à la une

L1 - Avant Manchester United, le PSG se fait accrocher par Bordeaux (résumé et notes)

Le Paris Saint-Germain et les Girondins de Bordeaux se sont quittés dos à dos (2-2), ce samedi soir en Ligue 1.
Le Paris Saint-Germain et les Girondins de Bordeaux se sont quittés dos à dos (2-2), ce samedi soir en Ligue 1. 12E JOURNéE L1

Ce samedi soir au Parc des Princes, le Paris Saint-Germain et les Girondins de Bordeaux se sont quittés dos à dos (2-2), au terme d'un match très animé comptant pour la 12ème journée de Ligue 1. Les deux formations ont eu les ballons de la gagne mais devront se contenter d'un tout petit point, qui satisfera plus le FCGB que le PSG, qui a confirmé ses difficultés du moment.

Ligue 1 - 12e Journée

Paris
2 - 22 - 1 Bordeaux
Neymar (P.) 27'
M. Kean 28'
10' T. Pembele (CSC)
60' Y. Adli

Sur le billard du Parc des Princes, la première banderille de ce classique de notre Ligue 1 a été à mettre au crédit des visiteurs. Après un bon relais avec Toma Basic, Hatem Ben Arfa a déclenché une frappe vicieuse du pied gauche, détournée par le pied de Presnel Kimpembe en corner (7ème). C'est sur un corner, justement, que les Marine-et-Blanc ont concrétisé leur entame de match intéressante. Timothée Pembélé, aligné pour la première fois avec les pros, sur un duel avec Josh Maja, a détourné le ballon dans son propre but (0-1, 10ème). Punis pour leur manque d'intensité, les Rouge-et-Bleu ont rapidement réagi et Alessandro Florenzi, d'une frappe puissante et croisée du pied droit, a contraint Benoît Costil à son tout premier arrêt (10 au total) du match (13ème). Le dernier rempart bordelais, quelques secondes plus tard, a encore fait front en détournant du pied un tir rasant du pied gauche déclenché par Mitchel Bakker (14ème). Mieux dans leur rencontre, les protégés de Thomas Tuchel sont finalement parvenus à recoller avant la demi-heure de jeu.

Neymar sonne la révolte

Sur une perte de balle d'Hatem Ben Arfa, Neymar s'est lancé dans une percée en solitaire à gauche dans la surface bordelaise, avant d'être déséquilibré par un croc-en-jambe d'Otavio (24ème). Dans un premier temps, l'arbitre de la partie a laissé le jeu se poursuivre. Avant de finalement revenir sur sa décision grâce à la VAR et accorder un penalty logique (26ème). D'un plat du pied droit côté ouvert, Neymar s'est alors fait justice lui-même en prenant Benoît Costil à contre-pied (1-1, 27ème). Revenus à égalité au tableau d'affichage, les Parisiens ne se sont pas arrêtés en si bon chemin. Sur le coup d'envoi, sur une bonne récupération de Rafinha, Neymar a encore perforé l'arrière-garde bordelaise en s'appuyant sur Kylian Mbappé. Arrivé aux abords de la surface, l'Auriverde a déclenché une lourde frappe du gauche repoussée sur la droite par Benoît Costil, dans les pieds de Moise Kean. Sans contrôle, le Transalpin a alors réalisé le geste juste. D'un plat du pied droit rasant, il a expédié le cuir dans les filets pour replacer son équipe en tête (2-1, 28ème).

