L.Europa - ASSE, Brison ne sous-estime pas Qarabag

Commentaire(s)
L.Europa - ASSE, Brison ne sous-estime pas Qarabag
Brison s'attend à une rencontre difficile dans un environnement particulier

Dans un entretien accordé dans le quotidien régional Le Progrès, le défenseur latéral de l'AS Saint-Etienne, Jonathan Brison, a livré son sentiment sur la rencontre d'Europa League qui attend sa formation ce jeudi soir. Opposés à la modeste formation de Qarabag (Azerbaïdjan), les Verts font figure de favoris logiques. Mais l'ancien Nancéien se veut méfiant et appelle à la prudence.

"L'Azerbaïdjan, c'est l’inconnu total. Et quand c’est comme ça, c’est la méfiance qui doit primer. À Esbjerg, on a perdu. À Karabük aussi. Donc on va en Azerbaïdjan en étant très méfiant. On n'a pas pris Karabükspor de haut. Ce sera pareil contre Qarabag. Comme on ne connaît rien du lieu, ni du stade où l’on va jouer, le contexte est un peu particulier. On ne sait pas, par exemple, si la pelouse est bonne. Forcément, il y a toujours un petit temps d’adaptation. On n’arrive pas non plus à situer le niveau de ces équipes. On ne sait pas trop si on doit gagner ou faire match nul. On est à l’extérieur. Donc de prime abord, un match nul ne serait pas forcément un mauvais résultat. Mais si on a l’occasion de les battre parce qu’on est supérieur, on ne va pas se gêner. (...) On nous a dit que cette équipe compte plusieurs joueurs brésiliens, ils ont souvent de la qualité. De toute façon, si cette équipe est là dans la phase de poules, c’est qu’elle a le niveau de la Ligue Europa. Elle sera dangereuse. Surtout chez elle. Il s’agit en théorie de l’équipe la plus faible du groupe. Mais, nous, quand on va aller jouer à Milan, on ne va pas partir battus. Ça vaut aussi pour eux. Les joueurs de Qarabag ne vont pas partir battus. La Coupe d'Europe, pour un joueur de foot, ce sont des rencontres fantastiques à jouer. C’est super de découvrir autre chose. On va dans des pays où l’on ne retournera peut-être jamais. On voyage. On ouvre grand les yeux. On en prend plein la figure. Même si parfois malheureusement, il y a la défaite au bout, ça reste toujours des souvenirs.", a déclaré le défenseur gauche dans les colonnes du quotidien.