terrain et celui des diplômes. Comme quand j’étais joueur, je n’ai pas de problème avec les critiques lorsque je ne suis pas bon sur le terrain. Mais là, je ne veux pas que l’on confonde tout. La polémique lancée autour des diplômes est vicieuse. Et ils le savent tous, ici. J’ai les glandes ! Parce que c’est trop facile. Cela fait trois ans que je suis en train de passer mes diplômes en France. Je pouvais les passer en trois mois en Espagne. Or, justement, ce qui m’intéressait était de continuer à me former en France. J’y avais suivi ma formation de footballeur, je voulais m’y former comme entraîneur. Je suis français. J’ai toujours essayé de faire les choses dans les règles. ». C'est par ces mots, forts, que Zinedine Zidane, actuel entraîneur du Real Madrid B, avait fait part de son agacement, il y a peu, dans un entretien accordé chez nos confrères du quotidien Le Figaro.

Mais visiblement, ceux-ci n'ont pas eu la portée espérée de l'autre côté des Pyrénées. En effet, selon les informations du mébia ibérique Marca, l'ancien meneur de jeu de l'équipe de France a écopé de trois mois de suspension de banc. Une décision prise par le juge des compétitions, Francisco Rubio. Pour rappel, l'entraîneur de la réserve de la Maison Blanche (Division 3), qui ne dispose pas encore de tous les modules requis pour occuper ce poste, était visé par par une enquête du comité de la compétition suite à une plainte d'un réseau d'écoles privées d'entraîneurs.

L'ancien international français, qui risquait six mois de suspension, dispose désormais de dix jours pour faire appel de cette sanction. À noter que son adjoint à la Casa Blaca, Santiago Sanchez, a également écopé de la même sanction.

Dérogation provisoire accordée pour jouer à l'Altrad Stadium

Ce mardi soir à 20 heures, le Montpellier HSC accueillera la formation de l'AC Ajaccio (Ligue 2), dans le cadre des seizièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Une rencontre qui, en raison des lourdes intempéries qui ont touché La Mosson il y a quelques semaines, se disputera à l'Altrad Stadium, antre habituelle du Montpellier Hérault Rugby. La Ligue de Football Professionnel et la Fédération Française de Football ayant accordées, provisoirement, une dérogation au MHSC afin de pouvoir évoluer dans ce stade.

"La LFP et la FFF ont accordé une dérogation pour que la rencontre de demain entre le MHSC et l’AC Ajaccio (16èmes de finale de Coupe de la Ligue, 20h) se déroule sur la pelouse de l’Altrad Stadium. La FFF et la LFP se réuniront entre mardi et mercredi par téléphone pour évoquer la durée de ladite dérogation, concernant les futures rencontres du MHSC à domicile et en premier lieu la réception d’Evian Thonon Gaillard FC (samedi 1er novembre, 20h)." peut-on lire dans un communiqué publié sur le site internet officiel du club héraultais.

Une affaire à suivre.

Evra out un mois !

Comme relaté dans nos colonnes la semaine passée, le défenseur latéral gauche de la Juventus de Turin, Patrice Evra, s'est blessé à la cuisse gauche lors d'un entraînement avec le club bianconero. Ce lundi, on en sait désormais un peu plus sur la nature exacte de la blessure de l'international tricolore.

En effet, les examens médicaux complémentaires passés ce jour ont révélé une lésion musculaire. Une blessure qui devrait le rendre indisponible pendant près d'un mois.

Canal Plus se frotte les mains avec la Ligue 1 !

Nos confrères de la chaîne cryptée de Canal Plus peuvent se frotter les mains. La onzième levée de Ligue 1 leur a permis de réaliser des scores de haute volée. Samedi après-midi, à 17 heures, la rencontre entre le Paris Saint-Germain et les Girondins de Bordeaux a attiré 1,11 millions d'abonnés, un record.

