L1 - L'équipe-type de la 20e journée

Commentaire(s)
L1 - L'équipe-type de la 20e journée
L'équipe-type de la 20e journée de Ligue 1. EQUIPE-TYPE 20E JOURNéE L1 VIDEOS FOOT

Première équipe-type de l'année 2017 ! Voici les onze joueurs qui ont marqué la 20e journée de Ligue 1, selon la rédaction de MadeinFOOT...

L'ÉQUIPE-TYPE DE LA 20e JOURNÉE

  • Moulin (ASSE) :Six arrêts pour l'habituelle doublure de Stéphane Ruffier, à Lille (1-1). Alors qu'il n'avait pu jouer qu'une vingtaine de minutes contre Lorient avant d'être exclu, il a montré toute l'étendue de son talent cette fois-ci. Impérial dans les airs, le portier a su être rassurant quand sa défense a semblé en difficulté. Benzia, Terrier, Lopez ou Soumaoro n'auront pas réussi à le battre... Et sa barre transversale a fait le reste sur une frappe lumineuse de De Préville.
  • Touré (Monaco) : Huit centres pour le latéral droit Monégasque à Marseille (1-4), dont un qui s'est transformé en passe décisive pour Bernardo Silva, juste avant la mi-temps. Défensivement, le natif de Bamako (Mali) a également tenu bon, avec 4 tacles et 1 interception dans son couloir.
  • Da Silva (Caen) : Alexandre Lacazette a beau avoir inscrit un doublé face à Caen (3-2), cela n'a pas empêché son vis-à-vis, Damien Da Silva, de réaliser une grosse performance au sein de la défense centrale caennaise. Avec 6 interceptions et 4 dégagements, il a repoussé bon nombre d'assauts lyonnais.
  • Traoré (Angers) : Un but de la tête, mais aussi 2 tacles, 4 interceptions et 5 dégagements défensifs pour le défenseur Angevin face à Bordeaux (1-1), samedi.
  • Roussillon (Montpellier) : L'arrière-gauche du MHSC a retrouvé une bonne habitude, samedi face à Dijon (1-1), en se montrant beaucoup plus offensif que sur la plupart de ses sorties de la première partie de saison. Auteur de 3 tirs et 7 centres (dont 3 ont abouti sur des frappes au but), Roussillon s'est surtout distingué sur un but somptueux, du droit et en pleine lucarne, à cinq minutes de la fin du match.
  • Verratti (PSG) :Marco Verratti a fait du Verratti face à Rennes ce samedi (0-1). Avec une centaine de ballons touchés, le milieu italien du PSG a régalé le Roazhon Park par sa technique dans l’entre-jeu. En prime, une belle passe décisive pour le bijou de Julian Draxler. Au four et au moulin, Gufetto a également été important, en fin de rencontre, pour canaliser les assauts rennais, comme en témoignent ses 30 duels disputés et ses 4 tacles réussis. Un match plein, dans la continuité de ses précédentes sorties.
  • Fabinho (Monaco) : Même s'il est impliqué sur le but de Falcao et que c'est lui qui amène le quatrième et dernier de Bernardo Silva, dimanche à Marseille, le brésilien n'a pas profité de cette belle victoire pour faire gonfler ses stats, puisqu'il n'a ni marqué, ni délivré de passe décisive. En revanche, il s'est montré extrêmement précieux dans l'entre-jeu, où sa paire avec Tiémoué Bakayoko a encore fait des ravages.
  • B.Silva (Monaco) : Ce n'est pas pour rien que le CIES l'a désigné, dans sa dernière étude, joueur le plus cher de Ligue 1. Hier soir, le petit milieu portugais a prouvé qu'il était bien l'un des plus grands talents de notre championnat, en s'offrant un joli doublé sur la pelouse du Vélodrome (sur ses deux seules frappes du match). A noter, également, ses 87% de passes réussies, un excellent ratio pour un joueur offensif...
  • Féret (Caen) : Le meneur de jeu du SMC n'est directement impliqué sur aucun but caennais face à l'OL, mais la justesse dont il a fait preuve dans toutes ses interventions, qu'elles soient défensives (3 tacles, 7 interceptions) ou offensives (4 centres, une passe avant un tir), a fait de lui l'un des grands artisans du succès normand.
  • Lemar (Monaco) : Cinq tirs (dont deux cadrés) pour l'ancien Caennais, qui en a profité pour inscrire un but magnifique sur un lob astucieux et bien réalisé. À l'instar de son penchant à droite, Bernardo Silva (voir plus haut), sa justesse dans la passe (88%) a été précieuse pour l'ASM.
  • Waris (Lorient) :Le buteur Lorientais aurait pu/dû être expulsé face à Guingamp (3-1), ce samedi. Mais l’international ghanéen a profité de la mauvaise appréciation de l’arbitre pour signer, ensuite, un doublé victorieux face aux voisins bretons. Il aurait même pu s’offrir un triplé, s’il n’avait pas manqué le pénalty (inscrit en seconde intention par Cabot) qu’il avait lui-même provoqué. Une grosse deuxième mi-temps pour permettre à Lorient de quitter la 20ème place.