L.Europa - L'Italie frappe fort, Liverpool tombe de haut

Commentaire(s)
L.Europa - L'Italie frappe fort, Liverpool tombe de haut
Guarin et l'Inter Milan ont arraché leur qualification dans les toutes dernières minutes

Avec encore cinq clubs qualifiés, l'Italie a envoyé un signal fort, ce jeudi, lors des seizièmes de finale de la Ligue Europa. A l'inverse, les Reds de Liverpool ont chuté lors de la séance des tirs au but sur la pelouse du Besiktas.

La Serie A reçue cinq sur cinq. Avec l'AS Roma, l'Inter Milan, Naples, la Fiorentina et le Torino, les clubs transalpins ont fait un carton plein. Les Romains sont notamment allés chercher leur qualification après un match arrêté à deux reprises face au Feyenoord Rotterdam (1-2). De son côté, Fredy Guarin a offert un précieux succès aux Intéristes, jusque-là tenus en échec par les Ecossais du Celtic Glasgow (1-0).

Larges vainqueurs au match aller, les joueurs de Naples ont, eux, fini le travail à domicile devant Trabzonspor (1-0). Les Turinois ont, en revanche, dû cravacher pour aller chercher leur ticket pour les huitièmes de finale. Après le statut quo du match aller en Italie (2-2), les Italiens ont finalement remporté leur duel enlevé du côté de l'Athletic Bilbao (2-3). Enfin, la Fiorentina a remporté un duel bien indécis face à Tottenham (2-0).

Lovren, décisif malgré lui

A l'instar des Spurs, un autre club de Premier League a quitté prématurément l'anti-chambre de la Ligue des Champions. Il s'agit de Liverpool. Auteurs d'un succès étriqué au match aller (1-0), les Reds se sont inclinés sur le même score, ce jeudi, face au Besiktas. De quoi se diriger vers une prolongation puis vers une séance de tirs au but à Istanbul. Une séance ponctuée par cette tentative manquée de Lovren et cette qualification inattendue des Stambouliotes.

En revanche, Everton a eu plus de réussite devant les Young Boys Berne (3-1). Souverains lors du match aller, les Toffees n'ont eu aucun mal à se défaire de leurs adversaires suisses. Déjà auteur d'un triplé la semaine dernière, Lukaku s'est fendu d'un doublé après l'ouverture du score de Vilotic. Puis Mirallas a conclu le travail juste avant la pause, sauvant ainsi l'honneur des clubs de Premier League.