à la une
Lundi 6 Avril

L1 - L'équipe-type de la 23e journée

Commentaire(s)
EQUIPE-TYPE L1 23E JOURNéE L1 VIDEOS FOOT

La rédaction de MadeinFOOT a composé son équipe-type de la 23e journée de Ligue 1, jouée entre mardi et mercredi.

L'ÉQUIPE-TYPE DE LA 23E JOURNÉE

  • Geronimo Rulli (Montpellier) : de retour d'une suspension qui l’avait dispensé de la gifle subie samedi dernier à Paris (5-0), le gardien argentin a livré une grosse prestation face à Metz (1-1), retardant l’égalisation des Grenats grâce à 7 arrêts au total, dont un sur un pénalty d’Habib Diallo.
  • Fabien Centonze (Metz) : libéré d’une partie de ses tâches défensives par le nouveau système en 3-5-2 de Vincent Hognon, il a produit une grosse activité dans son couloir droit avec 1 frappe, 4 passes avant un tir et 1 centre à l’origine de l’égalisation messine.
  • Alvaro Gonzalez (Marseille) : jamais pris à défaut par les attaquants stéphanois, il a fait régner l’ordre dans le camp marseillais en remportant tous ses duels, au sol ou dans les airs.
  • Alexander Djiku (Strasbourg) : l’ancien bastiais a joué un grand rôle dans le clean sheet ramené de Toulouse par le Racing (0-1), en rendant une très bonne copie sur le plan défensif (8 dégagements, 3 interceptions, 5 duels gagnés sur 6 disputés).
  • Bakaye Dibassy (Amiens) : prestation solide, sur son côté gauche, du défenseur amiénois, précieux pour garder la cage de Gurtner inviolée à Lyon (0-0) avec 4 tacles, 2 interceptions, 3 dégagements et 5 duels gagnés.
  • Téji Savanier (Montpellier) : le milieu montpelliérain a confirmé son retour au meilleur de sa forme, non seulement en inscrivant son 5e but de la saison, mais aussi en réalisant un énorme travail dans l’entre-jeu (13 duels gagnés, 85 ballons touchés, 4 dégagements, 4 tacles).
  • Xavier Chavalerin (Reims) : nouvelle grosse prestation pour le joueur formé à Lyon, déjà présent dans notre équipe-type de la 22e journée. Face à Nice (1-1), il s’est encore démené à la récupération (5 tacles, 5 interceptions, 8 duels gagnés) comme dans la production du jeu (3 passes avant un tir, 9 centres).
  • Angel Di Maria (PSG) : en l’absence de Neymar, El Fideo a pris le jeu parisien à son compte mardi à Nantes (victoire 1-2) avec 85 ballons touchés et 7 passes avant un tir, dont deux décisives pour Mauro Icardi, sur la trajectoire de sa frappe qui filait au but, et Thilo Kehrer.
  • Yassine Benrahou (Nîmes) : auteur d'un but contre Dijon (2-0), le jeune milieu prêté par Bordeaux aurait également pu inscrire un doublé sans un bel arrêt réflexe de Gomis. Avec 3 frappes cadrées, 3 dribbles réussies, et 8 duels remportés, la recrue du mercato hivernale a apporté toute sa classe dans la création offensive nîmoise.
  • Dimitri Payet (Marseille) : le succès de l’OM à Saint-Etienne (0-2) est frappé de son sceau. Auteur de l’ouverture du score précoce d’un but plein de subtilité, en angle fermé, il a réalisé l’avant-dernière passe sur le second but de Radonjic, en servant Sanson d’une passe lobée non moins délicieuse.
  • Loïc Rémy (Lille) : sans faire de bruit, l’attaquant du LOSC a atteint la barre des 10 buts (toutes compétitions confondues) en inscrivant celui face à Rennes, décisif pour l’obtention d'une victoire poussive (1-0).