à la une
Lundi 26 Octobre

L1 - Angers s'offre le scalp de Reims (analyse)

Commentaire(s)
L1 - Angers s'offre le scalp de Reims (analyse)
Angers s'est imposé contre Reims (1-0) 3E JOURNéE L1

Au Stade Raymond-Kopa, le SCO d'Angers a profité de sa supériorité numérique pour s'imposer contre Reims grâce à Stéphane Bahoken, qui avait loupé un penalty auparavant (1-0).

Ligue 1 - 3e Journée

Angers
1 - 00 - 0 Reims
S. Bahoken 55'

LE FAIT DU MATCH

Bahoken, le jour et la nuit. En l'absence de Yunis Abdelhamid (coronavirus), le jeune Wout Faes (22 ans) devait être le patron de la défense rémoise. Mais le Belge a vécu une triste après-midi. Un pied haut sur Antonin Bobichon sanctionné d'un penalty et d'un carton rouge par l'arbitre Benoît Bastien (44ème). Celui-ci est frappé par Stéphane Bahoken mais stoppé par le très bon plongeon de Predrag Rajkovic, le gardien champenois. En nette domination, le SCO a poussé fort en seconde période avant de finalement trouver la faille grâce à ce-même Bahoken, auteur d'un face à face réussi sur une passe de Bobichon (55ème). Malgré le carton rouge pris par Romain Thomas (60ème), les hommes de Stéphane Moulin s'imposent, deux semaines après leur défaite contre Bordeaux (0-2).

LE BUT

1-0 (55ème) : Bahoken se venge en beauté ! Après son penalty manqué, l'attaquant camerounais profite d'un très bon service d'Antonin Bobichon depuis le couloir gauche et d'un mauvais alignement de la défense rémoise pour tromper Rajkovic d'un plat du pied tranchant dans la surface.

L'HOMME DU MATCH

Antonin Bobichon (Angers) : A l'origine du penalty manqué par Bahoken et auteur d'une très belle passe décisive, le milieu de terrain français (24 ans) a été l'élément clé de cette rencontre contre Reims. Omniprésent, l'ancien nîmois a activement participé à la deuxième victoire cette saisondes siens après celle contre Dijon (1-0).

LES CONSÉQUENCES

Toujours invaincu en ce début d'exercice 2020-2021, Angers a nettement dominé Reims (19 tirs à 6 et 56 % de possession contre 44) et remonte donc au cinquième rang avec six points. Le SCO, malgré sa journée d'avance sur les gros du championnat (Marseille, Paris et Lyon) entre dans ce top 5 en toute logique.

De leur côté, les hommes de David Guion poursuivent leur mauvaise entame de Ligue 1. A dix pendant toute la seconde période, les Champenois pouvaient espérer revenir à égalité mais ont échoué. Après trois journées, le Stade de Reims est seizième avec un petit point.