Un record de très courte durée puisque l'affiche de dimanche soir entre l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille a été suivie par près de 1,74 millions d'abonnés soit 31,0% de parts d'audience. Soit le record d’audience et de part d'audience d’un prime-time de Ligue 1 cette saison.

Outre ces deux rencontres, l'émission dominicale du Canal Football Club, diffusé en clair, a réuni 2 millions de téléspectateurs pour une part d'audience de 8,1 %. Il s’agit du record d’audience et de part d’audience de la saison pour le magazine.

Gonalons : "Ce qu'on a fait, c'est quand même fort"

Le milieu de terrain défensif de l'Olympique Lyonnais, Maxime Gonalons, avait le sourire, hier soir, après la convaincante victoire obtenue par sa formation contre l'Olympique de Marseille (1-0), dans le cadre de la onzième journée de Ligue 1. Le capitaine rhodanien n'était pas peu fier de la belle prestation de son équipe face au leader incontesté du championnat de France.

«C'était un match très tactique avec de l'individuel dans toutes les zones. Mais on les avait étudiés et on n'a jamais rien lâché. Ce qu'on a fait, c'est quand même fort. On a vécu un mois d'août assez compliqué, on sentait que des choses n'allaient pas. Les cadres ont parlé, j'ai souhaité m'exprimer pour qu'on se remette dans le droit chemin. On avait dix joueurs sur le flanc et on était obligé de bricoler dans tous les secteurs. Maintenant, on va savourer mais on ne va pas s'arrêter là.», a déclaré le joueur lyonnais, aux micros de nos confrères de Canal Plus, au sortir de la partie.

Mandanda : "On n'a pas pressé comme il fallait"

En clôture de la onzième journée de Ligue 1, l'Olympique de Marseille a vu sa série de huit victoires de rang prendre fin face à l'Olympique Lyonnais (1-0), ce dimanche soir. Plus que la défaite, le gardien international français, Steve Mandanda, regrettait la prestation plus que moyenne de sa formation.

«C'est toujours embêtant et énervant de perdre. C'est paradoxal parce qu'on a pris le but au moment où on était le mieux. Ce but nous tue un peu. On est tombé contre une bonne équipe mais on n'a pas eu notre maîtrise du ballon habituelle, on n'a pas pressé comme il fallait. C'est la fin d'une série mais on a encore quelques points d'avance.», a-t-il déclaré, aux micros de nos confrères de Canal Plus, à l'issue de la rencontre.

"Il ne se passera rien cet hiver hormis le départ de Rabiot"

Dans un chat mis en place sur le site du Parisien, Laurent Perrin, responsable de la rubrique PSG pour le quotidien francilien, a fait part de son pressenti sur le prochain mercato hivernal du club de la capitale. Un mercato qui s'annonce très calme, selon lui.

"À moins qu’un joueur se blesse gravement, il ne se passera rien cet hiver hormis le départ de Rabiot", a-t-il prévenu. Si le départ du jeune milieu de terrain vers la Roma semble quasi acté, aucun nouvel élément ne devrait donc garnir l'effectif de Laurent Blanc d'ici à la fin de la saison.

Sagnol alignera "la meilleure équipe possible" à Toulouse

A la veille d'un seizième de finale de Coupe de la Ligue à Toulouse, Willy Sagnol s'est présenté en salle de presse, ce lundi midi. L'occasion pour lui d'afficher les ambitions du club au scapulaire dans cette compétition. Preuve en est, l'entraîneur Girondin alignera "la meilleure équipe possible" en Haute-Garonne.

"Cette compétition fait partie de nos objectifs, c'est le chemin le plus court pour l'Europe, a-t-il expliqué. Nous mettrons la meilleure équipe possible à Toulouse. Cédric Carrasso jouera", a prévenu Sagnol, qui reconduira également le jeune Cédric Yambéré, titularisé dans l'axe de la défense bordelaise, samedi dernier, à Paris (3-0). "Il m'a donné satisfaction à Paris."