L1 - L'équipe-type de la 11e journée

Commentaire(s)
L1 - L'équipe-type de la 11e journée
Morgan Sanson est dans l'équipe-type de la 11e journée de Ligue 1. VIDEOS FOOT

Vainqueur flamboyant de Nantes hier, l'OGC Nice place quatre joueurs dans l'équipe-type de la 11e journée de Ligue 1. Un Montpelliérain, un Lyonnais, deux Parisiens, un Stéphanois, un Dijonnais et un Nancéien sont également présents.

L'EQUIPE-TYPE DE LA 11E JOURNÉE

  • Reynet (Dijon) : À Bastia, depuis samedi soir, on fait des cauchemars de Baptiste Reynet. Face aux Corses (0-0), le portier du DFCO a été infranchissable (dix arrêts au total) et même chanceux, puisque sauvé par ses montants lorsqu'il le fallait. Parfait !
  • Meunier (PSG) : Le belge n'a pas failli à sa réputation de latéral très offensif, avec une frappe, mais surtout quatre centres et trois passes avant un tir. Mais à Lille (0-1), il a aussi brillé pour sa solidité défensive (3 tacles, 5 dégagements défensifs, 2 duels aériens gagnés).
  • Perrin (ASSE) : Pour les 25 ans des Magic Fans, samedi face à Monaco (1-1), l'enfant de Saint-Etienne a mis les petits plats dans les grands ! Auteur du but de l'égalisation, d'une belle tête décroisée (son seul tir tenté) sur un coup-franc de Jordan Veretout, le capitaine des Verts a également régné en maître en défense (3 interceptions et 5 dégagements défensifs). Pas aidé par un Léo Lacroix en difficulté, le défenseur central a colmaté de nombreuses brèches, coupant plusieurs actions très chaudes. Toujours très bien placé, il a également dominé dans le jeu aérien et a tenté de relancer court pour que son bloc remonte.
  • T.Silva (PSG) : Quatre interceptions et sept dégagements défensifs pour O Monstro, vendredi, sur la pelouse de Pierre-Mauroy. Comme d'habitude, le brésilien a ajouté à sa robustesse une touche technique très appréciable pour son équipe, avec 90% de passes réussies sur ses 86 tentatives.
  • Pereira (Nice) : Le joueur prêté par Porto a touché un nombre de ballons impressionnant (95) pour un latéral, ce qui lui a permis de beaucoup apporter dans son couloir et de ressortir avec une passe décisive contre Nantes (4-1).
  • Sanson (Montpellier) : Replacé dans le coeur du jeu en raison de l'épidémie de gastro qui s'est répandue dans l'effectif montpelliérain avant le match à Lorient (2-2), l'ancien Manceau, utilisé comme ailier droit par Frédéric Hantz depuis le début de la saison, a rayonné au côté de Stéphane Sessègnon. Auteur d'une passe décisive (sur ses deux passes avant un tir) et d'un but (sur ses deux frappes cadrées), il a aussi fait gonfler ses stats !
  • A.Diarra (Nancy) : Enorme dans la récupération (4 tacles, 3 interceptions, 3 dégagements défensifs, 5 duels aériens gagnés), l'international français a fait sa loi au milieu, face à Caen (2-0). Il a aussi été décisif offensivement, en inscrivant le but du break nancéien en tout début de match.
  • Cyprien (Nice) : Une prestation XXL pour le milieu de terrain niçois contre les Canaris. Auteur d'un beau doublé (son premier dans l'élite), il a été impressionnant dans ses courses vers l'avant, créant de nombreuses brèches et tentant sa chance à plusieurs reprises (4 tirs cadrés, 5 tentés au total, record du match). Confirme semaine après semaine son grand talent et prend une nouvelle dimension sous les ordres de Lucien Favre : déjà quatre buts et deux passes décisives en championnat pour l’ex-Lensois depuis le début de la saison.
  • Seri (Nice) : Le petit milieu de terrain relayeur des Aiglons continue sur sa lancée impressionnante. Face à Nantes, dimanche après-midi, il a délivré deux nouvelles passes décisives, portant son total à 6 (meilleur passeur du championnat). La première sur une merveille d'ouverture dans la profondeur pour Mario Balotelli. La seconde, plus classique, pour Alassane Pléa, sur un corner bien botté. Technique, altruiste, décisif, leader. Indispensable, tout simplement.
  • Lacazette (OL) : Auteur à Toulouse de ses 8ème et 9ème buts cette saison (1 but toutes les 55 minutes), ses 100ème et 101ème toutes compétitions confondues sous le maillot de l'OL. Un réalisme froid, ainsi que plusieurs contrôles de qualité qui ont permis au bloc lyonnais de remonter. En fin de match, il n'a pas été avare d'efforts défensifs et est même tout près d'être aussi passeur décisif pour Rachid Ghezzal.
  • Balotelli (Nice) : Super Mario aime la Côte d'Azur ! Aligné en pointe contre Nantes, l'Italien a fait parler son grand talent, sans forcer. Impliqué sur l'ouverture du score de son équipe, il a ensuite inscrit le deuxième but des siens sur son seul tir cadré de la partie, d'un subtil extérieur du droit face à un Rémy Riou impuissant. À l'origine, enfin, du quatrième et dernier but du Gym. Une après-midi tranquille pour Mario Balotelli, qui n'a malgré tout pas rechigné aux tâches ingrates (17 duels au total, 5 fautes subies).