L.Europa - Rattrapé par le Zénith, Bordeaux prend presque la porte (résumé et notes)


Les Girondins de Bordeaux ont été accrochés par le Zénith Saint-Pétersbourg (1-1), ce jeudi soir en Ligue Europa.
L.Europa - Rattrapé par le Zénith, Bordeaux prend presque la porte (résumé et notes)

Après trois défaites de rang, les Girondins de Bordeaux n'ont pu faire mieux que match nul face au Zénith Saint-Pétersbourg (1-1), ce jeudi soir dans le cadre de la 4ème journée de la phase de groupes de la Ligue Europa. Malgré un très bon match contre les Russes, les Marine-et-Blanc, derniers de la poule C (1 point), sont presque éliminés de la compétition.

Ligue Europa - Groupe C (4ème journée)
FC Girondins de Bordeaux - Zénith Saint-Pétersbourg : 1-1 (1-0)
Buts : F.Kamano (35ème) pour le FCGB ; A.Zabolotny (72ème) pour le Zénith.

Sous les yeux de Joseph DaGrosa, nouveau propriétaire du club, et Frédéric Longuépée, nouveau président, les Marine-et-Blanc, dans l'obligation de prendre des points pour conserver un maigre espoir de qualification, dégainaient les premiers. Depuis l'extérieur de la surface, Samuel Kalu décochait la première banderille du match, captée sans difficulté par Andreï Louniov (4ème). Bien rentrés dans leur partie, les Aquitains se montraient à nouveau menaçants, sur une action initiée par Younousse Sankharé, relayée par ce même Kalu et presque conclue par un François Kamano un poil trop court pour placer sa tête (9ème). Fringants et maîtres de leur sujet, les protégés d'Éric Bedouet asphyxiaient des Russes sur le reculoir. Sur une tentative enroulée du pied droit, contrée par un défenseur, Kamano obtenait un corner pour maintenir la pression (10ème). Sans réaction (premier tir tenté à la 22ème), le Zénith conservait tant bien que mal son score de parité, bien aidé par la maladresse girondine. Ainsi, sur un centre venu de la gauche signé Maxime Poundjé, Andreas Cornelius ne parvenait pas à attraper le cadre de la tête (25ème).

La malchance venait ensuite s'en mêler, sur une frappe du droit envoyée par François Kamano sur le poteau (32ème). En manque de réussite, les Bordelais voyaient finalement cette dernière revenir moins de 120 secondes plus tard. Lancé sur la droite de la surface russe, Youssouf Sabaly se faisait très légèrement déséquilibré par Emanuel Mammana. Après consultation de son arbitre de surface, l'arbitre central accordait un penalty bienvenu aux Aquitains (34ème). Sans trembler, d'un plat du pied droit limpide, François Kamano faisait mouche et prenait Andreï Louniov à contre-pied pour concrétiser la domination des siens au tableau d'affichage (1-0, 35ème). Un avantage on ne peut plus mérité pour le Bordeaux de Joseph DaGrosa, tout sourire dans les tribunes du Matmut-Atlantique suite à cette réalisation. Auteurs d'un premier acte plein, les Marine-et-Blanc se relâchaient ensuite un peu trop dans les dernières secondes et passaient tout près de l'égalisation. Heureusement pour eux, Benoît Costil veillait au grain et sortait le grand jeu sur une tentative de la tête à bout portant signée Anton Zabolotny (44ème).

Bordeaux baisse d'un ton en seconde période

Après le retour des vestiaires, les Bordelais se trouvaient toujours désireux d'imposer leur rythme à la partie. Mais les coéquipiers de Jaroslav Plasil affichaient moins de maîtrise dans le jeu. Le Zénith, qui, de son côté, montait en puissance au fil des minutes, arrivait alors à se montrer dangereux et à se rapprocher des buts aquitains. Sur un dégagement manqué par Pablo, Sebastian Driussi se retrouvait en très bonne position sur la droite de la surface et décochait une frappe puissante du pied droit qui flirtait avec la transversale de Benoît Costil (69ème). Un premier sérieux avertissement pour un Bordeaux désormais dans le dur. Pour preuve, les Marine-et-Blanc encaissaient l'égalisation quelques grosses secondes plus tard, sur un très beau mouvement collectif russe mêlant Paredes, Kouzyaïev et Zabolotny, buteur d'une frappe limpide du pied droit décochée depuis le point de penalty (1-1, 72ème).

Suite à cette égalisation, les Bordelais relevaient la tête et parvenaient à reprendre le contrôle du match. Mieux, ils avaient même les occasions pour arracher un succès capital. Mais ni Nicolas De Préville (86ème), ni Yann Karamoh (88ème), dont les tentatives étaient contrées in extremis par la défense russe, n'avaient la réussite nécessaire pour faire repasser les Marine-et-Blanc en tête au tableau d'affichage. Malgré cette prestation solide, les Bordelais devaient donc se contenter de ce résultat de parité (13ème match consécutif sans victoire en phase de poules de la C3) et de gros regrets. Avec ce tout petit point du match nul, Bordeaux (4ème, 1 point) possède malgré tout encore une petite chance de qualification, grâce au nul concédé par le Slavia Prague face à Copenhague (0-0). Mais les coéquipiers de Benoît Costil devront impérativement réaliser un parcours sans-faute pour obtenir leur billet pour les rencontres à élimination directe.

LES NOTES DE BORDEAUX

FCGB : Costil (Cap.) (5,5) - Sabaly (6), Jovanovic (6,5), Pablo (4), Poundjé (6) - Lerager (6,5), Plasil (5,5) - Kalu (7), Sankharé (6), Kamano (7) - Cornelius (5,5) puis Briand (5).

Ligue Europa

Bordeaux

FK Zenit St. Petersburg

Anton Zabolotnyi

François Kamano

Girondins 4e journée C3 Zénith Saint Pétersbourg

Photos associées

Articles associés