à la une
Samedi 4 Juillet

L1 - Caïazzo refuse d'être jugé responsable de l'arrêt de la saison

Commentaire(s)
L1 - Caïazzo refuse d'être jugé responsable de l'arrêt de la saison
Bernard Caïazzo, le dirigeant stéphanois.

Président de Première Ligue, l'un des deux syndicats des clubs professionnels, Bernard Caïazzo a refusé d'endosser la responsabilité de l'arrêt de la saison.

Lors de son allocution de jeudi, le Premier ministre Edouard Philippe a indiqué que le sport de haut niveau en France pourrait reprendre l'entraînement à compter du 2 juin. En revanche, il a souligné qu'il ne lui "appartient pas de [s]e prononcer sur les décisions des Ligues et des Fédérations" concernant une possible reprise du championnat. En réponse à cette déclaration du politicien français, Bernard Caïazzo, le président du conseil de surveillance de l'AS Saint-Étienne mais aussi de Première Ligue, a renvoyé l'ascenseur au gouvernement concernant l'arrêt de la saison.

A lire aussi : OL - Arrêt de la L1 : J-M.Aulas demande une nouvelle assemblée de la Ligue

"J'ai toujours été favorable à ce que tous les championnats continuent et se terminent pour des raisons évidentes de mercato et pour que leur économie ne souffre pas comme la nôtre" a-t-il rappelé en préambule lors d'un entretien pour Eurosport. "Il ne faut pas se tromper : nous avons été obligés d'arrêter et de clore notre championnat sur injonction gouvernementale. Nous n'avons pas eu le choix. Croyez-moi, cela ne nous a pas ravi car 25 % de notre économie est par terre mais on a obéi aux ordres en bon citoyen. À l'époque, nous pensions que tous les championnats allaient suivre mais en voyant que tout reprend, j'avoue que les clubs français l'ont de plus en plus mauvaise. On se demande aujourd'hui pourquoi on nous a demandé d'arrêter notre championnat" a-t-il ajouté.