L1 - L'équipe-type de la 1ère partie de saison

Commentaire(s)
L1 - L'équipe-type de la 1ère partie de saison
L'équipe-type de la 1ère partie de saison de Ligue 1. EQUIPE-TYPE L1 VIDEOS FOOT

La rédaction de MadeinFOOT a composé son équipe-type de la première partie de saison 2019-2020, en s'appuyant notamment sur les notes moyennes attribuées à chaque joueur sur les dix-neuf premières journées de Ligue 1.


L’ÉQUIPE-TYPE DE LA 1ÈRE PARTIE DE SAISON

  • Gautier Larsonneur (Brest, note moyenne de 5,72) : ses quatre buts encaissés ce week-end à Montpellier (4-0) ne vont pas faire oublier tout ce qu’avait réalisé jusqu’alors le dernier rempart brestois, qui était avant cette rencontre le gardien ayant réalisé le plus d’arrêts (75) en Europe. À 22 ans, sa première saison dans l’élite est plus que convaincante.
  • Axel Disasi (Reims, note moyenne de 6,26) : lui aussi est légèrement passé au travers contre Lyon samedi (1-1), provoquant notamment un penalty en fin de match, mais le jeune défenseur rémois (21 ans) n’en reste pas moins l’une des révélations de cette première partie de saison. Solide (1m90 pour 86kg) et complémentaire avec Yunis Abdelhamid, il assure sans trembler la succession de Bjorn Engels.
  • Thiago Silva (PSG, note moyenne de 6,19) : entré dans sa dernière année de contrat au PSG, "O Monstro", indissociable du onze de Thomas Tuchel (15 titularisations), réalise à 35 ans l’une des saisons les plus convaincantes de son aventure parisienne, entamée en 2012. Assez pour convaincre ses dirigeants de le prolonger ?
  • Nicolas Pallois (Nantes, note moyenne de 5,75) : la bonne première partie de saison nantaise est à mettre, en grande partie, à son actif. Patron de la défense centrale, l’ancien de Niort fait preuve d’une extrême solidité (59% de duels gagnés, 6.2 par match) et ce n’est pas un hasard s’il a participé à huit clean sheets.
  • Denis Bouanga (St-Etienne, note moyenne de 5,69) : sa note moyenne ne tutoie pas les sommets, la faute à des débuts sous le maillot vert complexifiés par l’entame catastrophique de l’ASSE. Mais depuis début octobre et l’arrivée de Claude Puel, qui l’a fréquemment utilisé dans ce rôle de piston, l’attaquant gabonais marche sur l’eau (6 buts en deux mois, 7 au total cette saison).
  • Benjamin André (Lille, note moyenne de 6,20) : l’ex-Rennais a parfaitement digéré son transfert à Lille. Titulaire indiscutable de Christophe Galtier dans un double pivot, le milieu de terrain ne compte pas ses efforts (2,2 interceptions de moyenne, 3,2 tacles, et 8.8 duels remportés) et abat un énorme travail dans le coeur du jeu, invisible, ou presque.
  • Eduardo Camavinga (Rennes, note moyenne de 6,64) : apparu en fin de saison dernière, le tout jeune milieu du Stade Rennais (17 ans) a crevé l’écran depuis le mois d’août, s’installant durablement dans le onze de Julien Stéphan (17 matchs, dont 16 en tant que titulaire). Ses performances, bluffantes pour son âge, lui ont valu une première convocation en équipe de France Espoirs et des marques d’intérêt des plus grands clubs européens.
  • Hassane Kamara (Reims, note moyenne de 6,92) : à l’instar de son coéquipier Disasi (voir plus haut), il est l’une des surprises de cette première partie de saison. Sans affoler les compteurs (0 but, 1 passe décisive), il s’est approprié le couloir gauche de la meilleure défense du championnat en reléguant Ghislain Konan sur le banc, ce qui n’est pas rien malgré les blessures récurrentes du latéral ivoirien.
  • Dimitri Payet (Marseille, note moyenne de 6,53) : le milieu offensif marseillais est en mission pour l’Euro 2020. Revenu à un excellent niveau avec André Villas-Boas, Payet a réellement lancé sa saison le 10 novembre dernier, lors de l’Olympico. Avec un sublime doublé, le Français a confirmé son rôle de leader technique. En pleine confiance, il compte 6 buts et 3 passes décisives en 15 matchs de L1 et une moyenne de 4,3 passes clés par match.
  • Wissam Ben Yedder (Monaco, note moyenne de 6,54) : meilleur buteur de Ligue 1 à la mi-saison, avec pas moins de 13 réalisations en 16 matchs, l’ancien Sévillan a justifié les 40 millions d’euros déboursés par l’ASM pour se l’offrir l’été dernier. Espérons pour le club de la Principauté, toujours loin de ses objectifs (7e au classement), qu’il poursuive ainsi jusqu’au mois de mai afin de convaincre Didier Deschamps de l’emmener à l’Euro.
  • Kylian Mbappé (PSG, note moyenne de 7,06) : l’attaquant parisien est le joueur le mieux noté par notre rédaction depuis le début de la saison. Avec 11 buts inscrits en seulement 12 matchs, il n’est pas encore sur les bases de l’an dernier (33 buts en 2018-2019), mais reste l’un des meilleurs joueurs de notre championnat, si ce n’est LE meilleur.