à la une
Vendredi 27 Novembre

L. Europa - Séville renverse l'Inter au bout d'une incroyable finale et s'adjuge sa sixième C3

Commentaire(s)
Le FC Séville s'est adjugé sa sixième Ligue Europa en triomphant de l'Inter (3-2)
Le FC Séville s'est adjugé sa sixième Ligue Europa en triomphant de l'Inter (3-2) EUROPA LEAGUE

A Cologne, le FC Séville s'est adjugé la sixième Ligue Europa de son histoire en battant l'Inter au bout d'un scénario dingue (2-3).

Alors que le monde brûle d'impatience à deux jours de la finale de C1, la Ligue Europa a offert son épilogue ce soir au RheinEnergie Stadion de Cologne. A l'occasion de cette 65e édition, le FC Séville a encore une fois prouvé son statut de spécialiste de la compétition en triomphant de l'Inter (3-2). Et pourtant, rien n'avait commencé comme prévu. Dès la 2ème minute, Romelu Lukaku provoqua la faute de Diego Carlos dans la surface de réparation. Le penalty accordé logiquement par l'arbitre néerlandais, Monsieur Makkiele, fut parfaitement transformé par l'attaquant belge (4ème).

Une entame désastreuse pour le club andalou, qui n'avait pas pour autant dit son dernier mot. Car, une dizaine de minutes plus tard, Luuk De Jong ajusta une tête plongeante magnifique sur un centre de l'éternel Jesus Navas (11ème). L'égalisation de l'attaquant hollandais permît aux hommes de Julen Lopetegui de ne pas désespérer trop longtemps. L'ancien joueur du PSV Eindhoven restera d'ailleurs comme le grand bonhomme de la soirée. La demi-heure de jeu passée, le numéro 19 sévillan s'illustra à nouveau grâce à un coup de casque tranchant à la réception d'un coup franc parfaitement botté par Ever Banega (33ème).

Séville encore au sommet en C3

Les Blanquirrojos semblaient avoir fait le plus dur en renversant les troupes d'Antonio Conte. Mais seulement quelques instants plus tard, Diego Godin, sur la même situation, trouva le chemin des filets d'une tête rageuse. L'expérimenté défenseur uruguayen relança le siens à 2-2 et reboosta considérablement le moral de ses partenaires. Après la mi-temps, et une pause bien méritée au bout d'un spectacle formidable, Milan se cassa les dents, incapable de trouver la faille dans une défense andalouse aussi solide que face à Manchester United en demi-finale (2-1).

Et comme pour son second but, Séville brilla de nouveau sur coup franc. A la retombée d'un ballon d'Ever Banega, l'arrière-garde lombarde dégagea difficilement sur Diego Carlos qui réalisa un incroyable retourné. Le cuir dévié par un malheureux Romelu Lukaku prit la direction de la lucarne de Samir Handanovic (74ème). Un csc fatal pour l'Inter, privé de trophée depuis 2011. Malgré de la bonne volonté et une domination incontestable dans le money time avec notamment un sauvetage exceptionnel de Jules Koundé sur sa ligne (80ème), les Nerrazzuri échouaient aux portes du bonheur.

Séville pouvait de son côté exploser de joie et savourer sa sixième victoire dans cette Ligue Europa qu'il chérit tant. Le club andalou conserve son hégéomonie sur cette compétition qu'il ne disputera pas la saison prochaine (Séville est qualifié pour la Ligue des Champions). Quatre ans après son dernier sacre, l'écurie espagnole retrouve les sommets. Le sentiment est bien différent pour un Inter balayé malgré sa confiance.