L.Europa - De l'espoir mais des regrets pour l'OM à Leipzig (analyse et notes)

Commentaire(s)
L.Europa - De l'espoir mais des regrets pour l'OM à Leipzig (analyse et notes)
Mitroglou et l'OM repartent de Leipzig avec une défaite. OM OCAMPOS LEIPZIG 1/4 C3 WERNER

Malgré plusieurs occasions en sa faveur, l'Olympique de Marseille est resté muet à Leipzig, concédant une défaite 1-0 qui le place en ballotage défavorable avant le retour de son quart de finale, la semaine prochaine au Vélodrome. Mais l'espoir reste permis pour les Ciel-et-Blanc.

Ligue Europa - 1/4 de finale aller
RB Leipzig - Olympique de Marseille : 1-0 (1-0)
But : Werner (46e) pour Leipzig.

LE FAIT DU MATCH : LE MANQUE DE RÉALISME DE L’OM

Organisée dans un système inédit en 5-3-2, la formation de Rudi Garcia a eu des opportunités de punir la défense de Leipzig. Jusqu'à ce soir, celle-ci avait toujours encaissé au moins un but en compétition européenne cette saison et a encore affiché quelques carences dont l'OM n'a pas su profiter, sur des centres notamment, mais aussi en contres. Le premier, mené par Morgan Sanson, a abouti sur une reprise de Bouna Sarr sur la transversale (42e). Le suivant, encore conclu par le latéral droit guinéen (45e), a précédé l'ouverture du score de Werner quelques secondes plus tard (voir plus bas).

Après la pause, Lucas Ocampos a maintenu la pression sur l'arrière-garde de Leipzig et après une frappe contrée par Konaté (55e), il a vu sa reprise aux six mètres déviée par le gardien Gulacsi (56e). Dans la minute suivante, il a décalé Payet à l'entrée de la surface, mais le tir du Réunionnais s'est envolé au-dessus des buts adverses (57e). Comme on pouvait le craindre à ce moment-là, l'OM a laissé passé sa chance...

LE BUT

1-0 (46e) : le rythme était quelque peu retombé depuis un quart d’heure, mais s’accélère en toute fin de première période. Trois minutes après une volée sur la barre transversale de Bouna Sarr (voir plus haut), une triple occasion fait se lever le public de la RedBull Arena. Jean-Kevin Augustin simule d’abord une faute dans la surface olympienne, alors qu’il était en position de frappe. Sur le contre, Lucas Ocampos est lancé par Dimitri Payet et son centre est repris par Sarr, qui bute sur Gulacsi. Ocampos reprend dans la foulée, mais le gardien hongrois repousse une nouvelle fois le danger. Un "contre-contre" est alors emmené par Forsberg, qui parvient à lancer Timo Werner sur la droite. L’attaquant allemand contrôle, élimine le jeune Kamara d’un crochet long et place sa frappe du gauche sous les jambes de Yoann Pelé, battu.

L’HOMME DU MATCH : LUCAS OCAMPOS

Monté en puissance au fil de la première mi-temps, il a été l'Olympien le plus dangereux en deuxième. Très disponible et altruiste, il a tenté de servir ses partenaires dans les meilleures conditions (3 passes avant un tir), comme sur son centre pour Sarr (45e) ou son offrande à Payet (57e). L'argentin a également tenté sa chance à six reprises, mais n'a cadré qu'une fois et c'est bien là que l'OM, dans son ensemble, a pêché ce soir.

LES NOTES

Leipzig : Gulacsi (7) - Laimer (5), Konaté (4), Upamecano (7), Klostermann (6) - Forsberg (4), Demme (6), Keita (6), Bruma (7) - Werner (7), Augustin (4).

OM : Pelé (4) - Sarr (5), Sakai (6), L.Gustavo (6), Kamara (5), Amavi (3) - Anguissa (5), Sanson (6) - Payet (6), Mitroglou (5), Ocampos (6).

LES CONSÉQUENCES

Malgré de multiples occasions, Mitroglou et ses coéquipiers n'ont pas réussi à faire trembler les filets de Gulacsi et le clean sheet réalisé par le gardien hongrois place Leipzig dans les meilleures conditions avant d'aborder le retour, dans une semaine. S'ils parvenaient à marquer ne serait-ce qu'un but sur la pelouse du Vélodrome, les allemands obligeraient effectivement l'OM à gagner par au moins deux buts d'écart.

L'espoir reste tout de même permis pour les Provençaux, qui ont montré ce soir qu'ils avaient les ressources physiques, techniques et tactiques pour mettre en difficulté les vices-champions de Bundesliga. Un espoir que les probables retours de Florian Thauvin et Rolando ne feront que renforcer. En attendant, les Marseillais devront négocier la réception de Montpellier en championnat (32e journée), dimanche soir...

Photos associées