L1 - L'équipe-type de la 25e journée

Commentaire(s)
L1 - L'équipe-type de la 25e journée
VIDEOS FOOT

Suite à la 25e journée de Ligue 1, conclue par un Classico palpitant, la rédaction de MadeinFOOT lève le voile sur son équipe-type du week-end. Deux Parisiens et un Marseillais y sont présents, mais également trois Stéphanois, un Lyonnais, un Toulousain, un Lorientais, un Bastiais et un Rémois.

L'équipe-type de la 25e journée

Lafont (TFC) : Plusieurs arrêts décisifs pour le tout jeune gardien Toulousain face à Nantes (0-0). Que ce soit face à Adryan ou Sala, il n'a jamais flanché... Ou presque, puisqu'il a dû céder sa place à Goicoechea à un quart d'heure du terme, en raison de douleurs aux adducteurs.

Jallet (OL) : Un but somptueux sur sa seule frappe à Angers (0-3) pour couronner une nouvelle prestation très propre de l'ancien Niortais, très solide dans son couloir droit (2 tacles, 1 interceptions, 3 dégagements défensifs).

Thiago Silva (PSG) : Un peu trop attentiste sur l'égalisation de Cabella, O Monstro s'est vite repris au Vélodrome, pour montrer que son surnom n'avait rien d'usurpé. 2 tacles, 4 interceptions, 6 dégagements et 2 duels aériens gagnés : voici la feuille de stats de l'un des meilleurs Parisiens du Classico joué hier soir (1-2).

El Kaoutari (Reims) : Pas moins de 12 ballons récupérés pour la recrue hivernale du Stade de Reims, principal artisan du succès champenois à Caen samedi (0-2).

Maxwell (PSG) : Passeur décisif sur le premier but précoce du Paris Saint-Germain, il a sauvé les siens juste avant la mi-temps, en déviant de la tête une reprise ratée, mais cadrée de Batshuayi sur corner. Un peu plus discret en seconde période, il s'est laissé surprendre à une seule reprise face à Dja Djédjé, sans conséquence.

Diarra (OM) : De retour de blessure pour disputer son premier Classico au Vélodrome, l'international tricolore n'a pas changé ses habitudes : dimanche soir, il était au four et au moulin, à la récupération (4 tacles) comme à la relance (69 passes dont 84% réussies) pour tenir tête au PSG pendant plus de 70 minutes.

Pajot (ASSE) : Un but plein d'opportunisme dès l'entame et sur sa seule frappe cadrée du match (sur 2 tentatives) pour l'ancien Rennais, qui s'est surtout distingué par son abattage défensif (4 tacles, 3 interceptions, 2 dégagements, 1 duel aérien remporté).

Tannane (ASSE) : Aligné aux côtés de Söderlund (voir plus bas) et Corgnet en attaque, le néerlando-marocain a été éblouissant face aux Girondins de Bordeaux. Passeur décisif pour Pajot dès le début de la rencontre, il a doublé la mise trois minutes plus tard avant d'offrir un second ballon de but à Söderlund, pour le break.

Cabot (Lorient) : Profitant de la passivité de la défense Montpelliéraine, l'ancien Troyen a inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs, qui plus est devant le public du Moustoir, récompensé d'avoir bravé le vent et la pluie du Morbihan. Une récompense pour le joueur, aussi, puisqu'il s'est beaucoup démené offensivement pour ramener les Merlus à hauteur du MHSC (1-1), avec notamment 4 dribbles réussis et 3 centres.

Ayité (Bastia) : Comme souvent, le franco-togolais a montré qu'il était indispensable à l'équipe corse. Auteur des deux buts de la rencontre, il a ensuite été le joueur le plus dangereux de son équipe en tentant sa chance à plusieurs reprises (4 tirs, dont 2 cadrés).

Soderlund (ASSE) : Un pénalty manqué face à Bernardoni comme seule ombre au tableau, tant il s'est montré à son avantage sur la pelouse des Girondins de Bordeaux. En deuxième mi-temps, c'est lui qui a fait souffler les Verts, d'abord en portant le score à 3-1, puis en offrant le quatrième but stéphanois à Nolan Roux, à un quart d'heure de la fin.