L1 - Bordeaux inflige une sixième défaite à Guingamp (analyse et notes)

Commentaire(s)
L1 - Bordeaux inflige une sixième défaite à Guingamp (analyse et notes)
Bordeaux s'impose à Guingamp GIRONDINS EAG 6E JOURNéE L1

Bordeaux inflige sa sixième défaite à Guingamp ! Dans la douleur, les Girondins ont réprimé la révolte bretonne (3-1) en cette sixième journée de Ligue 1.

Ligue 1 - 6ème journée
En Avant Guingamp - FC Girondins de Bordeaux : 1-3 (0-0)
Buts :
Thuram (s.p 70ème) pour Guingamp : Kamano (53ème), Karamoh (80ème) et De Préville (90ème+5) pour Bordeaux.

LE FAIT DU MATCH

Nolan Roux manque la cible. Face à des Bordelais apathiques, Guingamp aurait pu (et dû) trouver la faille lors du premier acte. Sous l'impulsion d'un Marcus Thuram intenable, les Bretons se créent d'énormes occasions. D'abord sur une merveille de conservation de l'ailier, dont la talonnade magnifique offre un face à face à Nolan Roux. Côté gauche, l'attaquant tente un petit extérieur du gauche... trop tranquille, pas cadré (14ème). Vingt minutes plus tard, l'ancien Messin a retenu la leçon : pas de fioritures sur la perte de balle de Jules Koundé, une enroulée aux vingt mètres, sans contrôle... la balle tombe sur la barre (37ème). Pas de chance pour l'attaquant de pointe, Kamano, du même endroit, ouvre la marque en deuxième période (53ème).

LES BUTS

0-1 (53ème) : Le coup de canon de Kamano ! Trouvé sur un long ballon, Andreas Cornelius s'impose dans les airs et décale Younousse Sankharé. D'un extérieur du pied, le milieu de terrain donne à François Kamano. Des vingt-cinq mètres, l'ailier pousse son ballon pour s'infiltrer entre trois Guingampais et envoie une frappe lumineuse qui bat Johnsson sur sa gauche, touche la barre et passe la ligne.

1-1 (70ème) : Thuram sur penalty ! Sur un centre venu de la droite, Marcus Thuram est à la lutte avec Pablo. Le Brésilien accroche légèrement son vis à vis qui s'effondre, penalty pour Guingamp. La VAR confirme. L'ailier décide de se faire justice lui-même. Avec deux pas d'élan, il envoie lourde frappe croisée. Costil est bien parti sur sa droite mais il est trop court.

1-2 (80ème) : Karamoh marque d'entrée ! Quelques secondes après son entrée en jeu, Yann Karamoh remue la défense Guingampaise par ses courses. Andreas Cornelius a bien vu le démarrage de son coéquipier et réussit une superbe passe lobée pour l'appel croisée de son nouveau partenaire qui passe Johnsson avant de finir en angle fermé.

1-3 (90ème+5) : De Préville termine le travail ! Sur un contre, Jules Koundé envoie une longue transversale dans le dos de deux défenseurs guingampais à l'arrêt. Parti dans leur dos, Nicolas De Préville s'en va défier Kalle Johnsson pour l'un de ses premiers ballons... il le bat d'une frappe sèche.

L'HOMME DU MATCH

Andreas Cornelius. Les Bordelais ont un nouveau profil en pointe, et il va servir ! Moins rapide que De Préville, plus puissant que Briand, le Danois s'est souvent démarqué en pointe pour servir de point d'appui à François Kamano sur les longs ballons venus de derrière. Conservation de balle, orientation du jeu, souvent dos au but, l'attaquant a étalé toute sa palette jusqu'à offrir une superbe passe décisive pour le deuxième but girondin (80ème).

LES NOTES

EAG : Johnnson (6) - Ikoko (5.5), Kerbrat (4.5), Sorbon (4), Rebocho (5) - Fofana (6), Didot (6.5), Phiri (3.5) - Coco (4), Roux (5.5), Thuram (7).

FCGB : Costil (5) - Palencia (5), Koundé (4), Pablo (4), Sabaly (5) - Lerager (5.5), Otavio (5.5), Sankharé (6) - Kamano (7), Cornelius (7), Kalu (5).

LES CONSÉQUENCES

Guingamp s'enfonce dans la crise ! Sixième défaite consécutive, cette fois face à une équipe de Bordeaux pas forcément incroyable... la révolte bretonne n'a pas suffi, la confiance ne revient pas, même lorsque l'EAG revient au score. Antoine Kombouaré semble sans solutions, les supporters lui demandent de "changer de club"alors que ses joueurs ont bien montré qu'ils ne le lâcheraient pas. Pour autant, la situation guingampaise devient critique. Dès mercredi, une victoire à Nîmes sera obligatoire.

Bordeaux se rassure presque ! Après une première période insipide, les Girondins se sont réveillés sous l'impulsion de François Kamano. Une énorme frappe du joyau aquitain et le FCGB s'est relancé. Grâce à un excellent Cornelius, les hommes du duo Bedouet - Ricardo retrouvent le succès, trois jours après la déconvenue de Prague. Il faudra retrouver des forces et les joueurs laissés au repos en pleine forme pour espérer enchaîner face au LOSC, dès mercredi.