L1 - Girondins - Ajaccio : Bordeaux n'a plus de crédit

Commentaire(s)
L1 - Girondins - Ajaccio : Bordeaux n'a plus de crédit

Incapable de l'emporter depuis quatre rencontres, toutes compétitions confondues, Bordeaux reçoit, ce dimanche (14h), une équipe d'Ajaccio actuellement relégable et en plein doute. L'occasion pour les hommes de Francis Gillot de reprendre confiance après l'accroc une nouvelle fois subi, ce jeudi, face à l'Eintracht Francfort, en Ligue Europa (0-1).

Feuille de match
Girondins de Bordeaux (13ème, 18pts) - AC Ajaccio (19ème, 8pts)
Stade Jacques Chaban-Delmas
Arbitre : M. Buquet

"On attend une victoire". Le message est clair. Pour Francis Gillot, tout autre résultat qu'un succès, cet après-midi, serait vécu comme un nouvel affront. D'autant plus que la tension est montée d'un cran dans le groupe girondin. A coup sûr, la défaite encaissée face à l'Eintracht Francfort a laissé des traces. Le président bordelais, Jean-Louis Triaud, n'a pas hésité à parler de "retraités" en évoquant ses joueurs. Certains de ceux-ci ont même eu quelques explications houleuses à l'issue de la rencontre. Quant à Francis Gillot, il s'est, depuis, montré particulièrement agacé en conférence de presse. Bref, l'atmosphère est pesante du côté du Haillan.

Mais elle le sera encore plus lors de la venue de l'AC Ajaccio. Et pour cause, on attend un stade Chaban-Delmas au trois-quarts vide pour cette rencontre. Personne n'a apprécié cette élimination de la Ligue Europa par la petite porte. Désormais devant leurs responsabilités, Carrasso, Sané et consorts se doivent d'offrir une réaction d'orgueil. D'une part, pour faire valoir leur fierté. D'autre part, pour se relancer après un mois de novembre délicat, couronné d'une seule victoire. En cas de succès, cet après-midi, les Girondins basculeraient dans la première partie de tableau. Mais en cas de revers, ils replongeraient un peu plus dans le doute et dans les bas-fonds du classement.

Des bas-fonds auxquels la formation corse semble désormais habitué depuis le début de la saison. Avec une seule victoire en quatorze journées, les hommes de Christian Bracconi ont déjà sept points de retard sur le premier non relégable, Montpellier. Le temps presse. Et les prochaines échéances incitent à la méfiance. Mercredi, les Ajacciens recevront le voisin bastiais pour un derby corse ô combien important. Ils se déplaceront ensuite sur la pelouse de Monaco, dimanche prochain. Autant dire que la tache ne sera pas aisée. Elle ne le sera pas non plus à Chaban-Delmas où l'ACA sera privé de Pedretti, Zubar et Faty. Des absents de marque pour le onze corse. Qu'importe, Chrisitan Bracconi veut insister sur le courage des siens pour se sortir d'une telle spirale. Il en va de la survie du club parmi l'élite.

Francis Gillot, entraîneur des Girondins de Bordeaux : "Je suis étonné qu’ils ne comptent que huit points. Il y a peut-être des choses qui n’ont pas très bien marché pour eux à un moment donné. Ils ne faut pas se baser sur leur classement mais sur ce qu’ils ont montré contre l’OM où ils ont joué avec beaucoup d’agressivité et une certaine qualité. Il faudra donc être méfiant."

Christian Bracconi, entraîneur de l'AC Ajaccio : "C'est la meilleure semaine depuis qu'on a repris l'équipe. Tant dans la qualité, que dans l'explosivité et l'intensité. On revient à peu près à la normale. J'ai trouvé beaucoup de fraîcheur, mentale et physique. On a aussi vu beaucoup de joueurs communiquer et s'investir d'avantage. C'était un semaine très agréable, et il faut la matérialiser à Bordeaux".

Girondins de Bordeaux - AC Ajaccio

Girondins de Bordeaux : Carrasso - Mariano, Henrique, Sané, Orban - Obraniak, Sertic, Nguemo, Maurice-Belay - Diabaté, Saivet.

AC Ajaccio : Ochoa - Hengbart, Perozo, Dielna, Crescenzi - Mostefa, Pierazzi - Lasne, André, Cavalli - Eduardo.

Match à suivre en direct sur MadeInFOOT.com