L1 - Guingamp et Angers se quittent dos à dos

Commentaire(s)
L1 - Guingamp et Angers se quittent dos à dos
L'En Avant Guingamp et le SCO Angers se sont quittés sur un score de parité (1-1), ce samedi soir. ANGERS EAG 13E JOURNéE L1

L'En Avant Guingamp et le SCO Angers se sont quittés dos à dos (1-1), ce samedi soir, à l'occasion de la 13ème journée de Ligue 1. Un résultat de parité plutôt logique au vu de la physionomie de la partie, indécise et disputée.

Ligue 1 - 13ème journée
En Avant Guingamp - SCO Angers : 1-1 (1-1)
Buts : A.Camara (14ème) pour l'EAG - Y.Andreu (23ème) pour le SCO Angers.

La partie démarrait avec un round d'observation. Mais, rapidement, les deux équipes montraient leur envie de jeu. En réussite, les Bretons étaient récompensés sur leur première vraie incursion dans le camp angevin. Servi par Thuram, Tabanou poussait son effort dans le couloir gauche puis décochait un centre à destination du second poteau. Camara, qui avait surgi, expédiait un plat du pied gauche qui faisait mouche (1-0, 14ème). Le Roudourou pouvait exulter. Un avantage qui s'avérait finalement de courte durée puisque le SCO refaisait rapidement son retard. Ainsi, sur une frappe lointaine d'Andreu, déviée par le genou de Kerbrat, Johnsson devait s'incliner (1-1, 23ème).

Au retour des vestiaires, Angers dégainait le premier. D'une tentative des 30 mètres, Tahrat obligeait Johnsson à la parade. Sur le reculoir, l'EAG voyait ensuite Deaux être expulsé, pour un tacle très en retard sur Crivelli (61ème). Sur le coup-franc consécutif à l'exclusion, Guingamp était sauvé par son gardien, auteur d'une magnifique envolée sur une frappe de Mangani qui prenait la direction de la lucarne. Ensuite, en infériorité numérique, les hommes d'Antoine Kombouaré continuaient de souffrir, mais tenaient bon. Avec ce partage des points, l'En Avant Guingamp recule à la 14ème place, avec 15 points. Le SCO, de son côté, est 15ème, crédité de 14 unités.

L'HOMME DU MATCH

Karl-Johan Johnsson : Le portier des Rouge-et-Noir a vécu un match bizarre. S'il ne peut pas grand chose sur l'égalisation angevine, le gardien international suédois a montré des signes inquiétants de fébrilité, notamment peu avant la pause lorsqu'il a été l'auteur d'une nouvelle bévue. Heureusement sans conséquence. Il s'est ensuite bien rattrapé, détournant magnifiquement un coup-franc de Mangani qui prenait la direction de sa lucarne.