Benoît Costil et Sergio Rico brillent

Dans un gros temps fort, le Paris Saint-Germain a ensuite eu deux ballons pour faire le break. Mais Kylian Mbappé, déjà décevant face au RB Leipzig en milieu de semaine en Ligue des Champions, a manqué de réussite sur ses opportunités. Sur la première, l'international tricolore s'est heurté à un Benoît Costil vigilant, qui a détourné du bout des doigts la sphère en corner (34ème). Sur la seconde, quelques petites secondes plus tard, le numéro 7 parisien a enroulé une très belle frappe du pied droit, que le portier aquitain a envoyé, encore du bout des gants, sur son poteau (35ème). Clairement sur le reculoir et passés tout près de la correctionnelle, les hommes de Jean-Louis Gasset sont malgré tout parvenus à réagir. L'égalisation a même été toute proche pour les Marine-et-Blanc mais Sergio Rico, titularisé en l'absence de Keylor Navas diminué par des petites douleurs musculaires, s'est parfaitement couché pour s'interposer sur une frappe cadrée signée Mehdi Zerkane (37ème). Dans les dernières secondes de ce premier acte globalement très animé et agréable à suivre, Benoît Costil, son homologue bordelais, lui a répondu en détournant des jambes une tentative de Rafinha, bien trouvé par Kylian Mbappé (43ème). Otavio, sur une intervention décisive, a ensuite empêché Marco Verratti de reprendre le cuir (45ème) et faire encore évoluer le score.

À voir aussi : Le film de Paris - Bordeaux

Au retour des vestiaires, le Paris Saint-Germain a démarré fort, déterminé à rapidement prendre deux buts d'avance. Les Rouge-et-Bleu ont pensé y parvenir moins de 180 secondes après la reprise mais la réalisation inscrite en talonnade de Kylian Mbappé, bien servi par Moise Kean dans la surface, a logiquement été refusée pour un hors-jeu de position (48ème). Malchanceux sur le coup, le champion du monde 2018 a ensuite manqué de justesse en perdant - encore - son duel face à un portier aquitain en mode mur. Parfaitement lancé à la limite du hors-jeu par Neymar, le numéro 7 parisien a trop attendu pour dribbler le gardien bordelais, qui, de la main droite, est parvenu à détourner le cuir (55ème). Chaud, le capitaine aquitain s'est ensuite interposé en bouchant l'angle au niveau de son poteau droit sur une reprise vicieuse de Rafinha (57ème). À force de gâcher, Paris s'est, comme souvent dans ces cas-là, fait reprendre.

Yacine Adli fait mouche

À peine entré en jeu (59ème), Yacine Adli a profité d'un bon décalage d'Hatem Ben Arfa pour déclencher une frappe enroulée du pied droit limpide et se rappeler aux bons souvenirs de son club formateur (2-2, 60ème). Revigorés par cette égalisation, les Marine-et-Blanc se sont alors mis à rêver d'un succès de prestige. Rémi Oudin, d'un enroulé du pied gauche (66ème), puis Nicolas De Préville, d'un tir croisé à ras de terre (68ème), ont tour à tour chatouillé le cadre d'un Sergio Rico abandonné par sa défense, mise à mal par un Hatem Ben Arfa saignant sur ses prises de balle. Ce dernier, déterminé à s'offrir le scalp de son ancienne formation, a d'ailleurs rayonné en cette fin de partie animée. Sur un nouveau bon décalage, il a même failli être passeur décisif pour Nicolas De Préville, mais l'attaquant du FCGB a perdu son duel face à Sergio Rico, auteur d'une parade salvatrice du pied (86ème).

Paris lâche encore des points en championnat

En souffrance depuis de longues minutes, le Paris Saint-Germain a malgré tout eu la dernière occasion de cette rencontre pour forcer la décision. Mais Kylian Mbappé, après s'être défait de Paul Baysse d'un bon crochet, a encore manqué d'adresse dans son dernier geste (88ème), symbole d'une nouvelle soirée à oublier. Défait à Monaco lors de la précédente journée (3-2), le PSG continue donc de piétiner (25 points) et ne compte plus que trois unités d'avance sur Lille, deuxième (22 points, un match en moins), et quatre sur l'OM, troisième (21 points, deux matches en moins). Inquiétant à quelques jours des retrouvailles avec Manchester United, décisives pour l'avenir des Rouge-et-Bleu en Ligue des Champions. Les Girondins de Bordeaux, quant à eux, ont fait preuve d'une belle organisation et repartent avec un point mérité de leur périple dans la capitale. Les coéquipiers de Benoît Costil et Hatem Ben Arfa grimpent à la onzième position du classement (16 points) suite à cette solide et convaincante prestation d'ensemble.

Photos associées