à la une
Mardi 29 Septembre

L1 - L'équipe-type de la 22e journée

Commentaire(s)
EQUIPE-TYPE L1 22E JOURNéE L1 VIDEOS FOOT

Trois Rémois et trois Parisiens constituent l'équipe-type de la 22e journée de L1, marquée par les victoires de Reims et Paris sur Angers et Montpellier. On y retrouve également deux Dijonnais, un Toulousain, un Messin et l'attaquant niçois Kasper Dolberg.

L’ÉQUIPE-TYPE DE LA 22E JOURNÉE

  • Alfred Gomis (Dijon) : quatre arrêts pour le gardien sénégalais, impérial pour s’offrir son sixième clean sheet de la saison face à Brest (3-0).
  • Fouad Chafik (Dijon) : deux passes décisives (offertes à Mama Balde) pour le latéral droit dijonnais, appliqué et très actif dans son couloir (57 ballons touchés, 10 duels disputés, 3 centres).
  • Ruben Gabrielsen (Toulouse) : Amiens et Toulouse n’ont pas offert un grand spectacle samedi soir (0-0), mais le grand défenseur norvégien a livré une bonne prestation en défense, avec 9 dégagements et 8 duels gagnés sur 10.
  • Yunis Abdelhamid (Reims) : buteur sur corner et impliqué sur le csc de Santamaria, il a été l’un des principaux artisans du large succès rémois à Angers (1-4).
  • Layvin Kurzawa (PSG) : pas inquiété défensivement (3 tacles, 1 interception), alors que Montpellier jouait à dix, il en a profité pour se porter vers l’avant (3 centres) et a même clos le festival offensif du PSG (5-0) en inscrivant le cinquième et dernier but, son premier de la saison.
  • Moreto Cassama (Reims) : très en vue depuis quelques semaines, le jeune milieu bissau-guinéen (21 ans) a confirmé à Angers en étant omniprésent dans l’entre-jeu (92 ballons touchés). Précis sur coups de pieds arrêtés, il a délivré une passe décisive pour Abdelhamid et a tiré le coup-franc dévié dans son propre but par Santamaria.
  • Xavier Chavalerin (Reims) : très actif à la récupération (7 tacles, 7 duels gagnés sur 9), il s’est aussi distingué dans son apport offensif avec pas moins de 5 passes avant un tir, dont une décisive pour Boulaye Dia.
  • Opa Nguette (Metz) : l’attaquant sénégalais ne nous avait pas habitués à se montrer décisif, mais face à St-Etienne (3-1), il a fait aussi bien que depuis le début de la saison en s’offrant deux buts et une passe décisive. Une prestation aboutie qu’il ne pourra peut-être pas confirmer dans les prochains jours, puisqu’il est sorti blessé.
  • Pablo Sarabia (PSG) : le petit milieu espagnol, à qui Tuchel avait laissé une grande liberté de mouvement, s’est régalé dans les espaces laissés par la défense montpelliéraine. Il n’a pas touché énormément de ballons (28), mais en a perdu très peu (4) et s’est montré décisif à deux reprises, d’abord sur une frappe soudaine pour ouvrir le score, puis sur une passe bien sentie pour le but du break de Di Maria.
  • Neymar (PSG) : le Brésilien a confirmé sa très grande forme du moment. Malgré un traitement rugueux (9 fautes subies) et un énervement légitime qui lui a valu un avertissement pour contestation, il a su mener avec brio le jeu de son équipe (128 ballons touchés) et se montrer décisif (4 passes clés, 1 passe décisive, 2 grosses occasions créées). Avec un peu plus d'adresse, il aurait même pu y aller de son petit but sur un bon service de Mbappé.
  • Kasper Dolberg (Nice) : premier doublé en Ligue 1 pour le jeune attaquant danois (22 ans), décisif dans la victoire du Gym sur l’OL (2-1). On notera par ailleurs son adresse face au but (4 tirs cadrés sur 4 tentés) et sa disponibilité pour ses partenaires (34 ballons touchés).