L1 - Fin de série pour l'OM et Villas-Boas, freinés par Metz (résumé et notes)

Commentaire(s)
L1 - Fin de série pour l'OM et Villas-Boas, freinés par Metz (résumé et notes)
Le FC Metz et l'Olympique de Marseille se sont quittés dos à dos (1-1), ce samedi après-midi en Ligue 1. 18E JOURNéE L1

Après six victoires de rang, l'Olympique de Marseille a concédé le nul sur la pelouse du FC Metz (1-1), ce samedi après-midi lors de la 18ème journée de Ligue 1. Les Phocéens, qui ont perdu Steve Mandanda sur blessure en première mi-temps, marquent légèrement le pas.

Ligue 1 - 18e Journée

Metz
1 - 11 - 0 Marseille
O. N'Guette 40'
70' N. Radonjic

Dans un Stade Saint-Symphorien comble, les Marseillais prenaient rapidement la maîtrise du cuir et réalisaient la meilleure entame. Mais la première occasion de la rencontre était bien à mettre au crédit des Grenats. Servi sur la gauche du terrain, Habib Diallo parvenait à résister à la charge de Boubacar Kamara, évitait ensuite Alvaro Gonzalez, mais butait sur la bonne sortie de Steve Mandanda (8ème). Quelques minutes plus tard, Morgan Sanson répliquait pour les Phocéens, obligeant Alexandre Oukidja à la parade sur une frappe du droit décochée des vingt mètres (19ème). Ce premier acte, pauvre en occasions franches, s'avérait malgré tout assez agréable à suivre, entre deux formations affichant de belles intentions. Un premier acte, aussi, que Steve Mandanda devait quitter de manière prématurée.

Sur un mauvais contrôle à la suite d'une passe en retrait compliquée de Dimiti Payet, le dernier rempart olympien se donnait une belle entorse de la cheville et était contraint de quitter ses partenaires (31ème). Yohann Pelé le suppléait et, de son but, pouvait observer son homologue mosellan se fendre d'un bel arrêt sur une reprise de volée du droit décochée depuis le second poteau par l'omniprésent Morgan Sanson (35ème). Finalement, un peu contre le cours du jeu, les Grenats parvenaient à débloquer la marque avant la pause. Trouvé dans le couloir droit, Fabien Centonze déployait un très bon centre, repris victorieusement au premier poteau par Opa Nguette (1-0, 40ème). Appliqués et bien organisés, les hommes de Vincent Hognon regagnaient alors les vestiaires en tête.

L'Albatros déploie ses ailes et sauve l'OM

Déterminés à renverser la vapeur après la pause, les joueurs de l'Olympique de Marseille rataient leur entame de second acte, malgré une tentative de la tête de Morgan Sanson, hors cadre (48ème). En effet, après un petit festival dans la surface olympienne, Opa Nguette, malicieux, poussait Hiroki Sakai à une très légère faute. L'arbitre central n'hésitait pas et désignait le point de penalty (49ème), confirmé après quelques minutes d'attente nécessaires au visionnage de l'action (52ème). Habib Diallo se présentait alors devant Yohann Pelé et plaçait une frappe puissante et croisée de l'intérieur du droit. Heureusement pour les Ciel-et-Blanc, l'Albatros (1m96 sous la toise) se détendait parfaitement, faisait parler son immense envergure et détournait magnifiquement la tentative du capitaine mosellan (53ème). Sauvé par son portier, l'OM était passé tout près de la correctionnelle... Les Messins, eux, avaient raté le coche et cela se ressentait de plus en plus sur le terrain.

Au fil des minutes, les hommes d'André Villas-Boas élevaient clairement leur niveau de jeu et se montraient de plus en plus menaçants. Dimitri Payet, après un bel enchaînement dans la surface, trouvait le montant droit d'Alexandre Oukidja (64ème). Puis Dario Benedetto, d'un piqué du gauche légèrement hors cadre, flirtait à son tour avec l'égalisation (67ème). Finalement, à force de pousser, les Olympiens parvenaient à recoller sur une très belle action collective. Lancé dans l'espace, côté droit, par Dimitri Payet, Valère Germain levait la tête et offrait un caviar en retrait à Nemanja Radonjic. D'un plat du pied droit croisé, le Serbe faisait mouche et relançait les siens (1-1, 70ème). Revigorés par cette égalisation, les Marseillais continuaient ensuite de pousser et il fallait un sauvetage sur sa ligne de Matthieu Udol, sur une tête de Valère Germain (88ème), pour empêcher le score d'évoluer. Suite à ce résultat de parité, l'OM reste deuxième du classement (35 points) mais ne compte plus que quatre unités d'avance sur le LOSC (31 points), troisième. Les Grenats, quant à eux, grimpent provisoirement au dix-septième rang (16 points).

Photos associées