L.Europa - L'Inter s'en va, Wolfsburg et Séville confirment

Commentaire(s)
L.Europa - L'Inter s'en va, Wolfsburg et Séville confirment
L'Inter Milan s'arrête dès les huitièmes de finale de la Ligue Europa

Surpris au match aller, l'Inter Milan n'a pas su réagir, ce jeudi, pour inverser la tendance face à Wolfsburg, laissant les Allemands valider leur ticket pour les quarts de finale de la Ligue Europa. Le FC Séville, le Zénith St-Petersbourg, le FC Bruges et Dnipropetrovsk seront également de la partie.

Inter Milan - VFL Wolfsburg : 1-2 (aller : 1-3)
Buts : Palacio (71ème) pour l'Inter ; Caligiuri (24ème), Bendtner (89ème) pour Wolfsburg

Décidément, la saison de l'Inter Milan paraît bien longue. Elle a encore perdu une sacrée touche d'intérêt, ce jeudi, avec une élimination précoce de cette Ligue Europa. Sous les ordres de Roberto Mancini, les Intéristes ont, une nouvelle fois, déçu. La réduction du score de Palacio a bien relancé un maigre suspens pour les dernières minutes. En vain. Car après l'ouverture du score de Caligiuri en première période, Bendtner est venu sceller le sort de cette double confrontation à l'entame du temps additionnel. Seulement septième de Serie A, le club lombard n'a désormais plus que le championnat pour conclure cet exercice 2014-2015 si terne. Il est, en revanche, bien plus palpitant du côté de Wolfsburg, séduisant dauphin du Bayern Munich en Bundesliga et désormais membre du top huit de cette Ligue Europa.

FC Séville - Villareal : 2-1 (aller : 3-1)
Buts : Iborra (69ème), Suarez (83ème) pour Séville ; Dos Santos (73ème) pour Villareal

Si trois clubs de Liga défendent encore les couleurs ibériques en Ligue des Champions, il n'en reste plus qu'un en Ligue Europa. Et ce sera donc le FC Séville. Le tenant du titre tient à son bien. Après son succès plein d'autorité lors du match aller, le club andalou a assuré l'essentiel, ce jeudi soir, en s'imposant devant Villareal (2-1). Face à leurs compatriotes espagnols, les hommes d'Unai Emery ont tué tout suspens après l'heure de jeu lorsqu'Iborra a ouvert la marque. Si Dos Santos a remis les compteurs à égalité, les hôtes du soir ont mis un point d'honneur à l'emporter grâce à Suarez.

Besiktas - FC Bruges : 1-3 (aller : 1-2)
Buts : Motta (48ème) pour le Besiktas ; De Sutter (61ème), Bolingoli-Mbombo (80ème, 90ème) pour Bruges

En danger malgré sa courte victoire au match aller, le FC Bruges a finalement su aller chercher sa qualification dans l'enfer d'Istanbul. Après l'ouverture du score de Motta en début de seconde période, le Besiktas semblait pourtant avoir fait le plus dur. Mais De Sutter a d'abord relancé les siens. Puis Bolingoli-Mbombo a définitivement mis les Belges à l'abri. Par deux fois, l'attaquant de Bruges a crucifié l'arrière-garde turque en fin de rencontre. Après son exploit face à Liverpool au tour précédent, le Besiktas reste donc à quai. A l'inverse des hommes de Michel Preud'Homme, déjà leaders du championnat belge et toujours en course pour une épopée européenne.

Torino - Zénith St-Petersbourg : 1-0 (aller : 0-2)
But : Glik (90ème) pour le Torino

Il aura fallu attendre la fin des six minutes de temps additionnel pour voir enfin le Zénith explosé de joie. Malmenés par une surprenante équipe du Torino, les Russes ont ainsi dû attendre les tous derniers instants pour célébrer leur succès et ce ticket chèrement acquis pour les quarts de finale. A l'entame des arrêts de jeu, l'ouverture du score de Glik pour les Turinois a offert quelques minutes de frisson dans les travées du stade olympique de Turin. En vain. Sorti notamment par Monaco en phase de poules, c'est donc bien le Zénith St-Petersbourg qui défendra, seul, les couleurs russes au prochain tour.

Ajax Amsterdam - Dnipro Dnipropetrovsk : 2-1 a.p. (aller : 0-1)
Buts : Bazoer (61ème), Van der Hoorn (118ème) pour l'Ajax ; Konoplyanka (97ème) pour Dnipropetrovsk

Deux sur huit. Après la qualification du Dynamo Kiev un peu plus tôt dans la soirée, un deuxième club ukrainien a composté son billet pour les quarts de finale de la Ligue Europa. Une belle performance pour ce pays toujours en proie à la guerre. Extirpés du groupe de l'AS Saint-Etienne, Dnipropetrovsk est allé chercher sa qualification sur la pelouse de l'Amsterdam Arena face à l'Ajax. Solides vainqueurs au match aller, les Ukrainiens ont dû passer par la case prolongation après l'égalisation de Bazoer pour les Néerlandais. Finalement, Konoplyanka a scellé le sort de cette double confrontation. Et le but, tardif, de Van der Hoorn n'y changera rien. Après avoir sorti l'Olympiakos au tour précédent, Dnipropetrovsk tient là sa nouvelle performance de choix.