à la une

Juventus - La première en demi-teinte d'Adrien Rabiot

Rabiot n'a pas convaincu la presse italienne
Rabiot n'a pas convaincu la presse italienne

Adrien Rabiot a enfin fêté sa première titularisation avec la Juventus, ce mardi soir, face à Brescia. Mais la presse italienne n'a pas été convaincue par la prestation du tricolore, surtout sa première période.

Hier, face à Brescia (victoire 2-1), Adrien Rabiot a fait ses grands débuts en tant que titulaire avec la Juventus Turin. S'il avait joué 27 minutes face à Parme lors de la première journée de championnat, le milieu français de 24 ans a intégré pour la première fois de la saison le XI de départ de Maurizio Sarri en match officiel. Un petit événement pour l'ancien Parisien, qui n'était plus apparu 90 minutes sur un terrain depuis le 5 décembre 2018 (Strasbourg-PSG).

Après une première période assez délicate, où il a multiplié les erreurs et les pertes de balles, le milieu français s'en sort plutôt bien en terme de stats : 84 ballons touchés, 86% de passes réussies (52 passes), 1 passe avant un tir et 7 duels gagnés. Mais la presse italienne a du mal à digérer sa première période "désastreuse". "Première période désastreuse, avec des fautes de pied, alors qu’il est doué. Un peu mieux en seconde période" explique le Corriere della Serra, qui lui adjuge la note de 5,5. La Gazzetta (5,5) fait le même constat : "sa première période a été terrible, un football en pantoufle. Bien mieux en seconde : plus de brillance, un bon décalage pour Paulo Dybala et une belle occasion sortie par Chancellor".

Enfin, le Corriere dello Sport -qui lui offre la note la plus basse de la Juve avec un 5- pointe aussi du doigt son erreur en première période : "Avec Rabiot, le jeu devrait être plus fluide, mais sur sa première action, il commet une erreur impardonnable, ne couvrant pas Bisoli qui amène l’ouverture du score de Donnarumma". Pour son entraîneur, Maurizio Sarri, Rabiot "a été bon si on prend en compte le fait que c’était sa première, qu’il n’avait pas joué un match entier depuis longtemps". Toutefois, l'entraîneur attend encore plus de lui dans les prochaines semaines. "Pour l’instant, je m’en contente, mais il a le potentiel pour donner davantage, on attendra plus la prochaine fois". Pour Rabiot, le chemin est encore long...