à la une
Lundi 26 Octobre

L1 - L'équipe-type de la 25e journée

Commentaire(s)
EQUIPE-TYPE L1 25E JOURNéE L1 VIDEOS FOOT

Retrouvez l'équipe-type de la 25e journée de Ligue 1, composée par la rédaction de MadeinFOOT.

L'ÉQUIPE-TYPE DE LA 25E JOURNÉE

  • Alexandre Oukidja (Metz) : encore décisif pour son équipe (7 arrêts au total), notamment sur son duel avec Kader Bamba en toute fin de match, le gardien messin a obtenu son septième clean sheet de la saison à Nantes (0-0).
  • Ruben Aguilar (Monaco) : titularisé pour la neuvième fois de la saison seulement, il a livré son meilleur match sous les couleurs de l’ASM, face à Montpellier (1-0). Aucun de ses ex-coéquipiers n’a réussi à prendre le meilleur sur lui dans son couloir (13 duels gagnés sur 13, record de la saison en L1) et il a touché pas moins de 99 ballons.
  • Kamil Glik (Monaco) : l’érosion du roc polonais est bien terminée, il l’a encore prouvé vendredi en annihilant la plupart des offensives montpelliéraines (3 interceptions, 3 dégagements, 2 tacles, 4 duels gagnés).
  • Pablo Martinez (Nîmes) : toujours privé de son habituel compère de défense Anthony Briançon, l’ancien ajaccien a été impeccable face à Angers (1-0), avec 5 dégagements, 3 duels au sol gagnés sur 3, 2 tacles et surtout aucune faute commise. On pourra néanmoins lui reprocher un léger déchet dans la relance (4 longs ballons réussis sur 14 tentés).
  • Jordan Amavi (Marseille) : deuxième apparition de suite dans notre équipe-type pour l’arrière-gauche marseillais, encore très rassurant défensivement (14 duels gagnés, 3 interceptions, 3 tacles) et appliqué dans son apport offensif (4 dribbles réussis sur 4, 77% de passes réussies) pour permettre à l’OM de s’imposer (1-2) à Lille.
  • Sidy Sarr (Nîmes) : passeur décisif pour Koné, le milieu était dans tous les bons coups, à l'image d’une tête sur la transversale en début de 2e mi-temps. Avec 71 ballons touchés, 1 passe clé et 1 grosse occasion créée, Sarr était également irréprochable au rayon défensif : 13 duels gagnés sur 15, 2 dégagements, 5 tacles.
  • Jean-Ricner Bellegarde (Strasbourg) : il a réussi presque tout ce qu’il a entrepris à Lyon, où Strasbourg est allé chercher un bon nul (1-1). Que ce soit sur le plan défensif (10 duels gagnés sur 14, 3 interceptions, 5 tacles) ou dans la production du jeu (82% de passes précises, 2 longs ballons réussis sur 2, 2 dribbles sur 2, 9 pertes de balle).
  • Aleksandr Golovin (Monaco) : placé entre le trio offensif Jovetic-Slimani-Ben Yedder et le duo Bakayoko-Fofana à la récupération, il a assumé son rôle de chef d’orchestre en enchaînant les courses d’une surface à une autre, tout en gardant la justesse technique qui le caractérise (4 dribbles réussis sur 4, 85% de passes précises, dont une décisive).
  • Gaël Kakuta (Amiens) : match XXL réalisé par le milieu offensif amiénois, auteur de deux passes décisives et d’une but splendide pour permettre à Amiens de mener 3-0 face au PSG (score final 4-4).
  • Gaëtan Charbonnier (Brest) : sa grosse occasion avant la pause aurait pu permettre à Brest d’éviter de se faire peur devant St-Etienne (3-2), mais ne saurait faire fléchir le niveau d’une prestation très aboutie (8 duels gagnés, 71 ballons touchés) et récompensée par un joli but, son 4e de la saison en L1.
  • Sehrou Guirassy (Amiens) : il a ouvert (5e) et clos la marque (91e) dans un match complètement fou contre Paris. Un doublé qui lui a d’ailleurs permis de faire passer à 8 son compteur de buts cette saison. Entre temps, il a remporté la moitié de ses duels au sol (5/10) et tenté trois autres frappes.