à la une
Lundi 26 Octobre

L1 - L'équipe-type de la 19e journée

Commentaire(s)
EQUIPE-TYPE L1 19E JOURNéE L1 VIDEOS FOOT

Suite à la 19ème journée de Ligue 1, ultime levée de cette année civile 2019 disputée en intégralité hier soir, la rédaction de MadeinFOOT dévoile son équipe-type. On y retrouve notamment deux Monégasques, deux Parisiens, deux Montpelliérains et deux Niçois.

L'ÉQUIPE-TYPE DE LA 19E JOURNÉE

    • Predrag Rajkovic (Reims) : excellent depuis son arrivée estivale en Champagne, le gardien serbe s'est encore révélé déterminant dans le bon nul obtenu face à l'Olympique Lyonnais. Appliqué sur une tentative de Maxwel Cornet, il s'est surtout montré décisif en repoussant en fin de match le penalty botté par Moussa Dembélé. Trois arrêts au total et deux sorties aériennes qui ont rassuré son arrière garde : une copie presque parfaite pour le dernier rempart rémois.
    • Ruben Aguilar (Monaco) : arrivé cet été sur le Rocher en provenance de Montpellier, le latéral droit a attendu le dernier match de l'année 2019 pour sortir une prestation référence. Double passeur décisif et impliqué sur trois des cinq buts de son équipe, l'ancien pailladin a livré un vrai match plein face aux Dogues (3 passes clés, 2 grosses occasions créées). Sur le plan défensif, il a également fait et bien fait le job (1 dégagement, 1 interception, 2 tacles).
    • Vitorino Hilton (Montpellier) : à 42 ans, le défenseur central brésilien continue d'enchaîner les bons matches comme des perles. Face à Brest, il a parfaitement guidé sa défense vers un nouveau clean sheet, se comportant en vrai patron (6 dégagements, 3 interceptions, 1 contre, 9 duels gagnés). De surcroît, balle aux pieds, il a encore de très beaux restes (79% de passes réussies, 7 long ballons et 2 dribbles).
    • Malang Sarr (Nice) : aligné en défense centrale, il n'a pas eu à trop s'employer (1 dégagement) face à une équipe du TFC en pleine déconfiture. Précis ballon aux pieds (47 ballons touchés, 93% de passes réussies), il a surtout lancé son équipe vers un large succès en ouvrant la marque de la tête en début de match.
    • Anthony Caci (Strasbourg) : dans son couloir gauche, le droitier a rendu une belle copie face aux Verts. Le numéro 19 des Bleu-et-Blanc a assuré sur le plan défensif (1 dégagement, 2 tirs bloqués, 1 interception, 2 tacles), a été très propre avec le ballon (77 ballons touchés, 83% de passes réussies, 3 passes clés, 1 grosse occasion créée) mais s'est surtout montré décisif dans le domaine offensif avec deux offrandes pour Ludovic Ajorque et Adrien Thomasson.
    • Pierre Lees-Melou (Nice) : face au Téfécé, le milieu de terrain des Aiglons a livré une prestation de haut vol. Très fin techniquement, il a fait bon usage du cuir (75 ballons touchés, 91% de passes réussies, 3 passes clés). Passeur décisif et buteur sur une très belle frappe enroulée décochée depuis l'entrée de la surface, il a amplement mérité l'ovation de l'Allianz Riviera lors de sa sortie en fin de rencontre (81ème).
    • Neymar (Paris) : avec un but et une passe décisive dans le festival réalisé face à Amiens, l'attaquant brésilien a distillé les bons ballons (4 passes clés). Très en jambes, le Ney n'a pas oublié les efforts défensifs (10 duels remportés, 2 tacles). Avec 96 ballons touchés et 83% de passes réussies, il sort un très gros match pour la dernière de 2019.
    • Ben Yedder (Monaco) : contre Lille, l'attaquant français a une nouvelle fois soigné ses statistiques en marquant deux buts à bout portant (3 tirs au total), confortant au passage sa place de meilleur buteur de l'élite. Il a également su se montrer complet (5 dribbles, 73% de passes réussies, 7 duels gagnés) et altruiste en distillant une passe décisive pour Gelson Martins.
    • Dimitri Payet (Marseille) : si Valentin Rongier et Morgan Sanson ont été moins en vue qu'à l'accoutumée, Dimitri Payet a de nouveau livré une prestation de grande classe. Métronome de l'équipe olympienne, le Réunionnais était dans tous les bons coups, souvent à la dernière passe (7 passes clés, 86% de passes réussies, 7 centres). Il a ponctué sa belle performance d'un but en solitaire.
    • Kylian Mbappé (Paris) : pour le dernier match de l'année 2019 du Paris Saint-Germain, le lendemain de son 21ème anniversaire, le Champion du Monde a régalé. Auteur d'un magnifique doublé face à Amiens (30ème et 31ème buts en championnat sur l'année), il a fait vivre un véritable cauchemar à la défense picarde, qui n'est jamais parvenue à le contenir.
    • Laborde (Montpellier) : après quatre matches sans succès, le MHSC a renoué avec la victoire et il la doit en grande partie à son robuste attaquant (10 duels remportés), qui tient à n'en pas douter son match référence de cette première moitié d'exercice. Double buteur face au Stade Brestois, il a été sans pitié pour l'arrière garde du promu.