à la une
Dimanche 31 Mai

L1 - Bordeaux et Nice se quittent dos à dos (résumé et notes)

Commentaire(s)
L1 - Bordeaux et Nice se quittent dos à dos (résumé et notes)
Les Girondins de Bordeaux et l'OGC Nice se sont séparés sur un score de parité (1-1), ce dimanche après-midi en Ligue 1. 27E JOURNéE L1

Au terme d'une partie animée et agréable, les Girondins de Bordeaux et l'OGC Nice se sont quittés dos à dos (1-1), ce dimanche après-midi en cette 27ème journée de Ligue 1. Un score de parité, le même qu'à l'aller, qui devrait laisser des regrets aux Marine-et-Blanc.

Ligue 1 - 27e Journée

Bordeaux
1 - 11 - 0 Nice
N. de Préville 21'
57' A. Ounas

Après une belle prestation au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux retrouvaient leur antre du Matmut-Atlantique. Dans un schéma tactique en 4-3-3, les hommes de Paulo Sousa prenaient le meilleur départ et Samuel Kalu, avec un beau numéro de soliste, faisait passer les premiers frissons dans l'arrière garde des Aiglons (2ème). Cette dernière, sous pression, se faisait même quelques frayeurs toute seule avec des interceptions girondines proches d'aboutir... Auteurs d'une belle entame de match, les Marine-et-Blanc se montraient menaçants au quart d'heure de jeu via Hwang Ui-jo. Mais la tentative du Sud-Coréen, contrée par Malang Sarr, n'inquiétait pas outre-mesure Walter Benitez (15ème). Les hommes de Patrick Vieira tentaient de répliquer et Adam Ounas, un ancien de la maison bordelaise, décochait la première banderille niçoise et mettait Benoît Costil à contribution (17ème). Globalement mieux dans leur partie, les Aiglons étaient finalement sanctionnés quelques petites minutes plus tard.

Sur un contre mené à vitesse grand V, Toma Basic cassait plusieurs lignes à lui tout seul avant de lancer Nicolas De Préville dans la profondeur. L'attaquant aquitain éliminait alors Walter Benitez, sorti à sa rencontre, d'un grand pont, avant de marquer dans le but vide (1-0, 21ème). Devant au score au tableau d'affichage, les Marine-et-Blanc devaient ensuite composer avec la sortie sur blessure de Pablo, touché au genou (25ème). Un petit coup du sort qui ne refroidissait pas les ardeurs des protégés de Paulo Sousa. En effet, Hwang Ui-jo (30ème) puis Ruben Pardo (39ème) tentaient de doubler la mise mais tombaient sur un dernier rempart niçois inspiré et décisif. Les Azuréens répondaient peu avant la pause. D'abord avec une frappe en angle fermé décochée par Alexis Claude Maurice, bien détournée par Benoît Costil (43ème). Puis sur une reprise du plat du pied gauche d'Adam Ounas, qui venait s'écraser sur la barre transversale du portier aquitain (44ème). Bordeaux avait eu chaud !

Bordeaux rate de peu la victoire !

Au retour des vestiaires, les Girondins reprenaient la maîtrise du match. Mais, un peu contre le cours du jeu, les visiteurs parvenaient à recoller sur une très belle inspiration d'Adam Ounas, buteur d'une magnifique reprise acrobatique (1-1, 57ème). Cette égalisation avait le mérite de rebooster les Azuréens, qui réussissaient enfin à déployer leur jeu de passes. Adam Ounas, encore lui, donnait du fil à retordre à la défense aquitaine et, après s'être défait de Youssouf Sabaly, contraignait Benoît Costil à la parade sur une frappe explosive (70ème). Bordeaux, également bien décidé à aller chercher les trois points, répliquait d'emblée. Josh Maja, à peine entré en jeu, pensait même redonner l'avantage à son équipe, de près, mais Walter Benitez réalisait un sauvetage décisif et monumental (75ème). Le gardien niçois était ensuite sauvé par son poteau gauche sur une tête piquée de Nicolas De Préville (76ème).

Jusqu'au coup de sifflet final, les deux équipes tentaient d'arracher le succès. Les Marine-et-Blanc étaient les plus proches d'y parvenir mais Josh Maja, de la tête, de près, n'attrapait pas le cadre et ratait l'occasion de devenir le héros de cette fin d'après-midi (90ème+3). Suite à ce score de parité, les Girondins de Bordeaux confirment leurs très grosses difficultés du moment à la maison : les coéquipiers de Laurent Koscielny n'ont gagné aucun de leurs cinq derniers matches à domicile en Ligue 1 (trois nuls, deux défaites). Ils grimpent toutefois d'une petite place au classement pour s'installer à la douzième (36 points). Les Aiglons, eux, voyagent mieux et sont désormais invaincus lors de leurs cinq derniers déplacements en Ligue 1 (quatre nuls, une victoire). Avec ce point arraché de haute lutte, ils montent au huitième rang (38 points).

Photos associées