L.Europa - Lyon se saborde face au CSKA Moscou (analyse et notes)

Commentaire(s)
L.Europa - Lyon se saborde face au CSKA Moscou (analyse et notes)
Mariano Diaz et l'OL ont tout gâché... OL CSKA MOSCOU 8ES C3

Une semaine après sa victoire 0-1 à l'aller, Lyon est tombé dans le piège du CSKA Moscou, qui s'est qualifié à la faveur du plus grand nombre de buts inscrits à l'extérieur, suite à son succès 2-3 au Groupama Stadium. Malgré son réveil tardif, l'OL est éliminé.

Ligue Europa - 8e de finale (retour)
Olympique Lyonnais - CSKA Moscou : 2-3 (score cumulé : 3-3)
But : Cornet (58e) et Mariano (71e) pour l'OL ; Golovin (39e), Musa (60e) et Wernbloom (65e) pour le CSKA.

LE FAIT DU MATCH : LYON A TROP GÂCHÉ

Mis à part en fin de match, où la pression mise sur les buts moscovites fut intense, on ne peut pas dire que l'OL a dominé son sujet. Pourtant, les hommes de Bruno Genesio ont eu maintes et maintes occasions de se mettre à l'abri, puis de revenir dans la partie, sans jamais y parvenir. Jordan Ferri a lancé ce festival des actions gâchées avec un contre mal joué dès la 6e minute, puis Mariano a pris le relais en oubliant Memphis Depay à la suite d'une belle accélération (18e). C'est lui, ensuite, qui a été totalement snobé par Maxwel Cornet, qui n'a pas su profiter des largesses défensives adverses pour ouvrir le score (36e).

Plus pressants après le but du 2-3 de Mariano, les Gones ont buté sur un excellent Igor Akinfeïev (voir plus bas), mais ont aussi pêché par manque de précision. La reprise au-dessus de Myziane Maolida, servi juste devant le but par une remise de la tête de Mouctar Diakhaby dans le temps additionnel (93e), en est l'exemple parfait.

LES BUTS

0-1 (39e) : pas attaqué par Lucas Tousart, Dzagoev peut transmettre à Golovin, que Tete laisse étrangement seul à l'intérieur de la surface. Le marquage laxiste du défenseur néerlandais, catastrophique ce soir, permet au meneur de jeu russe d'enrouler une frappe du droit magnifique, qui lobe Anthony Lopes et trouve la lucarne opposée. Le CSKA remet alors les compteurs à zéro.

1-1 (58e) : contre le cours du jeu, l'OL égalise ! Un ballon par-dessus de Kenny Tete trouve Jordan Ferri, qui s'arrache pour centrer avant que le ballon ne sorte en six mètres. Maxwel Cornet est à la réception et reprend en une touche pour tromper Akinfeïev.

1-2 (60e) : les Lyonnais ont du mal à défendre face au 3-5-2 adverse et prennent l'eau dans les couloirs. Décalé sur la droite, Nababkin a ainsi tout le temps de centrer à ras-de-terre pour Musa, qui surgit devant Marcelo pour redonner l'avantage au CSKA, de près.

1-3 (65e) : Marcelo apprécie mal la trajectoire d'un corner et se laisse lober. Dzagoev récupère à l'entrée de la surface et lance Kuchaev, parti dans son dos, qui centre directement pour Wernbloom. L'attaquant suédois profite de l'apathie de Tete et Marçal pour reprendre du gauche et faire le break. Sept minutes après son égalisation, Lyon se saborde !

2-3 (71e) : entré en jeu depuis cinq minutes (à la place de Memphis Depay), Bertrand Traoré fait parler sa vitesse et percute sur son aile droite, avant de déposer un centre parfait du droit, son mauvais pied, aux abords des six mètres. Transparent depuis la reprise, Mariano sort de l'ombre et reprend du gauche dans le dos de Berezutski. Le but de l'espoir pour l'OL. Malheureusement, l'exploit ne suivra pas...

L'HOMME DU MATCH : IGOR AKINFEÏEV

L'expérimenté gardien de but russe (31 ans) a livré un match extrêmement solide. Après s'être chauffé sur un duel remporté devant Cornet (15e), il a enchaîné deux arrêts de grande classe en l'espace de cinq minutes : le premier du pied face à Mariano (31e), le second sur une magnifique manchette pour dévier une tête de Cornet, encore lui (36e). Impuissant sur les deux buts lyonnais, il a rassuré les siens en fin de match avec de bonnes prises de balle sur des frappes de Ndombélé (72e), Traoré (74e) et Tousart (77e).

LES NOTES DE L'OL

Lopes (4) - Tete (2), Marcelo (4), Diakhaby (5), Marçal (3) - Ferri (5), Tousart (5), Ndombélé (4) - Cornet (4), Mariano (4), Depay (4).

LES CONSÉQUENCES

Les prochains jours s'annoncent compliqués dans le Rhône. Même un bon résultat dans l'Olympico, dimanche à Marseille (30e journée de Ligue 1), ne saurait faire oublier le terrible couac vécu par les Gones ce jeudi soir. Eliminé de toutes les coupes, distancé dans la course au podium, l'OL a encore neuf matchs de championnat à disputer pour tenter de sauver sa saison. Mais la tâche s'annonce extrêmement compliquée, d'autant que des tensions émergent entre Bruno Genesio et certains joueurs.

L'avenir du technicien devrait d'ailleurs rapidement revenir au coeur des débats. Plus de trois ans après sa prise de fonction, son bilan ne plaide pas en sa faveur et un changement sur le banc de touche, en fin de saison, semble déjà s'imposer...

Photos associées