L1 - L'équipe-type de la 21e journée

Commentaire(s)
L1 - L'équipe-type de la 21e journée
L'équipe-type de la 21e journée de L1. VIDEOS FOOT

Suite à la 21e journée de Ligue 1, la rédaction de MadeinFOOT distribue ses bons points et sort son équipe-type du week-end. Onze équipes différentes y sont représentées !

L'équipe-type de la 21e journée

Ruffier (ASSE) : D'aucuns le disent moins décisif que sur les saisons précédentes pour l'ASSE. Pourtant, hier soir, l'ancien Monégasque s'est avéré précieux pour des Verts totalement dominés dans le derby rhônalpin qui les opposait à l'OL, en sortant plusieurs parades de très haut-niveau face à Ghezzal et ses coéquipiers.

Aurier (PSG) : 6 tacles réussis et 10 ballons récupérés au total par l'international ivoirien, auteur d'une grosse performance pour son retour sur la pelouse du Stadium de Toulouse, samedi après-midi (victoire 0-1).

Diop (TFC) : Quelques déchets techniques (70% de passes réussies) mais de belles promesses affichées par Issa Diop, samedi contre Paris, pour ce qui était son premier gros test au plus haut-niveau. Du haut de ses 18 ans, le jeune défenseur Toulousain a longtemps fait front devant Zlatan Ibrahimovic et la pléiade de stars Parisiennes.

Yambéré (Bordeaux) : 4 tacles réussis et 4 interceptions pour l'un des meilleurs joueurs Bordelais sur la pelouse du Matmut Atlantique, samedi soir, face au LOSC (1-0). En l'absence de Pallois (suspendu) et de Sané (en instance de départ), Yambéré a clairement marqué des points dans l'esprit de Willy Sagnol.

Palmieri (Bastia) : Impliqué sur le but bastiais, il a été le joueur Corse le plus dangereux devant Montpellier (1-0), samedi. En première mi-temps, il avait d'ailleurs failli ouvrir le score de la tête, mais sa reprise fut repoussée par la barre de Pionnier.

Gonalons (OL) : Titularisé à la surprise générale face à Saint-Etienne, il a dicté sa loi au milieu de terrain (4 duels aériens gagnés, 92% de passes réussies), se montrant même dangereux devant les buts de Ruffier (3 tirs tentés, 0 cadrés). Malgré la défaite, le capitaine des Gones a signé l'une de ses meilleures prestations depuis le début de la saison.

Benezet (EAG) : Auteur d'une ouverture du score précoce pleine de malice (son quatrième but de la saison), l'ancien joueur de l'Evian-Thonon-Gaillard a parfaitement lancé les siens contre Nantes, samedi soir (2-2). Il aurait même pu inscrire un doublé, notamment en deuxième mi-temps, de la tête, puis sur une frappe sur la barre transversale. Altruiste, il s'est aussi beaucoup dépensé pour offrir des solutions à ses partenaires, en témoigne sa passe décisive sur le deuxième but inscrit par Yannis Salibur. Une prestation de qualité.

Ben Arfa (Nice) : Voilà dix matchs qu'il n'avait pas fait trembler les filets. Finalement, le meneur de jeu niçois a renversé une situation bien mal engagée pour ses coéquipiers, vendredi, face à Angers (2-1). En transformant deux penaltys à quelques minutes d'intervalle, Ben Arfa en a profité pour inscrire ses huitième et neuvième buts de la saison en Ligue 1 et offrir les trois points à la formation azuréenne. Plus généralement, il s'est aussi montré virevoltant, posant beaucoup de soucis aux défenseurs angevins à travers des raids solitaires dont il a le secret.

Lemar (Monaco) : L'ancien Caennais n'en finit plus d'étonner sous les couleurs de l'ASM. Hier, à Lorient (victoire 0-2), il était encore là pour réveiller une formation asémiste peu emballante, enchaînant une ouverture du score alliant technique et puissance, avant de provoquer un coup-franc majestueusement botté par Moutinho, quelques minutes plus tard seulement.

Sarr (OM) : Ça ressemble au match déclic pour Bouna Sarr ! Virevoltant sur la pelouse de Michel-d'Ornano hier soir (3 tirs dont 1 cadré, 2 passes clés, 2 dribbles réussis), le guinéen a conclu sa prestation d'une magnifique reprise de volée pour mettre l'OM à l'abri. Une performance qui en appelle d'autres.

De Préville (Reims) : Il a su renverser la rencontre en égalisant avant de crucifier Mangane pour donner l'avantage aux siens, samedi, sur la pelouse du Gazélec (2-2). Toujours dans les bons coups, l'attaquant rémois est plus que jamais indispensable à son équipe, qui aurait pu perdre gros dans la lutte pour le maintien en allant s'incliner en Corse.